AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'OUBLIEZ PAS LE RECENSEMENT MES LAPINS !!
N'OUBLIEZ PAS DE RECENSER VOTRE AVATAR DANS LE BOTTIN PLEASE.
LA 1ERE PHASE DE LA MAJ A ETE FAITE : VENEZ EN PARLER ICI.

Partagez | 
 

 Just show me how [Shinji & AeRan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
HEY BABY, THIS IS
Endo Shinji
I'M BORN : 13/04/1990
ÂGE : 27
I LIVE : J'habite à Tokyo mais dans le cadre d'un "travail" je suis ici à Séoul, pour une durée indéterminée.
WORK : Héritier du clan Yakuza "Endo", tueur à gage.
I'M CRAZY ABOUT : Bang In Su
HERE SINCE : 28/06/2015
MESSAGES : 41
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Sam 1 Aoû - 11:33

Ae ran et Shinji "Don't be scared !"


C’était une impression étrange que de la sentir nous faire rouler, sa poitrine s’écrasant sur mon torse nu, je ne pouvais le lui avouer mais j’aimais ce contact, celle chaleur alors qu’elle me surplombait, me fixant, pressant ses mains sur ma gorge, faisant comme-ci elle m’attaquait pour finalement rire de tout son saoul. Je me sentais mieux désormais bien que durant un instant j’avais cru qu’elle avait été envoyée par ma sœur. Non, je me sentis encore mieux, frissonnant de partout lorsque ses lèvres remplacèrent ses mains, les laissant dessiner des arabesques invisibles du bout des lèvres. Elle avait voulu que je la laisse gagner, je l’avais fait et voilà qu’elle profitait de la situation sans que je n’aie réellement quelque chose à redire avant qu’elle ne se décide à me déshabiller totalement, emportant mon jean et mon boxer d’un geste précis. Elle se justifia d’une manière presque mignonne qui m’arracha un sourire, je l’appelai à nouveau Rani-Chan et elle me sourit de manière presque niaise. Elle était vraiment jolie quand elle me regardait ainsi. A mes yeux, ce n’était qu’une excuse d’autant que comme moi lorsqu’elle s’était mise en sous-vêtement tout à l’heure, elle ne sembla pas se gêner pour bien tout observer. Elle ria, reprenant quelque gorgée de bière alors que j’en faisais de même également.

Elle s’allongea non plus sur moi mais à côté cette fois, évoquant le karma alors qu’elle semblait refuser de m’avouer que comme moi, elle avait eu envie de me voir dans mon plus simple appareil et si en temps normal, cela m’aurait surement gêné, ce n’était pas le cas ce soir. L’alcool ? Ou bien le fait de me dire qu’elle n’était pas n’importe qui et que probablement depuis le départ de ma sœur, elle était la première que je laissais entrer dans ma vie même si Ae Ran semblait en vouloir davantage de ma part. Son regard la trahissait, j’y avais lu l’envie, l’envie d’un corps à corps charnel bien qu’elle avait considéré cela comme une mauvaise idée tout à l’heure. Malheureusement pour elle et probablement pour moi, je ne pouvais pas… C’était…. Impossible, pas avec Eri hantant chacune de mes pensées, ce ne serait pas respectueux pour elle que de voir le visage de ma sœur à la place du sien dans ces instants-là. Pourtant, comme si j’avais au fond, le besoin de tout connaitre la concernant, je plaisantai, lui disant qu’il fallait désormais qu’elle nous mette à égalité. En temps normal, je n’aurais jamais osé et elle n’aurait jamais accepté mais nous n’étions pas en temps normal.

Je lui proposai ensuite d’aller nous coucher, de peur peut être de déraper une nouvelle fois ou bien de glisser à nouveau, je ne pourrais le dire. Lui proposant de prendre une bière, elle fit « non » de la tête avant de se lever, terminant sa bière puis, sensuellement et tout en me fixant, retira son ultime sous-vêtement, me laissant que l’espace d’un instant le loisir d’observer sa féminité puisqu’elle me tourna rapidement le dos, se dirigeant vers mon lit tandis que je ne pouvais éloigner mon regard de ses fesses totalement nues. J’aimais me dire qu’une femme, se promenait totalement nue dans mon appartement et quand j’entendis les draps se froisser, je ne tardai pas à la rejoindre alors qu’elle s’empressa de se coller contre moi, sa tête sur mon torse, ses bras autour de mon cou, me disant ne pas vouloir que l’on soit demain, machinalement, ma main se posa sur son sein que je caressai de nouveau du bout des doigts.

