AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'OUBLIEZ PAS LE RECENSEMENT MES LAPINS !!
N'OUBLIEZ PAS DE RECENSER VOTRE AVATAR DANS LE BOTTIN PLEASE.
LA 1ERE PHASE DE LA MAJ A ETE FAITE : VENEZ EN PARLER ICI.

Partagez | 
 

 take a cup of coffee.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
HEY BABY, THIS IS
Park Won Ho
WORK : mannequin
I'M CRAZY ABOUT : nope
HERE SINCE : 05/07/2015
MESSAGES : 104
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Sam 18 Juil - 23:48


A cup of black coffee please.
..
© crédits des gifs.
Park Won Ho & Huang Seo Min

Malgré une flemme monumentale, je parviens à m'extirper de mon lit dans l'unique objectif de me préparer un café bien noir. J'ai rendez-vous à 10h pour un shooting photo pour la couverture d'un magazine dont je ne me souviens même plus le nom...

Je grommelle en portant ma tasse brûlante à mes lèvres.10h, c'est encore tôt pour moi... J'ai du rentrer de soirée il y a quelques heures tout au plus... Heureusement que le maquillage et Photoshop sont des remèdes miraculeux contre les cernes.
Une fois mon café fini et une douche bien froide prise, je prend la direction des locaux de Vogue Korea vêtu simplement. Juste un jogging fin et un t-shirt, les cheveux en bataille. Je préfère marcher, ça me laisse le temps de me remettre les idées en place. Et puis la bas on s'occupe de tout, donc pas la peine que je fasse quoi que ce soit à mon apparence.

Une fois sur place, une maquilleuse et une coiffeuse me prennent en charge tandis qu'un styliste me présente la tenue choisi, que j'observe d'un œil distrait. Si il dit qu'elle est bien je le crois. Je ne suis pas du genre à donner mon avis la dessus...

Une bonne heure plus tard lorsque je suis fin prêt, je rejoins le studio photo ou le staff est déjà d'attaque. Fond blanc, éclairage... tout est déjà mis en place lorsque j'arrive.
Je ne fais pas très attention aux personnes présentes et salut les deux ou trois que je "connais" avant d'aller écouter les instructions du directeur du photoshoot. Il m'informe alors du style de photos qu'il souhaite et me donne quelques conseils avant d'aller voir ailleurs, m’annonçant que l'on commence d'ici 15 minutes. Je m'installe donc sur une chaise en attendant, regardant l'homme partir pour s'adresser à quelqu'un d'autre.
Seulement lorsque je réalise à qui il s'adresse, une mimique surprise étire d'elle même mon visage. Je reconnais sans mal le gamin de la dernière fois, celui de la boite de nuit, avec son style déjanté et sa gueule d'ange...!

Je me rappelle très bien de la soirée en question, loin d'être fructueuse...  J'avais passé la soirée avec lui, à tenter divers approches qu'il avait repoussé les une après les autres. Il n'y avait que lorsqu'il avait commencé à être torché que c'était devenu amusant, jusqu'à ce que le barman se la ramène... Enfin de toute façon je ne comptais pas abuser de lui... En fait j'avais bien perdu mon temps. Je n'avais d'ailleurs même pas prit la peine de le recontacter, son numéro s'étant juste ajouté à la liste de mes conquêtes.

Une fois de plus je me mis à le détailler, son style me tapant décidément dans l’œil.  Lui il m'avait sûrement remarqué des mon arrivé. Et d'ailleurs son regard ne tarde pas à croiser le mien ce qui m'arrache un sourire amusé. Et dire qu'il travaille ici, à Vogue ! Je ne l'avais pas particulièrement remarqué avant... Sans doute exerce t-il un « rôle » secondaire... Et cela contraste plutôt avec le style qu'il se donne... !

Je ne sais pas trop pourquoi mais je dois avouer que cette situation m'amuse !
Mais alors que je m'apprête à aller le saluer d'un air ironique, on m'appelle pour me signaler que l'on commence. Un peu exaspérer je rejoins tout de même la scène de photographie, me focalisant à présent sur mon travail. Plus je me concentre pour faire comme ils veulent, plus on en fini tôt. Je sais bien qu'ici le staff est du genre exigeant alors je fais de mon mieux pour éviter qu'ils me prennent trop la tête.
Après plus d'une bonne heure, le directeur du shooting annonce une pause et j'en profite pour m'étirer, balayant du regard la pièce. Je ne met pas beaucoup de temps à repérer le fameux Seo Min et me dirige vers lui, un sourire aux lèvres.

«  Tu vas me chercher un café s'il te plaît ? »

Pauvre gosse, je sens bien que je vais m'en servir pour me distraire... Surtout qu'en plus de ça, je peux me montrer obstiné quant on me résiste...

J'ADOOOORE:
 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

bad boys need love too

on m'a trop donné bien avant l'envie, j'ai oublié les rêves et les mercis, toutes ces choses qui avaient un prix et qui font l'envie de vivre, et le désir. Et le plaisir aussi. Qu'on me donne l'envie, l'envie d'avoir envie, qu'on rallume ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t801-park-won-ho-x-when-conf
HEY BABY, THIS IS
Huang Seo Min
I'M BORN : 12/04/1996
ÂGE : 21
I LIVE : Nowon-Gu
WORK : Assistant au Vogue Korea
HERE SINCE : 03/07/2015
MESSAGES : 139
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Mer 22 Juil - 7:42


Take your coffee and leave me
..
© crédits des gifs.
Park Won Ho & Huang Seo Min

Comme tous les matins, je me rendais un peu avant 9h jusqu'aux locaux du célèbre Vogue Korea, enseigne où je travaillais depuis quelques mois déjà. Mon quotidien n'y étais pas palpitant, je me contentais d'obéir aux ordres de mes supérieurs et des invités. Car oui, assistant rimait clairement avec esclave. Je devais courir de gauche à droite durant des heures pour apporter des cafés, des accessoires, ou encore des papiers qui avaient souvent la vocation de s'éparpiller au sol lorsque j'heurtais malencontreusement quelqu'un de mon pas pressé et pas vraiment habile.

Ce matin là, j'arrivais à l'accueil et demandais à quel service on m'assignait aujourd'hui. La photographie, celui que je préférai tout en le haïssant. C'était une occasion pour moi de me faire remarquer par toute l'équipe chargée du mannequinat, mais c'était également le lieu où toutes les personnes que je jalousais pour avoir réussi se réunissaient pour briller en couverture du plus grand magazine du pays.

Je m'y rendais alors aussi rapidement que je le pu, ce service ne tolérait vraiment aucun retard, presque autant que le service toujours en ébullition de la rédaction.
À peine fus-je au studio photo qu'on me fit une liste de ce que je devais apporter, et je m'exécutais sans trop tarder. Heureusement pour moi, ici, tout avait une place et chaque chose était à sa place, ce qui me facilitait la tâche.
Après environ une heure et demi à trottiner de partout afin de préparer la séance, je fus interpellé par le directeur artistique qui me donna encore quelques recommandations avant de me laisser seul, aux aguets afin de pouvoir servir au mieux les membres du staff et le mannequin du jour, un certain Park Won Ho, un nom qui ne m'était pas inconnu mais que je ne m'attardais pas chercher.

Alors que j'observais l'assistance, je sentis un regard presque insistant sur moi. Perturbé par cette sensation, je cherchais des yeux la personne qui m'observait de la sorte et accrochait celui d'un visage qui ne m'était pas inconnu. Immédiatement, je sentis mes joues s'empourprer. Bien sur que je connaissais ce visage ! Il s'agissait de l'homme qui m'avait tenu compagnie toute une soirée en boîte de nuit, et devant qui je m'étais montré dans un état déplorable, j'avais tellement honte ! Il aurait été stupide d'espérer qu'il ne me reconnaisse pas, puisque de toute évidence c'était le cas, sans quoi il ne me fixerait pas de la sorte. Et puis j'étais plutôt reconnaissable, mes cheveux n'ayant pas changés. Je portais toujours un trait d'eye liner, cependant plus fin que ce fameux soir, et mes vêtements sonnaient toujours de façon décalée, avec ce jean clair, ce haut blanc au col en V ainsi que le fouloir orange noué autour de mon cou comme ceux des marins.
Je soupirai discrètement de soulagement lorsqu'il fut appelé pour débuter la séance, comme si cela m'offrait une chance de l'éviter toute la journée, ce que je comptais faire. Mais c'était sans compter sur la pause accordée au modèle, ce dernier s'empressant de saisir l'occasion pour venir m'aborder. C'était à prévoir, bien que mon envie de lui parler était à présent encore plus proche de zéro encore que lors de cette fameuse soirée où je m'étais pas mal ridiculisé avec mes rires incontrôlés, mon état déplorable et la façon toute aussi pitoyable avec laquelle je l'avais plus ou moins dragué, sous le joug de l'alcool, car bien entendu, je n'aurai jamais fais ça en étant sobre.

« Tu vas me chercher un café s'il te plaît ? »

Il paraissait amusé de la situation, comme s'il s'était trouvé une occupation pour la journée, ce qui me déplaisait fortement. Je n'aimais déjà pas mon rôle d'assistant, mais si en plus je devais supporter un homme devant qui je m'étais tapé une honte monumentale, je n'osais même pas imaginé à quel point la journée serait éprouvante, ma fierté en prendrait certainement un coup.

Je lui souris faussement avant de me faire réprimander par le directeur artistique pour manque de politesse et lâchais un petit "mais bien sur !" avant de m'éclipser jusqu'à la machine à café. Ce n'était pas le meilleur, ni le plus noir ou encore le plus sucré, les habitués du studio savait qu'il fallait demander un café de la grande enseigne en face de l'agence, mais il ne m'avait rien précisé, et je n'avais pas pensé à lui demander.
Malgré mes efforts pour rapidement trouver une échappatoire à cette situation des plus embarrassante, aucune idée n'effleura mon esprit avant que le liquide noir n'eut finit de couler. Non sans un soupir, je retournais donc jusqu'au studio photo, où je n'eus pas grand mal à trouver le futur propriétaire de la tasse que je tenais entre les mains. Deux maquilleuses s'affairaient autour de lui pour remettre son maquillage d'aplomb. J'attendis qu'elles terminent leur tâche pour me faufiler jusqu'à lui, profitant qu'il soit seul et que le directeur de la séance soit occupé autre part.

Une fois devant lui, je lui tendais le café fumant au goût certainement âcre et imbuvable, puis me rapprochais de lui de façon à ce qu'il soit le seul à entendre ce que j'avais à lui dire, plantant un regard assurer et lourd de menaces dans le sien. Malheureusement pour moi, la salle était assez bruyante, les ordres fusaient, ce qui me rappelaient grandement ce soir que j'aurai préféré oublié, où, par la présence de la musique bien trop forte pour tenir une conversation, j'avais dû me montrer très proche de cet inconnu.

" - On ne se connaît pas, on ne s'est jamais vu, on ne s'est jamais parlé, tu oublies tout ce qui a pu se passer cette soirée là, et tu supprimes mon numéro, c'est clair ? "

Maintenant que ce que je devais dire était dit, je n'avais plus qu'à partir et à prier pour qu'il m'écoute, car la situation devenait vraiment embarrassante. De plus, je l'avais laissé payer mes consommations, je n'aurai jamais dû. J'espérai qu'il ne s'en serve pas comme excuse pour me coller à nouveau, bien qu'avec un peu de chance, il serait dégoûté après m'avoir vu dans un tel état.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t791-huang-seo-min#9706
HEY BABY, THIS IS
Park Won Ho
WORK : mannequin
I'M CRAZY ABOUT : nope
HERE SINCE : 05/07/2015
MESSAGES : 104
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Jeu 23 Juil - 22:37


A cup of black coffee please.
..
© crédits des gifs.
Park Won Ho & Huang Seo Min

 Je suis un peu surpris de son air que je définirais d'ironique lorsqu'il me répond avant de s'éclipser pour aller me chercher mon café. Pour qui se prend t-il se gamin ? Et puis après tout c'est son job, non ? Il n'a pas à râler. Enfin.
Je vais m'installer dans un siège en l'attendant, pensif. Quand je pense qu'il travail ici ! Je n'ai jamais fait attention avant. Sûrement parce que nous n'avons jamais été sur le même "chantier".