« Et je t’ai dit que moi non plus ? »

Je lui souris, la laissant embrasser mon torse alors qu’elle évoque notre réveil. Avouant que ça avait été un peu comme un rêve… Que la réalité de demain serait tel un cauchemar. Je déposais un baiser sur ses lèvres, glissant ma langue à la rencontre de la sienne pour un baiser passionné et murmura.

« Non ce ne sera pas un cauchemar, seulement si l’un de nous n’assumes pas… Le fait que l’on va se réveiller nue, l’un contre l’autre. Que l’on n’assume pas également le fait de s’être désiré, de s’être embrassé, d’avoir observé le corps de l’autre avec envie… Finalement, ça ne pouvait pas mieux se terminer que de dormir ensemble, dans les bras l’un de l’autre sans avoir finalement rien fait… de...mal. »


Je m’endors à mon tour, cela faisait tellement longtemps que je n’avais pas eu un sommeil aussi calme. J’aimais sentir cette chaleur émaner de son corps alors que je me réveille brusquement. Je revoyais Ae Ran, m’embrasser de tout son saoul, murmurant juste avant : « Je sais qu’elle est belle Eri. Et elle est douée. Seigneur, cette fille… elle est parfaite. Et j’aimerais être comme elle mais… est-ce que… est-ce qu’elle… » J’avais mis de côté cette phrase pendant toute la soirée mais désormais, elle revenait à moi. Ae ran connaissait Eri et il fallait que j’en sache plus, c’était ma première piste depuis huit mois… Dès demain et malgré la soirée que l’on venait de vivre, il me faudrait suivre Ae ran à la recherche de ma sœur… Je me rendors puis me réveille quelque heures plus tard alors que le soleil pointe son nez timidement. Je pose ma main sur sa joue et murmure.

« Good morning Rani-Chan »

Non, la situation ne me dérangeait pas, je n’avais rien oublié de ma soirée et surtout pas sa remarque sur Eri mais.. Qu’en serait-il d’elle ? Bonne question !

.
©clever love.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

You tried to bite me just now, didn't you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t814-endo-shinji-touche-la-e
HEY BABY, THIS IS
Yoon Ae Ran
I LIVE : GWANAK-GU
WORK : Garde du Corps de Hwang Jayden
HERE SINCE : 15/07/2015
MESSAGES : 83
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Dim 2 Aoû - 10:15


Just show me how
Endo Shinji & Yoon Ae Ran


Je ne savais pas encore si c’était la plus belle ou la pire soirée de ma vie. C’était probablement les deux… J’en avais plus appris sur Shinji que dans les deux mois où je m’étais entraîné avec lui… Même si finalement, je n’en avais pas appris grand-chose. Pas grand-chose d’autre que le lien qu’il avec sa sœur, que je ne comprenais tout de même pas très bien… Mais ça n’avait pas vraiment d’importance. Pas pour le moment, en tout cas. Pas grand-chose n’avait d’importance, là, tout de suite. Il n’y avait que lui et moi, complètement nue dans son lit. Je ne sais pas trop comment nous nous étions rendus à ce point, à ce stade. Enfin… L’alcool, oui je sais. L’alcool et mon manque d’affection si flagrant que ç’en était embarrassant. Moi qui croyait n’avoir besoin de rien ni personne, je m’apercevais avec un peu de honte, quand même, que j’avais complètement tort. Sang de Dieu, ce que je détestais avoir tort…

Alors voilà. Nue. Dans son lit. Moi contre lui, lui contre moi. Et je lui disais que je ne voulais pas qu’on soit demain, je ne voulais pas que ce doux rêve ne se termine. Il caressait mon sein et moi je frissonnais, embrassant son torse. Je le vis sourire, après qu’il ait dit que lui non plus. Et je souris à mon tour. Mais qui avait hâte à un brusque retour à la réalité, après tout? Pas moi, en tout cas. Certainement pas moi. Il m’embrassa, langoureusement, parfaitement… et moi je répondis à son baiser, passionnément, maladroitement.

Je me détachai doucement de lui, pour lui faire part de ma théorie comme quoi demain ça allait être un cauchemar. Je le savais déjà, moi… Mais lui ne pensait pas comme moi. Il disait que ça arriverait uniquement si l’un de nous n’assumait pas. Et je savais déjà que le ‘’un de nous’’ c’était moi. J’étais saoule, pas soudainement devenue stupide… Mais ses paroles me semblaient si douces. Le fait de s’être désiré, de s’être embrassé, d’avoir observer le corps de l’autre avec envie. C’était triste que je n’allais pas assumer toutes ces choses. Mais je savais déjà que j’allais prendre peur. Je n’étais peut-être pas si courageuse que ce que je pensais après tout.

Mais il avait raison sur un point. Ça n’aurait pas pu terminer mieux, et ça n’aurait pas dû terminer autrement. Dormir ensemble. Moi contre lui. Lui contre moi. Sans avoir rien fait de mal…

Je m’endormis finalement, écoutant les battements de son cœur pour m’aider à succomber au bras de Morphée. Enfin, pas comme si j’en avais vraiment de besoin… Avec toute cette alcool, m’endormir fut assez facile…

Bon, le réveille par contre…

C’est quelques heures plus tard que je fus réveillé par une main, sur ma joue. Sur le moment je ne fis rien et ne fis que sourire, alors qu’on me souhaitait bon matin. Mon premier réflex fut d’enfouir ma tête contre le torse, qui était contre moi, en grognant. J’avais mal à la tête. Tellement mal à la tête… Chaque geste que je faisais me semblait si pénible! J’ouvris alors tranquillement les yeux, la bouche sec et la tête complètement dans les vapes. Je baillai. Puis réalisai. Et réaliser fut bien plus dure que tout cet affreux hangover. J’avais l’impression que je ne devais pas bouger, que je ne pouvais rien faire. Comme si le fait de rester immobile allait figer le temps et que je n’aurai pas à affronter toute cette honte. Plus je pensais et plus j’avais envie de me frapper la tête contre un mur… Mais qu’est-ce qui m’avait pris, bon sang !?

Je levai les yeux vers lui, quelques secondes, une expression totalement choquée sur le visage. Alors je me reculai brusquement, regardant sous les couvertures. Nue?! Pourquoi j’étais… Qu’est-ce que… Pour le moment, les souvenirs de la nuit dernière étaient toujours flous. Je me voyais titubée un peu partout dans l’appartement. Je me voyais l’embrasser, plusieurs fois. Je me voyais… rire?

Je collai le drap sur mon torse alors que je levai, paniqué. Toujours sans dire un mot, parce que je ne savais pas quoi dire. J’avais perdu le contrôle. Il n’y avait vraiment rien que je détestais plus que… Oh c’est inutile de le dire. Je suis nue devant mon instructeur d’auto défense.

- Hum. Je… hum… Je dois partir…. Mes vêtements… est-ce qu’on a…? Est-ce que… hum… peu importe.

J’avais littéralement perdu mes mots, je n’avais aucune idée de quoi faire. Alors c’est en m’enfargeant un peu partout dans ma hâte que je me rendis sur les lieux du crime. Des canettes de bières, des verres vides, un plancher visiblement collant. Et c’est là que l’ensemble de la soirée me revint en tête. J’avais traîné le drap avec moi et le tenait d’une main alors que la paume de l’autre vint s’écraser sur mon front, alors que j’étais dans désespoir totale. Mais qu’avais-je fais, bon sang!? Je regardai mes sous-vêtements qui traînaient, ainsi que le reste de mes vêtements. Je pris ma petite culotte et l’enfilai vite fais, en essayant autant que je pouvais sans me dévoiler complètement. Puis je trouvai mon soutien-gorge, cassé. Merde. Je fixai mes yeux sur mon jeans qui était à l’autre bout de la pièce et l’enfilai aussi en cherchant mon t-shirt… que je vis finalement, trempé de bière. Parce que j’étais stupide et que je l’avais utilisé pour essuyer vainement la bière que j’avais renversé. Je regardai alors mon sweat shirt avec espoir, mais celui-ci étais aussi trempés. J’étais à court de solution. Vraiment. Alors je pris mes vêtements et les enfonçai dans mon sac de sport, alors que je retournai dans la chambre de Shinji.