A peine me suis je mis à l'aise que des maquilleuses viennent faire quelques retouches à mon visage.
Je n'aime pas porter autant de produit mais bon il faut bien que je fasse avec...
A chaque photoshoot ou défilé, je n'ai qu'une hâte : pouvoir tout enlever des la fin.
Mais je me laisse faire docilement, souriant légèrement, toujours avec des femmes, guettant tout de même du coin de l’œil, le retour de mon stagiaire ou assistant, je ne sais pas trop.

Lorsque les jeunes femmes finissent, il finit par pointer le bout de son nez, mon café à la main. Je prend alors ce dernier, ouvrant la bouche pour le remercier avant de me faire interrompre.

« - On ne se connaît pas, on ne s'est jamais vu, on ne s'est jamais parlé, tu oublies tout ce qui a pu se passer cette soirée là, et tu supprimes mon numéro, c'est clair ? »


J'arque un sourcil, plantant mon regard dans le sien, surprit par tant d'audace. J'avais cru remarquer qu'il était un peu arrogant du peu que j'avais pu voir, mais la, ça surpasse tout. Surtout lorsqu'on sait que ce n'est que le serveur de café dans l'entreprise. A l'entendre on pourrait croire que c'est lui la célébrité. Cette situation permet un léger rire de s'échapper d'entre mes lèvres tandis que je me lève pour le rattraper avant qu'il ne se tire.
Le pire dans tout ça, c'est que je n'ai encore rien fait de froissant. Je sais bien qu'il m'arrive de vexer certaine personne avec ma façon d'être, selon la situation. Mais avec lui ça n'a pas été le cas, ce qui m'énerve encore plus. Ou m'amuse, à voir, tant la situation semble absurde.

« - Ooh du calme. Tu as cru que c'était toi la célébrité ici pour te permettre de me parler comme ça ? »

C'est un peu plus fort que moi, je répond à l'arrogance par l'arrogance... Le pire c'est que j'en ai conscience lorsque je fais ça, et je ne trouve pas ça super cool de ma part. Portant ça sort tout seul, un peu comme si je me réfugiais derrière ça.

Je garde son avant-bras entre mes doigts pour l'empêcher de partir tandis que mon regard se pose sur le café fumant qui commence à chauffer ma peau. Rien qu'à l'odeur ou l'apparence, je reconnais les cafés, ou plutôt les tasses d'eau chaude noire que nous servent les machine à café de l'établissement. Très peu pour moi. En tant qu'amateur de cette boisson, à l'état pure j'entends, je n'apprécie pas de boire celui des machines de Vogue. Et comme ce petit mérite une punition je ne manque pas de le lui faire remarquer.

« - Et puis tu aurais pu faire l'effort d'aller me prendre un café en face. Personne ne boit celui la. »

Je reporte mon attention sur lui tandis qu'une idée amusante me passe par la tête. Si il regrette autant d'avoir passé la soirée avec moi, la plaisanterie et d'autant plus de mauvais goût ! Bon je me doute bien qu'il refusera mais juste pour sa réaction !

« - Va m'en prendre un autre. »
je marque une pause, observant sa réaction, scrutant son visage de poupée. « Ou alors si tu ne veux pas, tu viens prendre un verre avec moi à la fin de la journée. »

Je lui parle d'une voix claire voir autoritaire, intérieurement amusé. De toute façon c'est moi le boss ici. On m'a clairement dit que je pouvais demander ce que je voulais aux assistants.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

bad boys need love too

on m'a trop donné bien avant l'envie, j'ai oublié les rêves et les mercis, toutes ces choses qui avaient un prix et qui font l'envie de vivre, et le désir. Et le plaisir aussi. Qu'on me donne l'envie, l'envie d'avoir envie, qu'on rallume ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t801-park-won-ho-x-when-conf
HEY BABY, THIS IS
Huang Seo Min
I'M BORN : 12/04/1996
ÂGE : 21
I LIVE : Nowon-Gu
WORK : Assistant au Vogue Korea
HERE SINCE : 03/07/2015
MESSAGES : 139
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Ven 24 Juil - 10:52


Take your coffee and leave me
..
© crédits des gifs.
Park Won Ho & Huang Seo Min

Alors que je pensais pouvoir filer rapidement, un rire lui échappa, juste avant que je ne sente sa poigne agripper mon avant bras, me forçant à rester là et à faire volte face. Décidément, il était encore plus collant que dans mes souvenirs !

« - Ooh du calme. Tu as cru que c'était toi la célébrité ici pour te permettre de me parler comme ça ? »

J'arquais à mon tour un sourcil, outré par ses paroles. Lors de notre première rencontre, il ne m'avait pas semblé aussi vantard, mais à présent, cette image que j'avais de lui se brisait en multiple morceaux. Il ne valait pas mieux que les autres, tout compte fait. En quoi sa place derrière les objectifs lui devait que je m'adresse à lui comme à un roi ? Il rêvait ! Je n'eus cependant pas le temps de le remettre à sa place d'humain parmi tant d'autres qu'il enchaîna, son regard porté sur la tasse de café qu'il tenait entre ses doigts fins et manucurés.

« - Et puis tu aurais pu faire l'effort d'aller me prendre un café en face. Personne ne boit celui la. »

"Ca, il fallait y penser avant mon coco". Non mais sérieusement, pour qui il se prenait à monter sur ses grands chevaux de la sorte ? Il n'avait qu'à le préciser en me demandant son café, je n'étais pas sensé deviner ses moindres désirs. J'allais riposter lorsqu'une fois de plus sa voix autoritaire me coupa dans mon élan, ce qui commençait vraiment à m'exaspérer. Il ne laissait jamais les gens parler ou ..?

« - Va m'en prendre un autre."

Immédiatement, je vis rouge. Il m'agaçait très franchement à se prendre pour le maître absolu à qui on exauçait les moindres souhaits. De plus, ce n'était vraiment pas mon genre de me laisser faire de la sorte. Quand on me demandait poliment, cela passait encore, il y avait au moins un minimum de respect, mais quand on me prenait ainsi de haut, là, ça n'allait plus. Il avait vraiment le don de m'agacer. Si au début j'étais réticent à le revoir et à affronter son regard, à présent, l'énervement que je ressentais me permettait de passer outre et me donnait franchement envie de l'embêter le plus possible.

« Ou alors si tu ne veux pas, tu viens prendre un verre avec moi à la fin de la journée. »

Alors là, je ne m'y attendais vraiment pas. Malgré ce que je lui avais dit et la façon dont il venait de me traiter, il s'amusait quand même à me proposer un verre ? Il bluffait certainement. Mais s'il voulait jouer, soit, nous allions jouer.

Je me libérai d'un coup sec de son emprise, récupérant mon bras et le toisant en réfléchissant rapidement. Il bluffait, c'était évident. De toute façon, il n'avait aucune raison de me proposer un verre après la conversation que nous venions de tenir. D'une soudaine humeur taquine, je laissais un sourire amusé se dessiner sur mon visage tandis que je plantais mes iris dans les siennes. Avec un peu de chance, mon comportement l'exaspérerait et il cesserait une bonne fois pour toutes de me coller, n'essayant même pas de me payer un verre en fin de journée.

" - Si tu payes, alors va pour le verre.~ De toute façon je n'ai plus le temps pour toi, j'ai autre choses à faire. Pour le café, tu n'avais qu'à préciser avant. "

Je gardais ce sourire malin sur le visage et reculais avant qu'il ne puisse m'attraper de nouveau, me retournant tout en lançant par dessus mon épaule, certain qu'il n'irait pas au bout de ses mots.

" - Je finis à 18h !"

Ainsi, je me faufilais rapidement entre la foule et allais chercher de nouveaux accessoires, soulagé d'entendre que la séance photo reprenait. J'avais à présent tellement envie de lui faire regretter son arrogance que j'en oubliais presque l'embarras causé par notre première rencontre. Il fallait à présent que je trouve un moyen de l'éviter le reste de la journée, même si j'étais à peu près certain qu'il allait me tomber dessus à la prochaine pause. Ce fut d'ailleurs lorsque celle-ci fut annoncée, à midi trente, que le chef de service vint me trouver, me tendant une certaine somme en liquide. Il me confia la mission de bien m'occuper de "notre invité d'honneur" en lui payant un bon restaurant pour ce midi et en me précisant d'être à sa disposition tout le reste de la journée, qu'un autre assistant se chargerai de mes tâches habituelles. Cela sonnait presque comme une tentative d'amadoué le-dit invité pour lui proposer un contrat plus important ou quelque chose du genre qui le ferait sans aucun doute traîner dans les locaux du Vogue, m'obligeant à le rencontrer de nouveau.

Voilà comment je me retrouvais derechef devant ce mannequin exaspérant, ma fierté soudainement rabaissée. Le chef de service avait certainement dû lui expliquer la situation, et je me demandais presque si ce n'était pas le modèle lui-même qui l'avait provoqué, après tout, il en semblait capable.
Je me plantais alors devant lui, agacé par la situation et attendant simplement ses ordres. J'aurai dû choisir la fin de la journée pour faire le malin devant lui, car je sentais qu'il allait prendre un malin plaisir à me faire regretter mon comportement de la pause précédente ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t791-huang-seo-min#9706
HEY BABY, THIS IS
Park Won Ho
WORK : mannequin
I'M CRAZY ABOUT : nope
HERE SINCE : 05/07/2015
MESSAGES : 104
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Dim 26 Juil - 20:19


You want to play this stupid
little game ?
..
© crédits des gifs.
Park Won Ho & Huang Seo Min


" - Si tu payes, alors va pour le verre.~ De toute façon je n'ai plus le temps pour toi, j'ai autre choses à faire. Pour le café, tu n'avais qu'à préciser avant. "

J'arque un sourcil, surprit de sa réponse. A vrai dire j'imaginais plutôt que ce petit emmerdeur allait refuser, quitte à aller me chercher un autre café... Pendant quelques secondes j'hésite à lui ordonner d'aller m'en chercher un autre immédiatement, mais ce sale gosse est déjà entrain de se tirer me lâchant qu'il finit à 18h. Levant les yeux au ciel, je refile cet immonde café à un employé, me contentant de dire qu'on me l'a remis par erreur.
A présent je me retrouve avec un rendez-vous pour ce soir, mh... Je retourne m'asseoir, perdu dans mes pensées.
J'y vais ou non ? Je ne suis plus sur que ce gamin soit un bon coup tant il est chiant. Pourtant, il mérite un juste retour des choses, surtout de la part d'une personne quelque peu rancunière comme moi.
Et c'est juste dans cet optique que je sens que je vais y aller ; pour l'embêter. Vu l'impression coincé qu'il me donne je n'aurais qu'à faire en sorte de me montrer assez entreprenant pour le mettre mal à l'aise.

La séance photo reprend et je me concentre sur mon travail, éradiquant le stagiaire prétentieux de mes pensées.
A midi trente, une nouvelle pause est annoncée pour que le staff puisse déjeuner. On m'annonce alors que le boulot concernant le shooting est terminé et que cette après midi sera consacrée à une petite interview qui accompagnera les photos. Un soupir m'échappe à cette annonce. Je n'aime pas ça... Je ne vois pas l’intérêt... Je suis mannequin, pourquoi s’intéresser à moi en dehors des photos ? Même si je participe souvent à « l'envers du décors » de ce monde, je n'aime pas m'exposer au public... Comme je l'ai déjà dit, ce job c'est juste pour l'argent, et pas pour la gloire...
Et pourtant il faut croire qu'un mannequin qui ne part de rien et qui réussis sans piston, ça intéresse...

De plus, le directeur artistique me paie le restaurant et me laisse un assistant à disposition. A cet instant le gamin est éradiqué de mes pensées tant je suis préoccupé par cette interview. Ce n'est que lorsqu'il vient de lui même se présenter à moi que je me souviens de lui.

« - Quoi ? »

Mais il n'a pas besoin de répondre, que je saisis que c'est lui que l'on m'a assigné comme assistant. J'aurais trouver sa drôle si cette histoire d'interview n'avait pas fait tourner mon humeur...  