- Hum. Teeshirt… tu… est-ce que… hum…

Encore une fois. Figée. Bouche-bée. Aucune idée de quoi dire, ou faire. Alors, sans sa permission je me mise à fouiller dans ses tiroirs, pour finalement trouver un teeshirt blanc, parfaitement normal. Je le pris et lui montrai.

- Je te le rendrai.

Alors je l’enfilai et pris rapidement mon sac d’entraînement, pour me diriger vers la porte.

- Ok, euhm, on se voit en entraînement!

Dis-je finalement, avant de sortir en trombe. Honteuse. Je fermai la porte derrière moi et m’accotai contre celle-ci en fermant les yeux, et en prenant mon souffle. Je passai une main dans mes cheveux et me mise à réfléchir. Pourquoi m’avait-il fait boire comme ça, hm? C’était quoi son but?

Je ne savais pas trop. Je ne me sentais pas particulièrement bien… Il y avait quelque chose qui me chicotais. Un détail. Un détail que j’oubliais et que j’en étais certaine, allais revenir me hanter! Je frissonnai, avant de prendre le chemin vers mon condo. Où j’allais prendre une longue, très longue douche. Je travaillais après tout… oh dieu, comment j’allais faire avec ce mal de cœur et toutes ses pensées dans ma tête qui ne voulait pas se taire, à propos de la soirée que j’avais eue avec Shinji? Ouaip. Un cauchemar. J’en étais certaine, je l’avais prédit… non?




AVENGEDINCHAINS

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

A person usually has two reasons for doing something: a good reason and the real reason.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HEY BABY, THIS IS
Endo Shinji
I'M BORN : 13/04/1990
ÂGE : 27
I LIVE : J'habite à Tokyo mais dans le cadre d'un "travail" je suis ici à Séoul, pour une durée indéterminée.
WORK : Héritier du clan Yakuza "Endo", tueur à gage.
I'M CRAZY ABOUT : Bang In Su
HERE SINCE : 28/06/2015
MESSAGES : 41
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Dim 2 Aoû - 19:23

Ae ran et Shinji "Don't be scared !"


A bien y refflechir, j’avais passé une bonne, une très bonne soirée, je m’étais découvert d’ailleurs un peu plus pervers que je ne le pensais bien que j’étais fière de moi d’avoir résisté à la tentation. Au fond de moi, c’était comme une épreuve que j’avais passé avec brio alors que mon cœur ne cessait de me dire que je l’avais fait pour Eri. Chassant cette idée et ces images, je m’endormais, l’embrassant une ultime fois avant de laisser Morphée prendre soin de moi. C’est ainsi que quelques heures plus tard, je me réveillais, un mal de crâne présent mais bien moins fort que ce à quoi je m’attendais hier. Durant la nuit, mon cerveau avait ressassé encore et encore la phrase qu’elle avait prononcée concernant ma sœur. Oui, elle la connaissait, elle la jalousait même, cela se voyait comme le nez au milieu de l figure en y repensant. Je ne pensai pas à cet instant au mal que j’avais pu faire à Rani-Chan en réalité de toujours placer ma blondinette avant elle, ignorant qu’elle était la raison de sa présence et que j’avais du commettre quelques erreurs pour qu’elle puisse me retrouver, cela me prouvait que ma sœur n’avait même pas essayée, qu’elle préférait me fuir que de rechercher la cause de ses problèmes.

En me levant, je la saluai doucement, elle essaya de prolonger son sommeil, grognant quelque peu avant de baisser les yeux et d’un seul coup, comme s’il y avait un incendie, elle se leva, prenant le drap qu’elle posa autour de son corps, complétement paniquée alors qu’elle me fixait, m’annonçant qu’elle devait partir. Je la fixai, me rendant compte que soit elle avait tout oubliée soit l’on venait de trouver de nous deux, la personne qui n’assumait pas. A croire que j’ai encore beaucoup de choses à lui apprendre. Elle continua, cherchant ses mots, parlant de ses vêtements puis me demanda sans le dire, si l’on avait couché ensemble, jugeant ensuite ne pas vouloir la réponse. Je la fixe et prend un air détendu.

« Détends-toi… On a rien fait, on s’est juste endormis l’un contre l’autre… Nue… je te l’accorde ! Mais rien d’autre à part quelques baisers… Mais… Peut-être est-ce de la déception que je lis dans tes yeux ? »

J’éclate de rire, lui montrant que ce n’était rien mais elle ne semble pas du tout partager ma vision des choses et je la vois alors s’emmitoufler dans la couverture, me laissant totalement nu sur mon lit. Elle quitta la chambre, la couverture autour d’elle, cherchant ses vêtements dans un vacarme assez assourdissant tandis que je me levais, enfilant un boxer tandis qu’elle revenait et ouvrit mon armoire à la recherche d’un tee-shirt, cela me faisait bizarre de ne pas la voir se balader chez moi, c’était presque devenue une habitude alors qu’elle me tourna le dos pour enfiler le teeshirt en question. Je la fixe alors en croisant les bras tandis qu’elle me dit qu’elle me le rendra.

« Pas de soucis ! Ah au fait, mauvais choix de couleur, on voit tout ! »

Je l’embêtais un peu, aussi et surtout parce que la mettre mal à l’aise était une sorte de revanche par rapport au fait qu’elle m’avait dissimulée connaitre ma sœur et m’avait mentit sur les raisons réelles de sa venue lors de son premier entrainement. Elle fonça vers la porte tandis que je m’habillais rapidement et qu’elle me dit que l’on se verrait à l’entrainement. Me faisant un café, j’utilisai mon ordinateur afin de chercher son adresse dans les registres du club que j’avais moi-même ouvert lors des inscriptions. Ae Ran n’allait pas aller bosser comme cela et il était certain que j’avais tout mon temps avant qu’elle ne sorte de son appartement après une bonne douche. Ainsi, je me levai rapidement, enfila mes vêtements et me rendit chez elle, garant ma voiture non loin de là, observant les allers et venues quand soudainement, je la vois sortir. Elle prend sa voiture et prend une route qui ne m’est pas inconnue alors que je la vois se garer devant le casino. Descendant de ma voiture, j’enfile une paire de lunette et la fixe tandis qu’elle salue de la main…. ERI !!!! C’est Eri qui vient de monter à l’arrière d’une immense berline noire, entourée de gorilles… Plusieurs voitures démarrent et je n’ai pas le temps de remonter dans ma voiture que je les pers deux rues plus loin… Merde ! Ma première réelle piste depuis huit mois ! Je l’avais perdu… Mais désormais… je savais comment elle avait échappée à ma vigilance… Sous toute vraisemblance, elle était sous la protection des Golden Dragons… ignorant à cet instant qu’elle était devenue l’une des leurs… Merci Ae ran, tu n’imagines pas combien la soirée de hier a en fait été géniale…

.
©clever love.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

You tried to bite me just now, didn't you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t814-endo-shinji-touche-la-e
HEY BABY, THIS IS
Yoon Ae Ran
I LIVE : GWANAK-GU
WORK : Garde du Corps de Hwang Jayden
HERE SINCE : 15/07/2015
MESSAGES : 83
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Mar 4 Aoû - 21:32