« - Je vois. Attends moi à l’accueil. »

Sans me préoccuper plus de lui je prend la direction des loges pour me défaire de cette tenue luxueuse et encombrante. Je met un peu de temps à le rejoindre le temps de me démaquiller, prendre une douche et revêtir mes vêtements on ne peut plus simple de ce matin : un jogging fin et gris et un t-shirt blanc avec un col en V et une paire  d'adidas. Lorsque je suis dehors, j'aborde toujours un style discret. Ca s'est bien une des quelques choses qui n'a pas changé depuis mes débuts à Vogue, si ce n'est la qualité et l'aspect neuf des vêtements.

Les mains dans les poches, je retrouve le jeune homme excentrique à l’accueil. Je réalise alors que j'ai zappé son nom... Je lui fais signe de me suivre, me réservant le choix du restaurant. D'ailleurs je ne doute pas que cette histoire n'est qu'un tentative pour m’enjôler... Sûrement avec un contrat au bout. Dommage, je ne suis pas du tout du genre à fonctionner ainsi. Mais je ne suis pas non plus du genre à refuser un contrat. Ou alors il faut que le thème abordé me déplaise vraiment de trop.

Je marche un petit moment suivit de l'autre, et repère un restaurant d’apparence paisible mais tout de même de qualité. Je n'apprécie pas vraiment les choses trop luxueuses, et ce genre d'endroit abordable aux gens normaux me paraît tout à fait mon goût.
Alors que je pousse la porte de l'endroit, je jette un œil par dessus mon épaule, lâchant :

«  - Au fait tu t'appelles comment déjà ? »



. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

bad boys need love too

on m'a trop donné bien avant l'envie, j'ai oublié les rêves et les mercis, toutes ces choses qui avaient un prix et qui font l'envie de vivre, et le désir. Et le plaisir aussi. Qu'on me donne l'envie, l'envie d'avoir envie, qu'on rallume ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t801-park-won-ho-x-when-conf
HEY BABY, THIS IS
Huang Seo Min
I'M BORN : 12/04/1996
ÂGE : 21
I LIVE : Nowon-Gu
WORK : Assistant au Vogue Korea
HERE SINCE : 03/07/2015
MESSAGES : 139
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Dim 26 Juil - 21:39


Take your coffee and leave me
..
© crédits des gifs.
Park Won Ho & Huang Seo Min

" - Quoi ? Je vois, attends moi à l'accueil."

Non sans rouler des yeux, je l'attendis, quelque peu agacé par son soudain manque d'intérêt. Lorsqu'il revint, je fus presque surpris par sa tenue. Je m'attendais à le voir bien habillé, baignant dans le luxe et l'élégance, cependant, il en fut tout autrement. Il ne portait qu'un simple jogging gris ainsi qu'un t-shirt en V qui mettait en valeur la fine musculature de ses pectoraux que je pouvais deviner grâce au col. Certes, tout ce qu'il portait était de la marque, mais malgré cela, ses vêtements lui donnaient un air plutôt humble que je ne lui soupçonnais pas et qui ne collait guère avec son attitude. Il me fit signe que je le suive et je m'exécutais, non sans rouler des yeux. J'ai dis humble ?
Nous marchâmes un moment durant lequel je ne fis pas vraiment attention au chemin  emprunté, trop occupé à me faire mille et un scénario sur le reste de la journée. Alors que je m'étais montré détestable, espérant l'éloigner de moi, je me retrouvais collé à ce Won Ho, et pire encore, en tête à tête pour le déjeuner ! Le karma était décidément contre moi aujourd'hui. S'il ne cherchait pas à me draguer, il allait certainement se montrer désagréable tout le temps passé ensemble, et cela commença à peine entré dans le restaurant.

" - Au fait tu t'appelles comment déjà ? "


Un soupir m'échappa. Si j'avais pu me montrer ravis et saoul lorsqu'il m'avait demandé mon numéro, me sentant reconnu, j'étais à présent blasé par son comportement. Même moi qui avais pour habitude de me montrer désintéressé j'étais parvenu à retenir son nom ! Etait-il donc si hautain que ça ?
A en juger par le restaurant dans lequel nous étions, ce n'était pas le cas ... C'était un endroit tout à fait abordable, puisque mon maigre salaire aurait pu me permettre d'y manger une fois par mois si je le désirais. Encore une chose qui me surprenait de sa part et qui me ramenait à ce mot qui dénotait pourtant avec ses agissements : humble. J'observai brièvement l'endroit et reposais mon regard sur lui, soudainement curieux à son égard, bien que je n'étais pas prêt de le reconnaître.

" - Seo Min. Tu pourrais au moins faire l'effort de t'en rappeler, c'est toi qui est venu me draguer le premier, tu te souviens ? "

Et voilà, je m'étais encore emporté. A ce rythme-ci, je n'étais pas sûr de finir la journée .. ! Afin de faire diversion, j'interceptais l'une des serveuse et lui demandait une table pour deux. Celle-ci nous jeta un regard presque dérangé avant de nous conduire à une petite table carrée, entourée de deux chaises que je ne m'attardais pas à détailler. J'y pris place et acceptais le menu qu'on me tendait, me surprenant à regarder par dessus ce dernier pour observer mon vis à vis. J'avais conscience d'être arrogant, voir même trop comparé à mon statut de vulgaire assistant, mais c'était plus fort que moi. J'avais mis tellement de temps à façonner cette personnalité qu'il m'était difficile de m'en détacher. Pourtant, si mes souvenirs étaient bons, il ne s'était pas montré spécialement méchant envers moi, juste un peu dragueur, et mon humeur massacrante que j'arborais depuis quelques temps déjà s'était chargée de me monter le bourrichon contre lui. Exactement comme maintenant. Mais je ne comptais pas m'excuser de sitôt, ce n'était absolument pas dans mon genre.

D'ailleurs, avec ce comportement insupportable que j'abordais, je me demandais encore s'il était sérieux pour le verre ou si ce n'était qu'une excuse pour que j'aille lui chercher un meilleur café. Je reposais alors le menu sur la table, sachant déjà ce que j'avais envie de commander, et lui posais directement la question afin de m'ôter ce doute.

" - Au fait, tu comptes sérieusement m'inviter à boire alors que tu sais comment je me comporte, tant sobre que bourré ? "

Sobre, j'étais insupportable, même sans le faire exprès, et bourré, j'étais ... bizarre. Dragueur mais quand même réservé, riant pour un rien, je devais être tout aussi peu supportable qu'en temps normal. J'espérais qu'il me réponde que tout cela n'était qu'une plaisanterie pour que je lui prenne son café, car j'avais beau faire le malin, je n'avais aucune envie de me retrouver devant lui, un verre entre nous dans un bar de nuit, ce genre de relation n'était absolument pas mon genre, tant à cause de mes sautes d'humeur régulières qu'à cause de mon côté réservé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t791-huang-seo-min#9706
HEY BABY, THIS IS
Park Won Ho
WORK : mannequin
I'M CRAZY ABOUT : nope
HERE SINCE : 05/07/2015
MESSAGES : 104
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Dim 26 Juil - 23:10


You want to play this stupid
little game ?
..
© crédits des gifs.
Park Won Ho & Huang Seo Min

«  - Seo Min. Tu pourrais au moins faire l'effort de t'en rappeler, c'est toi qui est venu me draguer le premier, tu te souviens ? »

Je lève les yeux au ciel un peu excédé par sa réponse bien que je comprenne un peu son énervement. Ce n'est pas très valorisant de ma part ce genre de question. Je l'ai posé sans réfléchir. Mais bon n'allais pas non plus passer mon après-midi à me creuser la tête sur ça.
Pourtant maintenant qu'il le dit ça me revient en mémoire. Mais bon, il ne fait même pas parti de mes conquêtes, alors bon il en demande beaucoup...

Je le laisse accoster une serveuse afin qu'elle nous trouve une table et nous donne des menus, étant quelque peu ailleurs. Je ne prend d'ailleurs même pas la peine de répondre, perdu dans mes pensées. De toute façon je n'ai pas grand chose à ajouter...

Une fois installé, j'ouvre le menu dans le but de choisir un plat, pourtant je me trouve incapable de lire les mets proposés tant l'interview de cette après-midi me préoccupe.
Il va falloir que je me débrouille pour ne pas faire de faux pas tout en essayant d'en dire le moins possible. Pas très évident avec ces journalistes ou rédacteurs à l’afflux de la moindre erreur, capable de modifier votre témoignage à leur guise et comme cela les arrange.

« - Au fait, tu comptes sérieusement m'inviter à boire alors que tu sais comment je me comporte, tant sobre que bourré ? »

Je secoue légèrement la tête pour me sortir de mes pensées, revenant un peu à l'instant présent, celui ou je me retrouve à manger avec le fameux gamin arrogant.
J'arque un sourcil à sa question, celle ci me paraissant étrange sur le coup. En fait même moi je ne savais pas trop jusqu'à ce que je décide de vraiment le faire dans le but de l'embêter. Cependant la, je ne suis plus d'humeur, et ça dépendra sûrement de la manière dont se déroulera cette après midi par la suite.
Je soupire légèrement pour essayer de ne pas y penser durant le déjeuner et réplique d'un ton à la fois amusé et faussement dragueur :

« - Pourquoi, tu y tiens ? »

La serveuse vient nous interrompre pour prendre nos commandes avant qu'il n'ait le temps de répondre, et cela me fait réaliser que je n'ai toujours pas choisi. Face à l'attitude impatiente de cette dernière, je pose un dernier regard sur le menu et choisis un plat au hasard alors que la jeune femme me regarde avec insistance. De toute façon je ne mange jamais beaucoup... Je ne sais pas si ce sont les années de restriction qui font ça, mais je n'ai jamais eu un grand appétit, ce qui m'avantage dans mon milieu... Sachant aussi que le moindre tracas à le don de me le couper complètement.

Une fois la serveuse partie, je pose de nouveau mon regard sur Seo Min, un peu pensif. Je me doute bien qu'il n'a pas envie de sortir avec moi ce soir vu sa manière de se comporter. A croire que j'ai une tête de violeur.
Mais lorsque je repense à la scène de ce matin, mon esprit malicieux et quelque peu rancunier refait surface, malgré mes préoccupations autres, et je finis par déclarer :

« - Oui j'étais sérieux, même si je dois avouer que ton comportement est loin d'être des plus agréable. Mais ça s'améliore bourré. »

Je m'en veux un peu pour ce petit pic qui est parti tout seul. Bien que ce ne soit pas faux, ça risque de le rendre encore plus exécrable vu que l'humour n'a pas l'air de faire partie de ses qualités. En fait, il a l'air un peu coincé...
Quoi qu'il en soit, je suis quasiment sur qu'il ne viendra pas ce soir...


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

bad boys need love too

on m'a trop donné bien avant l'envie, j'ai oublié les rêves et les mercis, toutes ces choses qui avaient un prix et qui font l'envie de vivre, et le désir. Et le plaisir aussi. Qu'on me donne l'envie, l'envie d'avoir envie, qu'on rallume ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t801-park-won-ho-x-when-conf
HEY BABY, THIS IS
Huang Seo Min
I'M BORN : 12/04/1996
ÂGE : 21
I LIVE : Nowon-Gu
WORK : Assistant au Vogue Korea
HERE SINCE : 03/07/2015
MESSAGES : 139
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Lun 27 Juil - 11:02


Take your coffee and leave me
..
© crédits des gifs.
Park Won Ho & Huang Seo Min

« - Pourquoi, tu y tiens ? »

Dieu merci, je n'avais rien dans la bouche, car si cela avait été le cas, je me serai certainement étouffé avec. Comme si je tenais à passer du temps avec lui ! A vrai dire, c'était plutôt pour être certain de m'en débarrasser que j'avais posé la question, et parce que j'étais curieux de connaître le fond de ses pensées. Alors que je m'apprêtais à répondre avec mon éternelle arrogance, la serveuse vint nous interrompre pour prendre nos commandes. Je citais alors mon plat favori que j'ai repéré sur le menu et attendis qu'il fasse de même, espérant continuer cette petite conversation. Cependant, il ne semblait pas capable de se décider, semblant hésitant et distrait. C'est dans cet état d'esprit là qu'il comptait se rendre à son interview ? Et bien, cela promettait d'être une catastrophe. Je connaissais bien l'équipe en charge des interviews au Vogue, et ce genre de cafouillage n'allait pas leur plaire ...

« - Oui j'étais sérieux, même si je dois avouer que ton comportement est loin d'être des plus agréable. Mais ça s'améliore bourré. »

Soit il avait un grain à la place de la cervelle, soit ce mec était un véritable masochiste. Qui aurait pu avoir envie de passer une soirée avec moi en m'ayant vu tant sobre qu'en état d'ébriété ? Ou peut-être espérait-il que je ne vienne pas et me lançait alors cela pour que je me renfrogne et décline son invitation. Dans tous les cas, je prenais ses paroles avec un air de défi et laissais un léger sourire amusé naître au coin de mes lèvres. J'adorais les défis.

" - Crois moi, je ne te ferai pas le plaisir que ça "s'améliore bourré". Et de toute façon, même si je bois, je suis certain de ne pas avoir le même comportement que la dernière fois. Après tout je ne suis pas le seul à ne pas être franchement agréable."


Sauf que j'oubliais un peu vite que si je m'étais montré moins détestable, il ne l'aurait certainement pas été, si j'en crois la façon dont il m'avait abordé par deux fois. Quoi qu'il en soit, il était trop tard, et je n'allais pas me montrer gentil tout à coup, d'autant plus que ce n'était pas dans ma nature de l'être avec des inconnus.

" - Quoi qu'il en soit, si tu espères finir tôt à ton interview, il vaudrait mieux que tu saches ce que tu vas dire, parce que si tu as l'air autant perdu qu'avec la serveuse, tu risques de les mettre à bout de patience. Ce n'est pas bien compliqué en soit, tu n'as qu'à leur servir leurs réponses préférées et faire un peu de fanservice auprès des lecteurs, en une heure c'est bouclé. "

Je gardais dans la voix un ton un peu lasse, ayant assisté à un nombre incalculable d'interviews toutes semblables les unes aux autres. Seulement quelques rares cas différaient, mais leur témoignages étaient rapidement modifiés lors de la retranscription de leurs paroles, ce qui, au final, apportait toujours le même genre d'articles. Je pouvais presque réciter sur le bout des doigts les réponses favorites des journalistes tant je les avais entendu.
Et puis ce "conseil" me permettait de lui lancer discrètement un pique, il n'avait pas l'air bien dégourdis si j'en croyais la scène avec la serveuse, et je pris un malin plaisir à lui faire remarquer de la sorte.
En fin de compte, le petit assistant vraiment chiant pouvait se montrer utile quand il le voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t791-huang-seo-min#9706
HEY BABY, THIS IS
Park Won Ho
WORK : mannequin
I'M CRAZY ABOUT : nope
HERE SINCE : 05/07/2015
MESSAGES : 104
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Lun 27 Juil - 12:19


You want to play this stupid
little game ?
..
© crédits des gifs.
Park Won Ho & Huang Seo Min

« - Crois moi, je ne te ferai pas le plaisir que ça "s'améliore bourré". Et de toute façon, même si je bois, je suis certain de ne pas avoir le même comportement que la dernière fois. Après tout je ne suis pas le seul à ne pas être franchement agréable »

Je lève les yeux au ciel, excédé par ses mots. Il est carrément détestable en fait. Si je n’avais pas la tête ailleurs je me serai fait un plaisir de le rembarrer. Mais la pipelette ne semble pas vouloir s’arrêter ici est enchaine sur des « conseils » pour mon interview. Pour qui se prend t-il à la fin ? Je n’ai pas besoin de ses remarques. A croire que monsieur n’a pas apprécié que toute mon attention ne soit pas rivé sur lui. Il faudrait qu’il sache ce qu’il veut à la fin.
De plus ce gamin est bien trop énervant pour que je prête attention à ses recommandations, qu’elles soient justes ou non. En plus de ça, ça m’énerve qu’il se permette de dire ça alors qu’il ne sait rien de moi et notamment de mon manque d’intérêt pour mon métier et surtout mon désir de conserver une certaine intimité.
Je n’ai vraiment aucune envie de me retrouver mêlé à tous ces médias, ces magazines people avec leurs articles à scandale. Pourtant il semblerait que ma popularité grimpante ne soit pas en accord avec mes préférences. Surtout que je ne suis pas du genre à accepter de jouer la célébrité modèle… D’ailleurs je sens bien que me sorties fréquentes ne vont pas tarder à me causer quelques ennuies…

« - Je sais très bien ce que j’ai à dire et je ne pense pas avoir besoin de tes conseils. Quand j’aurais besoin de toi je te le dirais, mh ? »


Je lui réplique ceci sur un ton froid, un peu vexé, je dois l’admettre, de sa manière de me prendre pour un attardé. Une fois de plus, qu’il retourne à sa place, ce n’est pas lui qui passera cette interview… Mais cette dernière pensée, je la garde pour moi, ne tenant pas non plus à me prendre la tête avec ce mioche après avoir déversé ma mauvaise humeur sur lui.
En fait je préférerai qu’il se taise jusqu’à la fin du repas et me laisse réfléchir aux éventuelles questions qu’ils me poseront cette après-midi.

En fait, c’est un peu stupide ou plutôt orgueilleux de ma part de faire ça, car en tant qu’assistant il s’y connait peut être mieux en matière d’interview. Ou du moins c’est l’air qu’il donne… Car pour ma part je n’en ai réalisé que deux jusqu’ici. Le premier étant minime car je n’étais pas le seul objet des questions étant donné qu’il s’était réalisé avec plusieurs mannequin, et l’autre, mon agent de l’époque avait réussis à obtenir d’avoir les questions avant afin de me les transmette pour que je puisse y réfléchir avant le moment fatidique.

C’est pour cela qu’au milieu du repas auquel j’ai à peine touché, je finis par ravaler mon animosité à son égard et rompt le silence pour lui demander quelques conseils. A savoir qu’à la première mauvais interjection, je mets aussitôt fin à l’échange. En espérant qu’il ne me prenne pas de haut parce que je lui pose une ou deux questions sur la manière dont m’y prendre…


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

bad boys need love too

on m'a trop donné bien avant l'envie, j'ai oublié les rêves et les mercis, toutes ces choses qui avaient un prix et qui font l'envie de vivre, et le désir. Et le plaisir aussi. Qu'on me donne l'envie, l'envie d'avoir envie, qu'on rallume ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t801-park-won-ho-x-when-conf
HEY BABY, THIS IS
Huang Seo Min
I'M BORN : 12/04/1996
ÂGE : 21
I LIVE : Nowon-Gu
WORK : Assistant au Vogue Korea
HERE SINCE : 03/07/2015
MESSAGES : 139
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Lun 27 Juil - 13:31


Take your coffee and leave me
..
© crédits des gifs.
Park Won Ho & Huang Seo Min

« - Je sais très bien ce que j’ai à dire et je ne pense pas avoir besoin de tes conseils. Quand j’aurais besoin de toi je te le dirais, mh ? »

Moi qui essayais de bien faire, voilà que je me faisais rembarrer aussi sec. Certes, je ne lui avais pas donné ce conseil sur le meilleur ton possible, mais au moins j'avais un effort qu'il venait de détruire de son air froid. Monsieur semblait même vexé.
Moi-même agacé par sa réponse, je décidais de me taire, attendant simplement qu'on vienne nous servir le repas. Je restais de marbre, même lorsque nos plats arrivèrent, énervé à l'idée de devoir rester avec lui encore autant de temps. Après tout, j'avais pas mal de travail qui m'attendais à l'agence. Si je ne rangeais pas moi-même le matériel et les accessoires, j'étais certain de les retrouver dans un fouillis pas possible la prochaine, et j'avais horreur de cela.

Ce n'est qu'en milieu de repas que mon vis à vis coupa enfin court à ce silence de plus en plus pesant, qui m'assurait néanmoins la soirée de libre, même si le "défi" m'intéressait toujours, me demandant quelques conseils quant à son interview imminente. Je fus surpris qu'il s'adresse à moi pour cela, et vu son humeur, cela devait lui demander un effort considérable. Je pris alors sur moi pour taire un peu mon arrogance et lui donnais les réponses désirées, lui offrant quelques conseils ou encore lui expliquant les habitudes du staff qui pourraient lui être utiles. Comment éviter les questions qui gênent, les scandales, ou encore comment faire plaisir aux rédacteurs et aux lecteurs, je lui partageais à peu près tout ce que je savais, plutôt soulagé que ce lourd silence cesse enfin.
Je remerciais intérieurement Hye Ri d'être aussi bavarde et passionnée par le journalisme, c'est grâce à elle que j'en connaissais autant sur le sujet et que je pouvais correctement remplir mon rôle d'assistant.

Pour une fois, je ne me montrais pas arrogant, et pour cause, j'aurai aimé qu'on me donne de tels conseils lors de mes auditions. Cela m'aurait évité de devenir constamment de mauvaise humeur et aussi peu sûr de moi, me cachant encore plus derrière cette arrogance factice qui ne m'apportait au final rien de bon. L'ampleur n'était peut-être pas la même dans les deux cas, quoi qu'un seul faux pas aurait très bien pu détruire sa carrière. Je fus d'ailleurs étonné qu'un quelconque manager ne l'assiste pas, c'était souvent le cas pourtant, il était rare que les mannequins soient questionnés seuls, puisque habituellement leur agence préférait garder le contrôle total de leurs artistes et, par la même occasion, de la situation.

A force de parler, je ne vis pas le temps passer. Le repas à peine terminé, il était déjà l'heure de retourner au Vogue. Mieux valait avoir de l'avance lorsqu'il s'agissait de l'équipe de rédaction. Je payais alors nos consommations, bien qu'il n'ait pas beaucoup touché à son plat, et pris le chemin du retour, prêt à me terrer à nouveau dans le silence, puisque de toute façon, je n'avais rien d'autres à lui dire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t791-huang-seo-min#9706
HEY BABY, THIS IS
Park Won Ho
WORK : mannequin
I'M CRAZY ABOUT : nope
HERE SINCE : 05/07/2015
MESSAGES : 104
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Dim 2 Aoû - 22:45


You want to play this stupid
little game ?
..
© crédits des gifs.
Park Won Ho & Huang Seo Min


Je suis un peu rassuré que le gamin me réponde de manière décente. Le contraire m'aurait encore plus mis sur les nerfs, déjà que mon humeur n'est pas reluisante...
J'écoute alors ses conseils qui me semblent plutôt avisés. Il va vraiment falloir que je fasse attention à plein de chose cette après-midi... Je me retiens de soupirer tant cette interview me saoul...

Le repas touche à sa fin sans que nous n'ayons échangé plus de mot que ces fameux conseils. Je le laisse alors aller payer, l'attendant à l'extérieur, muré dans mes pensées.
Lorsqu'il revient, nous prenons le chemin du retour dans un silence de plomb. Ce qui ne me dérange pas vraiment vu la situation, surtout quand on sait à quel point il est énervant des qu'il ouvre la bouche.
Une fois de retour à Vogue, je prend moi même le chemin du bureau ou j'ai rendez-vous, Seo Min sur les talons, ce dernier étant obligé de rester prêt de moi.
J'entre ensuite dans le bureau ou est censé se dérouler l'interview, et constate que pour le moment il est vide. Tant mieux, je préfère arriver le premier...

Quelques longues minutes plus tard, ce sont deux personnes qui nous rejoigne, sûrement la journaliste et son assistant ? Affichant un air amical, je les salue de manière chaleureuse histoire de donner une bonne première impression.
Lorsque nous sommes installés, je jette un dernier coup d’œil à mon assistant personnel qui se tient en retrait, avant de laisser la femme débuter l'interview.

Tout le long de l'interview qui dure un moment, j'affiche un air à la fois assuré et amical, suivant les conseils qu'a pu me donner le gamin ainsi que ceux que je retiens de mon expérience, faisant de mon mieux pour réussir à les contenter tout en en dévoilant le moins possible. Évidemment par moment ce n'est pas partie facile étant donné les questions presque intrusives de la journaliste, mais heureusement j'arrive à les contourner sans trop de casse, me surprenant moi même...
Je prend également sur moi pour ne pas montrer ma lassitude lorsque la chose commence à s'éterniser...