Just show me how
Endo Shinji & Yoon Ae Ran


La première phrase qui était passé par mon cerveau en me réveillant avait été ''Je n'aurais pas dû''. Enfin, après ''Eh merde'', bien sûr. Alors que j'avais le soleil dans les yeux, un mal de crâne et que tous les souvenirs d'hier étaient encore flou, tout ce que je ressentais c'était que j'étais embarrassée. Par moi, par mon comportement. Parce que j'étais nue dans les bras de Shinji. Au pire quelqu'un que je ne reverrai jamais… Mais lui je le voyais pratiquement tous les jours à cause de l'entraînement. Et je ne comptais pas arrêter de m'entraîner. Pas avant avoir atteint mon but. Et mon but était aussi claire que de l'eau de roche, écrit en lettre de feu, droit devant moi. Je n'allais pas lâcher. Malgré la honte et le regret qui traversait tout mon corps en ce moment. Mon cœur battait plus vite que d'habitude et j'avais l'impression d'avoir commis le crime du siècle alors que Dieu savait que j'avais fais pire. Sauf que pas dans le même domaine, pas dans ce qui concernait… faire la fête, ou boire ou… l'intimité. Je détestais quand on me touchait. Je détestais boire. Je détestais perdre le contrôle… J'aurais dû détester ma soirée et pourtant… Pourtant à part le sentiment un peu froid de regret qui me restait, la soirée n'avait pas été si mal, si au moins je l'assumais. Mais ce n'était pas le cas. Il y avait une partie de moi qui refusais d’admettre que j'avais passé une des plus belles soirées de ma vie. Je paniquais.

C'est pourquoi je m'étais levé dans une telle hâte. Pour partir, pour fuir. J'avais horreur des gens qui fuyaient et voilà, il y avait moi qui ne voulait pas me détendre et qui ne voulait que partir.

Le drap était entouré autour de mon corps et j'étais debout, en bafouillant n'importe quoi, démunis.   Je lui demandais, sans vraiment lui demander si on avait couché ensemble. Enfin, je déblatérais, je ne parlais pas vraiment.

- Détends-toi… On a rien fait, on s’est juste endormis l’un contre l’autre… Nue… je te l’accorde ! Mais rien d’autre à part quelques baisers… Mais… Peut-être est-ce de la déception que je lis dans tes yeux ?

Puis je pu respirer. Je relâchais ma respiration, un peu moins paniqué, sans vraiment l'être et pourtant, si mes yeux avaient été des fusils, il aurait été mort. Je le fixais, froidement, les poings serrés. Ça l'amusait vraiment de me voir paniqué, hm? Je levai finalement les yeux au ciel, en l'ignorant avant de sortir de sa chambre à la recherche de mes vêtements que je ramassai par morceau, partout dans son appartement. Puis il y avait mon teeshirt qui était irrécupérable pour le moment et mon sweatshirt qui ne pouvait non plus être utilisé. Alors j'avais été dans sa chambre, ouvrant un tiroir aux hasards, en sortant un teeshirt bien normal et lui dis que j'allais lui rendre.

- Pas de soucis ! Ah au fait, mauvais choix de couleur, on voit tout !

Je refermai son tiroir rageusement, en essayant de l'ignorer. Qu'est-ce que j'avais fais au juste pour que ça l'amuse autant de s'amuser à m'embarrasser plus que je ne l'étais déjà? Je sortis finalement de chez lui, lui criant que j'allais le voir en entraînement. Je repris mon souffle quelque seconde avant de partir vers mon appartement, avec le sentiment d'avoir oublié quelque chose. Quelque chose d'assez important… Je pris une douche chaude et me préparai. Peu  importe le mal de cœur et le mal de tête, je devais travailler. Alors je sortis et pris ma voiture pour me rendre au casino, prête à affronter ma journée. Je fis un bref coup de main à Eri et entrai dans le casino alors que je figeai, une fois entrée.  « Je sais qu’elle est belle Eri. Et elle est douée. Seigneur, cette fille… elle est parfaite. Et j’aimerais être comme elle mais… est-ce que… est-ce qu’elle… » Merde. Pourquoi est-ce que j'ai… juste avant de l'embrassé j'ai… Mais merde!! Je passai une main dans mes cheveux, désespérée par moi-même et je poursuivis ma journée… prête à l'affronter, moins prête à mon entraînement, plus tard…


|| Fin ||



AVENGEDINCHAINS

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

A person usually has two reasons for doing something: a good reason and the real reason.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HEY BABY, THIS IS
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 

Just show me how [Shinji & AeRan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Shinji et Sakanade
» Kate Winslet on the Ellen DeGeneres Show
» Kit Car Show Chanteloup 2010
» TGS=Toulouse Game Show
» Sortie Air show 2010 à Beauvechain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SUCK MY KISS. :: #seoul city. :: #GWANAK-GU ✖ EST.-