Finalement, l'interview finit enfin par prendre fin. Je retiens un soupir de soulagement, gardant une attitude professionnel jusqu'au bout. Je salue donc les deux personnes venues tenter de s’immiscer dans ma vie privé. Mais lorsque la porte se referme je me laisse retomber sur la chaise, soupirant de soulagement. C'était long et chiant... J'espère que la prochaine ne sera pas de sitôt.
Après m'être étiré un peu, je me relève et pose mon regard sur le petit assistant toujours présent. Maintenant que tout ça est fini et mieux ce que ce que j'avais espéré, je retrouve mon humeur joueuse. ~

« - Je prendrais bien un café après ça, au café d'en face cette fois. »

Avant qu'il n'ait eu le temps d'en placer une, je me dirige vers la sortie, lui collant au passage une tape sur les fesses et ajoutant.

« - Essaie de ne pas trop tarder, il n'est pas loin de 18h et je dois aller toucher deux mots au directeur. »

Avant que les représailles n'arrivent, je m'enfuie dans le couloir, pouffant intérieurement. La soirée promet d'être amusante. Du moins, si il ne déserte pas avant ! Mais même si il fuit, j'aurais toujours moyen de l'embêter ici si l'humeur m'en dit toujours, en le réclamant comme assistant personnel pour d'autres fois par exemple ?
Après tout ce petit n'a pas encore craqué ! En plus de ça si il n'avait pas été gay, il me l'aurait sans doute précisé face à la situation, hors ce n'est pas le cas. Donc je suis loin de me trouver découragé.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

bad boys need love too

on m'a trop donné bien avant l'envie, j'ai oublié les rêves et les mercis, toutes ces choses qui avaient un prix et qui font l'envie de vivre, et le désir. Et le plaisir aussi. Qu'on me donne l'envie, l'envie d'avoir envie, qu'on rallume ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t801-park-won-ho-x-when-conf
HEY BABY, THIS IS
Huang Seo Min
I'M BORN : 12/04/1996
ÂGE : 21
I LIVE : Nowon-Gu
WORK : Assistant au Vogue Korea
HERE SINCE : 03/07/2015
MESSAGES : 139
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Lun 3 Aoû - 20:47


Take your coffee and leave me
..
© crédits des gifs.
Park Won Ho & Huang Seo Min

Contrairement à ce que j'aurai pu croire quelques heures auparavant, l'interview se passa plutôt bien, même si le point d'honneur qu'il semblait mettre à garder sa vie privée strictement secrète m'étonna un peu. A bien y repenser, je n'avais jamais vu aucun article de lui qui soit réellement scandaleux, il semblait, contrairement à ses confrères, se faire discret et séparer vie professionnelle de vie privée, ce qui était très rare dans ce milieu.

Lorsque l'interview se termina, nous saluions tous deux l'équipe de journaliste, avant que son regard ne tombe sur moi. Je me relevais à mon tour et arquais un sourcil, attendant qu'il parle, ce qu'il s'empressa de faire, à mon plus grand damne finalement.

« - Je prendrais bien un café après ça, au café d'en face cette fois. »


Je n'eus cependant pas le temps de répliquer quoi que ce soit qu'il se hâta vers la sortie, faisant claquer sa main sur mes fesses au passage, ce qui m'arracha un hoquet de surprise tandis qu'un désagréable frisson me parcourait l'échine. Il n'avait tout de même pas osé ?

« - Essaie de ne pas trop tarder, il n'est pas loin de 18h et je dois aller toucher deux mots au directeur. »

Je fronçais légèrement les sourcils avant d'afficher un léger sourire plutôt satisfait. Alors il le prenait comme ça ? Très bien.
Je quittais à mon tour la pièce et vérifiais la monnaie qu'il me restait de ce midi : suffisamment pour payer un café à cet arrogant. C'est donc d'un pas assez rapide que je sortis des locaux et traversais la rue afin de me rendre jusqu'au fameux "café d'en face", faisant de mon mieux pour réussir ma mission rapidement. Je commandais l'un des meilleurs cafés que proposait l'enseigne, en donnant le surnom du mannequin afin de pouvoir reconnaître le gobelet une fois ce dernier prêt, et demandais même à la serveuse d'y ajouter un petit quelque chose qui, je le savais, rendrait la saveur de sa boisson inoubliable. Satisfait de moi, je fis demi-tour, le café dans les mains, et retournais à l'agence d'un pas plutôt léger. J'y attendis sagement Won Ho, adossé au mur en face du bureau du directeur et me redressais lorsque l'objet de mes pensées en sorti. J'avais eu le temps de planifier quelques détails de la soirée, si celle-ci tenait toujours.

Un sourire presque angélique dessiné sur les lèvres, je lui tendis le gobelet de sorte à ce qu'il puisse y lire le surnom que je lui avais donné, "le lourd" et perdis presque patience en attendant qu'il en boive le contenu, un délicieux café au lait agrémenté d'une certaine dose de sel qui lui donnait un goût particulièrement infecte tant il était amer, j'en étais sûre.

" - Tu n'as précisé quel genre de café tu voulais, alors j'ai pris la liberté de choisir. Ça te convient j'espère ? ~ "

Je dû me retenir pour ne pas rire, car il fallait bien l'avouer, la situation était hilarante ! Mais avant qu'il ne puisse me réprimander, je m'empressais d'ajouter, d'un ton presque suppliant, bien que moqueur tant j'étais mauvais acteur :

" - C'est toujours ok pour le verre ? Je suis sûre que cette soirée sera très intéressante.~ "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t791-huang-seo-min#9706
HEY BABY, THIS IS
Park Won Ho
WORK : mannequin
I'M CRAZY ABOUT : nope
HERE SINCE : 05/07/2015
MESSAGES : 104
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Ven 7 Aoû - 11:51


You want to play this stupid
little game ?
..
© crédits des gifs.
Park Won Ho & Huang Seo Min



Une fois mon assistant planté la, je me dirige vers le bureau du directeur artistique afin de discuter avec lui de ce nouveau contrat. Je prend un peu les devants car on ne m'a pour le moment rien proposé, mais il y a eu quelques petites discussions à ce propos. Je ne suis pas encore sur de l'accepter étant donné que je ne connais pas les termes, mais je compte bien les étudier en profondeur, épluchant jusqu'à la plus petite ligne noire. Les inattentions que l'on peut y faire son bien trop importantes...
Je passe donc à peu prêt un quart d'heure à discuter l'homme qui a dirigé le photoshoot de ce matin, lui demandant le plus de précisions possibles, ou du moins celle qu'il est en mesure de me donner.

Lorsque je sors de son bureau, j'en conclu que ce contrat à l'air pas mal... Mais il faudra bien sur que j'en revoie chaque termes avec mon agent.
Après m'être étiré un coup, je pars rejoindre mon assistant, qui a du avoir largement le temps d'aller me chercher ce café entre temps. Je le retrouve en effet à l'endroit ou je l'ai laissé, un tasse fumante à la main. A peine arrivé, il s'empresse de me la fourrer entre les mains un sourire mielleux presque inquiétant aux lèvres. Il ne m'en faut pas plus pour deviner une crasse derrière tout ça... Après tout il est tellement fragile et susceptible...

Je ne tarde pas à comprendre ce qui le met dans cet état de gentillesse excessive lorsque mon regard passe sur les lettres noires inscrites sur le gobelet... Je lève les yeux au ciel, n'appréciant pas la plaisanterie. Un peu normal vu que je suis la cible... Enfin, si ça l'amuse et bien tant mieux. Pour ma part j'ai passé l'âge pour les blagues de ce genre.

" - Tu n'as précisé quel genre de café tu voulais, alors j'ai pris la liberté de choisir. Ça te convient j'espère ? ~ "


L'empressement avec lequel il me regarde ainsi que le sous entendu que masque cette phrase me fait en revanche comprendre qu'il n'y a pas que ça... Je grimace légèrement, l'imaginant très bien avoir craché dans ce café... A peine mes lèvres effleurent le liquide que je remarque le goût infect de la boisson... Dégoûté, je ne tarde pas à lui remettre la tasse dans les mains. Qu'il se débrouille avec.

" - C'est toujours ok pour le verre ? Je suis sûre que cette soirée sera très intéressante.~ "


Je le regarde d'un air menaçant et lui fait signe de me suivre.

« Oui justement, bouge toi un peu . »

Je dois avouer que ce gosse n'a pas peur, surtout quant on sait, qu'un mot de ma part à l'un des directeur suffirait à le faire renvoyer. Ce n'est pas les stagiaires qui manquent ici, et certains seraient ravis de prendre son poste.
Une fois dans la rue, je ne manque pas de le lui faire remarquer, voulant le remettre un peu à sa place.

« Je dois avouer que tu n'as pas froid aux yeux, surtout quant on sait que deux mots de ma part suffiraient à te faire renvoyer. »

Je fais mine de le complimenter, bien que mon ton soit faux. Il est pire qu'exécrable. Moi aussi j'ai eu des travails difficiles, et bien pire que le sien, et je ne me suis jamais permis d'agir ainsi. Mais il est clair que ce gosse n'est qu'un pourri gâté complètement immature.
Dommage, avec ce qu'il vient de me faire je ne suis pas prêt de le lâcher. Avec le temps je suis devenu rancunier, surtout lorsqu'il s'agit de personne comme lui.
Après un petit moment à marcher, j'entre dans un bar ou je suis déjà venu. L'ambiance est néanmoins bien différente à cette heure que celle de nuit ! Je le mène au bar et passe ma commande, un verre d'alcool fort, et attend qu'il fasse de même.
Une fois que nous sommes servi, je prend une gorgé de la boisson et déclare :

« A part ça, tu ne dois pas avoir l'habitude de te faire draguer, non ? Enfin vu tes réactions coincés c'est flagrant. Mais en même temps avec ton caractère je comprend mieux ! »

C'est plutôt méchant de ma part, mais bon ce n'est que l'impression qu'il renvoie. Après tout, jusqu'ici je ne lui ai rien fait de méchant, rien que payer ses consommations. Et comme réponse, au lieu d'oser dire qu'il n'est tout simplement pas intéressé, il réagit de manière vicieuse. Détestable.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

bad boys need love too

on m'a trop donné bien avant l'envie, j'ai oublié les rêves et les mercis, toutes ces choses qui avaient un prix et qui font l'envie de vivre, et le désir. Et le plaisir aussi. Qu'on me donne l'envie, l'envie d'avoir envie, qu'on rallume ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t801-park-won-ho-x-when-conf
HEY BABY, THIS IS
Huang Seo Min
I'M BORN : 12/04/1996
ÂGE : 21
I LIVE : Nowon-Gu
WORK : Assistant au Vogue Korea
HERE SINCE : 03/07/2015
MESSAGES : 139
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Ven 7 Aoû - 13:13


Take your coffee and leave me
..
© crédits des gifs.
Park Won Ho & Huang Seo Min

Il me rendit presque aussitôt la tasse, ce qui ne m'étonna pas. Décidément, il n'avait aucun humour, son regard noir pouvait en témoigner. Je soupirais lorsqu'il me fit signe de le suivre, mais m'exécutais tout de même. J'étais curieux quant à ce qui allait suivre. J'allais de surprise en surprise avec lui. Plus je me montrais détestable, plus il cherchait à rester avec moi. Je ne comprenais vraiment pas son comportement, qui, je devais bien l'avouer, m'intriguais de plus en plus.

« Je dois avouer que tu n'as pas froid aux yeux, surtout quand on sait que deux mots de ma part suffiraient à te faire renvoyer. »

S'il s'agissait d'une tentative d'intimidation, c'était raté. J'avais un énorme doute quant au fait qu'il aille au bout de ses paroles, et quand bien même, je pourrai me trouver un autre travail, bien que celui-ci me laisse une chance supplémentaire d'être repéré, bien que je commençais sérieusement à désespérer ces derniers temps.
Je ne relevais alors pas, haussant les épaules, et me contentais de le suivre jusqu'à un bar qu'il ne me semblait pas avoir déjà fréquenté. Aussitôt entré, il se dirigea vers le bar et commanda un verre d'alcool fort, tandis que je restais sur ses talons, prêt à commander un verre d'alcool un peu moins fort, sachant pertinemment que je supportais mal la boisson. Je l'observai boire une gorgée sans ciller, et écoutais ses mots, arquant un sourcil tant ses remarques m'exaspéraient.

« A part ça, tu ne dois pas avoir l'habitude de te faire draguer, non ? Enfin vu tes réactions coincés c'est flagrant. Mais en même temps avec ton caractère je comprend mieux ! »

Je pris à mon tour une gorgée du verre face à moi et plantais un regard amusé dans le sien.

« Ah oui, je donne cette impression ? C'est peut-être parce que j'en ai tellement l'habitude que ça en devient lassant. En revanche, toi, tu ne sembles pas habitué à ce qu'on te résiste. Ca doit te surprendre. »

Si j'avais développé ce genre de comportement, c'était en parti contre les types comme lui, tellement sûrs d'eux qu'ils en devenaient insultants. C'était pour me protéger de toutes ces moqueries insignifiantes mais pourtant blessantes, pour éviter le regret que pourrait m'apporter une quelconque rencontre ainsi que les erreurs que je pourrais faire, les attentes que je pourrais bêtement avoir. Blessé les autres avant qu'ils ne me blessent, au final, c'était cela mon raisonnement, aussi stupide soit-il.

Je détournais ensuite le regard le temps d'avaler quelques gorgées de ma boisson, puis reportait mon attention sur lui.

« Ca m'intrigue quand même … Pourquoi tu continues à me parler si mon comportement te déplaît tant que ça ? Tu pourrais choisir de m'ignorer et de ne plus me voir, pourtant tu fais tout le contraire. Tu espères quoi au juste ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t791-huang-seo-min#9706
HEY BABY, THIS IS
Park Won Ho
WORK : mannequin
I'M CRAZY ABOUT : nope
HERE SINCE : 05/07/2015
MESSAGES : 104
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Dim 16 Aoû - 23:09


You want to play this stupid
little game ?
..
© crédits des gifs.
Park Won Ho & Huang Seo Min


« Ah oui, je donne cette impression ? C'est peut-être parce que j'en ai tellement l'habitude que ça en devient lassant. En revanche, toi, tu ne sembles pas habitué à ce qu'on te résiste. Ça doit te surprendre. »

Je lève les yeux au ciel, n'en croyant pas un traître mot. Qu'il se défende comme il en a envie, de toute façon j’ai dit ce que j'avais à dire. Si il a tant l'habitude que ça, alors il doit se douter qu'un « Désolé je ne suis pas intéressé. » suffit, et qu'on accepte pas de venir prendre un verre avec quelqu'un qui ne retient pas notre attention. C'est même la dernière chose à faire.


« Ca m'intrigue quand même … Pourquoi tu continues à me parler si mon comportement te déplaît tant que ça ? Tu pourrais choisir de m'ignorer et de ne plus me voir, pourtant tu fais tout le contraire. Tu espères quoi au juste ? »


Je sirote ma boisson et peu pensif. Il n'a pas tord sur ça en revanche. Mais le truc c'est que je n'ai pas l'habitude d'engager des longues relations, et je ne pense sûrement à pas en engager une avec lui si c'est ce qu'il sous entend. J'ai un peu insisté au début, c'est vrai. Mais la je n'attends plus rien.

Néanmoins je ne compte quand même pas le lâcher, surtout après sa petite farce salée. Il faut bien que je lui trouve quelque chose pour lui rendre la pareil sinon ce n'est pas amusant. Surtout étant donné que c'est lui qui a commencé.
Quant au fait que je sois quand même allé avec lui ce soir malgré son comportement exécrable, dans ce bar, c'est juste parce que je l'ai fait pour le provoquer. Je ne comptais pas me dégonfler, surtout pas après le coup du café.

« Je n'espère rien, surtout de toi. Mais je t'ai proposé alors je le fais. »

Je porte de nouveau mon verre à mes lèvres, écoulant une bonne partie du liquide. Décidément plus je le côtoie, plus je le trouve chiant.
Un peu malicieusement, j'ajoute :

« Et dois je rappeler qui m'a laissé son numéro sur une serviette en papier ? »

Je ris légèrement devant l'expression de colère qui traverse son visage Il n'a clairement pas l'air ravi de cette soirée la. Mais bon je n'y suis pour rien moi si il ne connaît pas ses limites, et encore moins si il s'est retrouvé à être mon assistant quelques semaines plus tard. Avant qu'il ne recommence à être chiant, je lui donne une petite bourrade, lâchant :

« Ça va détend toi ! »

Je lui jette un coup d’œil, m'accoudant au bar, espérant qu'il ne le prenne pas au premier degrés, sans quoi la sortie allait finir par devenir carrément désagréable.


Spoiler:
 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

bad boys need love too

on m'a trop donné bien avant l'envie, j'ai oublié les rêves et les mercis, toutes ces choses qui avaient un prix et qui font l'envie de vivre, et le désir. Et le plaisir aussi. Qu'on me donne l'envie, l'envie d'avoir envie, qu'on rallume ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t801-park-won-ho-x-when-conf
HEY BABY, THIS IS
Huang Seo Min
I'M BORN : 12/04/1996
ÂGE : 21
I LIVE : Nowon-Gu
WORK : Assistant au Vogue Korea
HERE SINCE : 03/07/2015
MESSAGES : 139
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Lun 17 Aoû - 12:12


Let's play
..
© crédits des gifs.
Park Won Ho & Huang Seo Min

Cela faisait quelques jours depuis que nous nous étions rendu à ce bar après son interview. Suite à ses piques, j'avais surenchéri, ne me montrant cependant pas très méchant, commençant un peu à me lasser d'être avec lui. Après une vingtaine de minutes, j'avais reçu un message de mon meilleur ami qui désirait me voir, et entre lui et Won Ho, je n'avais pas hésité une seconde, m'excusant brièvement avant de payer mon verre et de partir.

Depuis, je n'avais pas reçu de nouvelles du mannequin, et c'était sans doute mieux comme ça. Néanmoins, je ne parvenais pas à me le tirer de la tête. Je pensais parfois à lui sans trop savoir pourquoi. Je m'étais même surpris, lors de mon moment pour le moins intime avec HyoMin, à me demander ce qu'il se serait passé si je n'étais pas rentré, le soir de notre première rencontre. Aurais-je finis dans son lit comme un simple coup d'un soir ? M'aurait-il ignorer en me revoyant au shooting, ou aurait-il agit de la même façon ?

Je me trouvais stupide de me poser toutes ces questions, d'autant plus que je me fichais bien de ce mec. Je ne voulais pas m'engager, ni même m'amuser avec quelqu'un d'autre que HyoMin, je n'avais pas confiance.

Pourtant, même après quelques jours sans l'avoir croisé, alors que je me retrouvais dans l'un des nombreux bars de nuit de la ville, je me pris à m'interroger sur son éventuelle présence, avant de secouer la tête pour chasser ces idées bizarres et boire cul sec le verre d'alcool commandé il y avait peu. C'était déjà mon troisième, par conséquent, je commençais à me sentir un peu éméché. Je n'aurai surement pas autant bu si l'ami que j'attendais s'était présenté à l'heure, cependant, son retard attisait mon ennuie, si bien que je me mis à regarder les gens présents dans la salle tout en commandant un quatrième verre, histoire de patienter encore un peu, n'ayant pas non plus envie de partir.

Soudain, j'aperçus au loin une silhouette qui ne m'était pas inconnue. Amusé et à moitié guidé par l'alcool, je me levais en prenant mon verre de nouveau plein pour me diriger vers celle-ci, distinguant avec plus d'exactitude l'objet de mes pensées au fur et à mesure que j'avançais, jusqu'à me retrouver à sa hauteur.

" - Tiens, ça faisait longtemps ! Tes remarques m'ont presque manquées .. ~ "

J'allais certainement regretté d'être allé vers lui le lendemain, mais je n'en avais pas encore conscience. A vrai dire, j'avais envie de me faire désirer, agacé que mon ami ait pu oublier notre rendez vous.
Je ne me rendais pas non plus compte que mon apparence qui pouvait paraître aguicheuse. En effet, je m'étais légèrement maquillé les yeux d'un trait de liner, tandis que mes cheveux argentées étaient coiffés en arrière. Après avoir dépose une goutte de parfum sur ma gorge, j'avais pris soin de me vêtir de manière à être séduisant, un slim noir mettant en valeur la finesse de mes longues jambes tandis l'échancrure de mon haut gris métallisé laissait deviner la fine musculature de mon torse. Ce soir, aucun foulard n'ornait mon cou, seulement une longue chaîne argentée au bout de laquelle se balançait un épais pendentif en forme de plume.

Lorsque je m'étais préparé ce soir là, je ne pensais pas vraiment à aguicher Won Ho, mais plutôt à séduire une nouvelle fois la personne que j'attendais, espérant finir la nuit entre ses mains expertes pour oublier un peu toutes les pensées qui me traversaient l'esprit ces derniers temps.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t791-huang-seo-min#9706
HEY BABY, THIS IS
Park Won Ho
WORK : mannequin
I'M CRAZY ABOUT : nope
HERE SINCE : 05/07/2015
MESSAGES : 104
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Lun 17 Aoû - 13:56


You want to play this stupid
little game ?
..
© crédits des gifs.
Park Won Ho & Huang Seo Min


Une fois mon travail terminé, je passe chez moi histoire de me changer, revêtant un haut d'apparence simple, noir avec un col en V, pourtant parfaitement taillé, ainsi qu'un jean délavé au style bad boy.
Je préfère sortir plutôt que de rester dans cet appartement froid et vide... En plus une amie m'a proposé de sortir ce soir, donc autant profiter de cette compagnie.
Comme j'ai fini le boulot tard, je pars de chez moi vers 22h, sans prendre le temps de manger. L'équipe de la nouvelle marque avec laquelle je travaille et vraiment exigeante donc les journées son longue. Le salaire est plus qu’intéressant, mais ma renommé va grossir sous ce label de couture connu... J'apprécie moins mais fais avec... Les premiers clichés mis en ligne ont déjà fait du bruit de ce que j'ai pu voir sur mon nombre d'abonné et de notification twitter et instagram...

Pour tout avouer, j'y pense beaucoup, alors je préfère me vider la tête de ça ce soir...
Une fois à l’extérieur de mon immeuble je grimpe à bord de mon audi coupé blanche, la version sport, et prend la direction du lieux de rendez-vous. Il faudra que je me retienne de trop boire ce soir d'ailleurs, au risque de l’abîmer... Si j'avais cru que je conduirais une voiture comme ça un jour...!

Une fois garé, je ne perd pas de temps pour entrer et ne tarde pas à apercevoir la jeune femme qui m'a proposé de venir. Elle me présente brièvement à son groupe d'ami avant de me mener au bar pour prendre un verre.
La soirée se passe doucement, me permettant de m'évader de mon travaille et des inquiétudes et le stresse qui l'entoure...
Mais alors que j'écoute attentivement la conversation du groupe à côté de moi, y participant de temps à autre, je suis interrompu par son apparition...

" - Tiens, ça faisait longtemps ! Tes remarques m'ont presque manquées .. ~ "

J'arque un sourcil tandis que tout le groupe reporte son attention sur nous. Il a déjà du mal à tenir debout et tangue légèrement tandis que ses yeux sont gonflés et injectés de sang. Un peu amusé qu'il vienne vers moi je rétorque :

« Je vois ça ! »


Je reçois vite quelques interrogations quant à l'identité du jeune homme qui vient de nous interrompre, mais m’abstiens de répondre, le citant juste comme une connaissance pour ne pas me causer de tord, ni à lui par la même occasion.
Ayant déjà eu l'occasion de le voir dans cet état, je sais à peu prêt ce qu'il est capable de dire donc autant l'emmener à l'écart... Je saisis donc son avant bras droit d'une main tandis que je place l'autre dans son dos pour le faire avancer jusqu'à une table libre dans un coin. Je le fais ensuite asseoir tandis qu'il engloutit le verre qu'il a la main, se montrant par la suite beaucoup plus bavard, beaucoup plus aguicheur et ne cessant de rire pour un rien...  
Je m'assois donc en face, levant les yeux au ciel alors qu'il déblatère des propos pour le moins aguicheur.

« Et dire que tu regrettais la dernière fois... »

Je m'adresse plutôt à moi même conscient que vu son état ça ne lui évoquera pas grand chose... Mais plus les minutes passent et plus l'alcool semble monter... C'est ce qui arrive quand on commande n'importe quoi à la suite et qu'on boit d'une traite comme ça !
Je m'accorde deux secondes pour observer sa tenu, que je détail, pendant qu'il ne cesse de parler.
Et habillé comme ça il ose prétendre qu'il ne cherche pas à se faire draguer ! N'importe qui pourrait dire qu'il cherche seulement une conquête d'un soir vu les vêtements séducteur qu'il porte !

Je patiente, restant avec lui, répondant sans être vraiment sur qu'il saisisse mes pics, attendant que l'alcool s'évapore sans que ce moment n'arrive. D'ailleurs ça semble même empirer... Je finis par soupirer en lâchant :

« Et bien je me demande ce que tu as commandé ! »


Je jette un énième coup d’œil à mon téléphone pour voir l'heure et lève de nouveau les yeux au ciel. Au point ou nous en somme autant le ramener avant qu'il ne s'effondre sur la table sans moyen de rentrer, ni personne pour le reconduire.. Je finis donc par me lever, venant l'aider à faire de même, déclenchant une nouvelle crise de rire :

« Aller fait un effort on part. »


La dernière fois, il est rentré en bus donc il n'a clairement pas de moyen pour rentrer chez lui, et je n'ai pas non plus mauvais fond... Je sais a quel point c'est dangereux de rester seul dans cet état dans un lieux de ce genre. Combien de bagarre et de mec frappés jusqu'au sang ç cause de leur état ai je pu voir.. ?
Je me retrouve donc à le mener jusqu'à ma voiture, ne pouvant pas me résoudre à l'abandonner la... Même si il est chiant il semble si jeune et frêle...
Lorsque j'ai enfin réussi à m'installer au volant de mon véhicule, après l'avoir fait monté et attaché côté passager, je soupire :

« J'en connais un qui va avoir des remords demain. »


Surtout quand on sait à quel point il ne peut pas me blairer !
Sur ses mots je démarre et prend la direction de mon appartement.

Lorsque nous arrivons, il est quasiment endormi... Il me faut donc un moment pour le sortir de la voiture et le mener jusqu'à l'ascenseur. Et je me remercie au passage de ne pas avoir choisi un logement avec uniquement des escaliers !
Une fois chez moi, je l'installe sur mon canapé et le recouvre d'un plaide tandis qu'il semble s'endormir, complètement ivre...
Je reste une petite minute à l'observer, fatigué par ce périple qu'a été le retour, puis finis par rejoindre ma chambre pour me coucher après une douche rapide, mes pensées tournant autour de ce SeoMin...

Spoiler:
 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

bad boys need love too

on m'a trop donné bien avant l'envie, j'ai oublié les rêves et les mercis, toutes ces choses qui avaient un prix et qui font l'envie de vivre, et le désir. Et le plaisir aussi. Qu'on me donne l'envie, l'envie d'avoir envie, qu'on rallume ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t801-park-won-ho-x-when-conf
HEY BABY, THIS IS
Huang Seo Min
I'M BORN : 12/04/1996
ÂGE : 21
I LIVE : Nowon-Gu
WORK : Assistant au Vogue Korea
HERE SINCE : 03/07/2015
MESSAGES : 139
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Lun 17 Aoû - 15:05


Let's play
..
© crédits des gifs.
Park Won Ho & Huang Seo Min

Je me sentais terriblement barbouillé ... Un mal de tête épouvantable martelait mon crâne tandis que je sentais mon estomac se tordre et se dénouer, me faisant me recroqueviller sur moi-même. Je me sentais tellement mal que je ne pris pas tout de suite la peine d'essayer de me souvenir de quoi que se soit, ne pensant qu'à une chose : trouver les toilettes. J'ouvris alors péniblement les yeux et me levais avec peine, ne m'attardant pas à constater que je n'étais ni chez moi, ni chez HyoMin, chez qui j'aurai certainement dû me trouver à cette heure là. Je ne fis pas non plus attention au plaid déposé sur mon corps encore vêtu des habits de la veille, me mettant en quête de trouver la pièce où je pourrai régurgiter ce qui bouleversait tant mon estomac.

La lumière du jour m'aveuglait quelque peu, pourtant, je ne me décourageais pas et accélérais même le pas, n'en pouvant plus de contenir ce qui cherchait tant à s'enfuir de mes entrailles. L'appartement où je me trouvais me semblais immense, à tel point que j'avais l'amère impression de ne jamais pouvoir trouver le lieu de mes désirs à temps. Après quelques coups d'oeil, je finis cependant par trouver, m'engouffrant dans les WC sans prendre la peine de fermer la porte correctement tant j'étais pressé de me soulager. Agenouillé devant la cuvette en céramique, je laissais s'y déverser tout l'alcool ingurgité la veille, soulageant ainsi mon organisme pas tellement habitué à une telle quantité de ce liquide nocif pour son bon fonctionnement.

Lorsque j'eus finis mon affaire et tirer la chasse pour nettoyer l'endroit, je m'adossais contre le mur et laissais ma tête pencher vers l'avant, comme si une lourde fatigue m'accablait tout à coup. A présent plus léger d'avoir vidangé mon estomac, et ce malgré le goût particulièrement amère qui persistait sur ma langue, je tentais de me concentrer afin de savoir où j'étais, et surtout, comment je m'étais retrouvé ici. J'étais au bar, j'attendais HyoMin qui n'est jamais venu. J'ai pris quelques verres, plutôt forts, et j'ai aperçus ...

" - Oh non ..."


Tout était clair maintenant. Après m'avoir entendu déblatéré des idioties en riant bêtement lorsque je ne me montrais pas aguicheur, Won Ho m'avait ramené chez lui. J'inspectais d'un bref coup d'oeil peu efficace mon corps, soulagé de constater que tous mes vêtements étaient encore en place et que rien ne manquait, signe qu'il ne s'était rien passé entre nous. J'étais au moins un temps soit peu soulagé. Difficilement, je tentais de me relever et retournais dans la pièce où je m'étais réveillé, un grand séjour peu décoré, mais joliment meublé. En apercevant la cuisine, je m'y rendis afin de me servir un grand verre d'eau, espérant ainsi faire passer le goût horrible qui trottait dans ma bouche. Tandis que j'avalais le liquide rafraîchissant, j'observais un peu plus l'endroit, remarquant alors l'escalier en colimaçon qui donnait sur un unique étage.
Ma curiosité l'emportant, je posais le verre dans l'évier et montais silencieusement, me demandant si mon hôte était présent ou non, et s'il était conscient de m'avoir ramené chez lui.
Lorsque j'arrivais en haut, je débouchais presque directement dans sa chambre, un endroit pour le moins spacieux où il semblait dormir à point fermé. Un instant, je m'arrêtais sur ses traits pas vraiment détendus pour quelqu'un d'endormi, me perdant à l'admirer, tout en me questionnant. Il aurait très bien pu me laisser dans ce bar, ou juste appeler un taxi et me laisser me débrouiller, pourtant, il avait prit la peine de me mener jusqu'à chez lui, quitte à presque me porter dans les escaliers tant j'étais alcoolisé. Étrange pour quelqu'un que j'exaspérais ...

Ayant finis de l'observer, je relevais mon regard afin de détailler cet étage, mes yeux remarquant alors une dernière pièce qui semblait être une salle de bain. Sur la pointe des pieds, silencieux et me sentant sale et pâteux du fait d'avoir vomi, je me glissais jusqu'à la salle d'eau où je n'hésitais qu'une vingtaine de secondes avant de me dévêtir et de me glisser sous la douche, espérant ne pas le réveiller, ou du moins, qu'il n'ait pas l'idée de venir voir et de me trouver complètement nu ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t791-huang-seo-min#9706
HEY BABY, THIS IS
Park Won Ho
WORK : mannequin
I'M CRAZY ABOUT : nope
HERE SINCE : 05/07/2015
MESSAGES : 104
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Lun 17 Aoû - 19:26


You want to play this stupid
little game ?
..
© crédits des gifs.
Park Won Ho & Huang Seo Min


Une fois propre et vêtu uniquement d'un bas de jogging, je vais me glisser dans les draps de mon lits.
Je ne m'endors pas tout de suite, trop occupé à penser au jeune garçon qui dort en bas. Après tout, seul un rideau brun nous sépare, étant donné la constitution de mon loft. Sans trop savoir pourquoi, je pense à ce qu'il aurait pu lui arriver si je l'avais laissé la bas dans cet état... Comme une réponse à ma question, un vieux souvenir me revient en tête...
Quand j'étais plus jeune, avant de venir ici, à Seoul, à la sortie d'une boite de nuit, un de mes camarades d'apparence plutôt frêle s'était fait frapper jusqu'au sang par un homme plus âgé, tout ça sous le fait de l'alcool...

Je me tourne sur le côté, remontant la couverture sur mon torse nu, chassant ce souvenir de mon esprit. Voilà pourquoi je ne supporte pas la violence...
Je finis par fermer la lumière avant de fermer les yeux. Étrangement, il ne me faut que peu de temps pour me mettre à somnoler. D'habitude c'est l'affaire de quelques heures... ! Sûrement est ce à cause de la présence du plus jeune pas loin.. ?
Je ne vois pas d'autre explication, surtout lorsque l'on connaît ma phobie stupide d'être seul... D'ailleurs il faudrait que je me décide à consulter pour ça, ce n'est clairement pas normal de la part d'un jeune homme de 22 ans de ne pas supporter dormir seul ! Mais je repousse toujours à plus tard pourtant...
A force de cogiter, passant d'un sujet à l'autre, je finis réellement par m'endormir, emporté par cette douce torpeur.


J'ouvre les yeux avec quelques difficultés, réveillé par la lumière du soleil, cet appartement étant définitivement trop éclairé ! Je reste un moment immobile avant de commencer à me tortiller dans mes draps pour me réveiller.
Lorsque je finis par émerger, mon attention se reporte sur le bruit d'eau que j'entends non loin... Je me redresse donc et tourne la tête vers la droite, ou se trouve la salle de bain. Pour atteindre celle ci, il faut directement passer par ma chambre pour traverser le couloir plutôt large qui me sert de dressing avec toutes ces étagères sur le côté, le loft ou je vis étant plutôt oncu pour vivre seul ou en couple.
Je devine rapidement que Seo Min a du vouloir prendre vouloir prendre une douche. En même temps vu l'état dans lequel il s'est mis !
Je décide donc de me lever, toujours torse nu, et descend les escaliers de la mezzanine pour arriver dans le séjour. Je me dirige ensuite vers la cuisine et entreprend de prépare le petit déjeuner, me demandant comment le gamin a pu réagir en se réveillant ici.

Je confectionne quelque chose de plutôt léger à base de fruit, ainsi qu'un jus de citron, idéal pour les lendemain de soirées arrosés.
Je termine de disposer tout ça sur la table lorsque je le vois descendre de la mezzanine, vêtu de vêtement que j'avais sûrement laissé dans la salle de bain. Tranquillement. Mais bon je le comprend, rien de pire que remettre sa tenue de soirée...
Visiblement il ne semble pas dans son assiette.

« Hey. ~ Viens manger ça va t'arranger un peu. »

Je tapote le bar pour lui faire signe de s'installer sur le tabouret en face. Il s'exécute sans trop de prétexte, sans doute trop mal pour rechigner. De toute façon il va devoir patienter quelques heures si il veut repartir vu son état, à moins que je le ramène.
Tandis qu'il s'assoit, je sens son regard suspicieux peser sur moi alors que je me prépare mon traditionnel café noir. Je crois alors son regard, arquant un sourcil interogateur avant de finalement déclarer :

« Si tu t'interroges, pour rien au monde je n'aurais fait quelque chose avec toi. »

Bon d'un sens, il a raison de se demander, n'importe quel autre aurait facilement pu abuser de lui vu son état, mais pas moi, je ne suis pas comme ça...

« Tu sors souvent ? »

La question peut paraître étrange, mais comme il n'a pas l'air d'avoir conscience des risques que représente une sortie lorsqu'on est seul, même si on est un homme, et surtout si on s'habille comme ça ! Outre les agressions, l'alcool peut vraiment devenir dangereux...

Spoiler:
 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

bad boys need love too

on m'a trop donné bien avant l'envie, j'ai oublié les rêves et les mercis, toutes ces choses qui avaient un prix et qui font l'envie de vivre, et le désir. Et le plaisir aussi. Qu'on me donne l'envie, l'envie d'avoir envie, qu'on rallume ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t801-park-won-ho-x-when-conf
HEY BABY, THIS IS
Huang Seo Min
I'M BORN : 12/04/1996
ÂGE : 21
I LIVE : Nowon-Gu
WORK : Assistant au Vogue Korea
HERE SINCE : 03/07/2015
MESSAGES : 139
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Lun 17 Aoû - 20:02


Let's play
..
© crédits des gifs.
Park Won Ho & Huang Seo Min

Je passais quelques minutes sous la douche, profitant de l'eau chaude pour me détendre. Mes muscles me paraissaient moins engourdis après ce petit passage sous la douche. Néanmoins, une fois sorti et séché, je ne pus me résoudre à remettre mes vêtements de la veille, ces derniers empestant l'alcool, odeur qui me soulèverait l'estomac encore quelques heures ... Je décidais alors d'enrouler la serviette autour de mon corps, protégeant un maximum ce dernier, et m'aventurais timidement dans le couloir qui semblait faire office de dressing, priant pour que le propriétaire des lieux dorme toujours, ou du moins pour qu'il ne soit plus dans sa chambre. Je fus soulagé d'apercevoir le lit vide, et me dépêchais donc de lui prendre de quoi me vêtir, rougissant cependant à l'idée de porter l'un de ses caleçons ...

Une fois habillé, je redescendis, plus détendu suite à cette douche tonifiante, mais toujours aussi barbouillé par la gueule de bois que je récoltais suite à ces boissons ingurgitées sans vraiment les compter.
La tête basse, je ne le remarquais pas tout de suite entrain de disposer le déjeuner, ne relevant les yeux que lorsqu'il me salua d'une façon joviale qui m'étonna, rougissant en le découvrant torse nu. Il était vraiment bien foutu, je le jalousais un peu ...

« Hey. ~ Viens manger ça va t'arranger un peu. »


Bien que suspicieux, je suivis son indication, prenant place sur le tabouret fasse à lui, sans pouvoir le lâcher du regard. Même si je n'étais pas en état d'envoyer un quelconque pic, j'étais tout de même en phase de m'interroger quant à la précédente soirée, ce qu'il sembla comprendre lorsqu'il croisa mon regard.

« Si tu t'interroges, pour rien au monde je n'aurais fait quelque chose avec toi. »

A ses mots, je me renfrognais immédiatement. Ce n'est pourtant pas ce qu'il avait l'air de penser le premier soir ... Et puis c'était assez insultant comme façon de s'adresser aux autres. Je prenais un sacré coup dans mon égaux déjà pas mal rabaissé par les gens comme lui, n'étant pas en état de me demander s'il s'agissait d'humour ou non.
Heureusement, il enchaîna sur une autre question qui me permit d'oublier un peu sa phrase précédente ...

« Tu sors souvent ? »
" Ca dépend ... J'avais rendez-vous avec un ami, mais il n'est pas venu. C'est quand même dingue, dès que je sors il faut que je tombe sur toi ... "


J'aurai bien aimé répondre d'un ton plus convaincu, mais la migraine qui m'assaillait ne voulait pas me quitter, ce qui me donnait la désagréable sensation d'être fatigué et vulnérable, ce que j'étais tout de même un peu, en soi ...
J'hésitai un petit instant avant de rebondir sur un autre sujet, pas encore enclin à monter sur mes grands chevaux et à afficher ma fierté soit-disant surdimensionnée.

" Merci de m'avoir ramené ... J'aurai pu mal finir sinon ..."

Je lui devais bien cela, j'avais conscience que les bars de nuits étaient des lieux plutôt dangereux pour les personnes alcoolisées, d'autant plus en vue de mon tempérament ... Moi qui tenais tant que ça à maintenir ma dernière part de pureté, si je puis dire, je n'aurais pas fais long feu aux mains d'autres hommes qui lui. Bien qu'il semble assez agaçant et imbus de lui même, il semblait avoir des valeurs et y tenir, ce que j'admirais ...
Tandis qu'il déposait devant moi un mélanger semblant à base de fruit, je demandais tout de même, curieux.

" Pourquoi tu m'as ramené chez toi ? Tu aurais très bien pu ne rien faire ou te contenter de m'appeler un taxi et me laisser me débrouiller ... Pourtant tu m'as aidé, même si tu répètes tout le temps que je te suis insupportable ... "

Je parlais d'une voix assez basse et lente dû à mon état, la tête me tournant de manière insupportable, mais également à cause de ma timidité, qui provoquait mes joues rouges à la vue de son torse parfaitement sculpté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t791-huang-seo-min#9706
HEY BABY, THIS IS
Park Won Ho
WORK : mannequin
I'M CRAZY ABOUT : nope
HERE SINCE : 05/07/2015
MESSAGES : 104
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Lun 17 Aoû - 20:43


You want to play this stupid
little game ?
..
© crédits des gifs.
Park Won Ho & Huang Seo Min


Il se braque tout de suite à ma petite bourrade, je le vois à son expression. A priori il n'apprécie pas le second degrés ! Et puis il devrait s'estimer qu'on ait rien fait non ?
Mais j’enchaîne sur autre chose avant que ça ne dégénère.

" Ça dépend ... J'avais rendez-vous avec un ami, mais il n'est pas venu. C'est quand même dingue, dès que je sors il faut que je tombe sur toi ... "

Je comprend un peu mieux. Ce n'est pas vraiment cool de la part de son ami, la moindre des choses c'est de prévenir, surtout si il sait qu'il a tendance à boire. Enfin c'est ce que je pense à présent, l'ayant vu bourré à deux reprises...
Quant à sa deuxième remarque, je me demande si elle accusatrice ou pas... A vrai dire, c'est la deuxième fois que ça arrive. Et je n'y peux strictement rien, je ne peux pas deviner que l'on va m'inviter dans le bar ou il se trouve parmi tout les bars de Séoul !

« Cette fois ci, même si tu me supportes pas, c’était sans doute mieux comme ça, non.. ? »


Je ne le dis pas de manière provocante, juste pour lui faire remarquer que malgré tout je ne suis pas une mauvaise personne. Si je n'avais pas été la hier soir, ça aurait pu mal se finir pour lui.


" Merci de m'avoir ramené ... J'aurai pu mal finir sinon ...Pourquoi tu m'as ramené chez toi ? Tu aurais très bien pu ne rien faire ou te contenter de m'appeler un taxi et me laisser me débrouiller ... Pourtant tu m'as aidé, même si tu répètes tout le temps que je te suis insupportable ... "


Malgré mon expérience, ce genre de remarque me surprend toujours. Je sais que ce n'est pas tout le monde, loin de la, mais je ne comprend comment ou peut abandonner quelqu'un comme ça, en sachant tous les dangers que ça représente. Quant au taxi, je ne savais pas ou il habitait, et puis une fois qu'il aurait été déposé, alors quoi ? Qui garantit qu'il serait parvenu intact jusqu'à son appartement ?

Je porte mon café à mes lèvres et en boit deux longues gorgées, profitant de ce liquide bouillant, de loin mon favori, avant de répondre :

« J'aurai pu, mais ce n'est pas parce qu'une personne nous énerve que l'on doit laisser du mal lui arriver, surtout lorsqu'on est en mesure de faire en sorte que rien n'arrive. Si tu ne sors pas régulièrement, tu ne te rends peut être pas compte de tous les dangers qu'une personne bourrée peut rencontrer. Je ne t'aie pas renvoyer en taxi parce que je ne savais pas ou tu habitais, et je ne trouve pas que ce soit 100% sur. »


Je porte de nouveau ma tasse à mes lèvres avant d'ajouter :

« Je te ramènerai quand tu voudras. Tu veux que je t'apporte un doliprane ? »

Tout en parlant, je m’exécute, quasiment certain qu'il va dire oui, vu l'air mal qu'il affiche.
Mais attention, ce n'est pas parce que je me montre sympathique et aidant, que j'en oublie la petite farce salée !
Enfin, de toute façon ce n'est pas le moment de l'embêter, je sais me montrer clément.



. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

bad boys need love too

on m'a trop donné bien avant l'envie, j'ai oublié les rêves et les mercis, toutes ces choses qui avaient un prix et qui font l'envie de vivre, et le désir. Et le plaisir aussi. Qu'on me donne l'envie, l'envie d'avoir envie, qu'on rallume ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t801-park-won-ho-x-when-conf
HEY BABY, THIS IS
Huang Seo Min
I'M BORN : 12/04/1996
ÂGE : 21
I LIVE : Nowon-Gu
WORK : Assistant au Vogue Korea
HERE SINCE : 03/07/2015
MESSAGES : 139
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Lun 17 Aoû - 21:30


Let's play
..
©️ crédits des gifs.
Park Won Ho & Huang Seo Min

« J'aurai pu, mais ce n'est pas parce qu'une personne nous énerve que l'on doit laisser du mal lui arriver, surtout lorsqu'on est en mesure de faire en sorte que rien n'arrive. Si tu ne sors pas régulièrement, tu ne te rends peut être pas compte de tous les dangers qu'une personne bourrée peut rencontrer. Je ne t'aie pas renvoyer en taxi parce que je ne savais pas ou tu habitais, et je ne trouve pas que ce soit 100% sur. »

J'écoutais attentivement ce qu'il avait à me dire, essayant de me concentrer malgré mon mal de tête, curieux de sa réponse qui, je devais bien l'avouer, me surprenait. C'était comme si je découvrais une nouvelle facette de ce personnage que je pensais ne pas valoir plus qu'un autre. Surpris, je me contentais alors de souffler un simple "merci", pour le moins sincère. Après tout, il n'avait pas tort, il aurait pu m'arriver un tas de choses dans ce bar s'il ne m'était pas venu en aide ... Malgré ce que je laissais entendre habituellement, je lui étais reconnaissant d'avoir agis ainsi avec moi, il avait prit de son temps pour veiller sur moi, si je puis dire, et m'avait même préparé un déjeuner que je trouvais pour le moins rafraîchissant après y avoir goûté, malgré le goût légèrement amère qui persistait sur le bout de ma langue, certainement dû à ma surconsommation de la vielle.

« Je te ramènerai quand tu voudras. Tu veux que je t'apporte un doliprane ? »

Décidément, j'étais de plus en plus étonné par son comportement. Je m'attendais plutôt à un "tu finis de déjeuner et tu sors de chez moi", mais c'était tout le contraire ... J'eus à peine de le temps de répondre par l'affirmative qu'il m'apporta le fameux médicament que je m'empressais de prendre avec la boisson fruitée qu'il m'avait préparé, le remerciant d'une petite voix, perturbé par sa soudaine gentillesse mais également par son manque de t-shirt. Décidément, il remontait dans mon estime, même si j'avais un peu de mal à me l'avouer.

Je détournais légèrement le regard et buvais silencieusement sa préparation, laissant mon regard parcourir la pièce, curieux de mieux analyser l'endroit où il vivait. Bien que la pièce soit joliment décorée, cela semblait pourtant assez froid, presque impersonnel. Après tout, chacun ses goûts ...
Lorsque j'eus finis le verre, je reportais mon regard sur lui, rougissant  légèrement de nouveau. Je ne savais pas vraiment comment agir ici, je ne me sentais pas vraiment à l'aise, surtout à l'idée de la façon dont nous nous comportions l'un envers l'autre habituellement. Soudain, j'entendis une sonnerie provenant de l'étage. Il ne me fallut que quelques secondes pour reconnaître la mienne. Je m'excusais brièvement et me levais pour aller chercher mon portable resté dans mon jean, lui même plié dans un coin de la salle de bain en attendant que je reparte. Lorsque j'arrivais, il était déjà trop tard, mais en voyant le nom de l'interlocuteur, je m'empressais de le rappeler, souriant à l'entente de la voix si familière de mon ami. Après deux minutes au téléphone, je redescendis, mes vêtements à la main, et rejoignis Won Ho à la cuisine.

" Merci pour hier soir et pour ce matin, et désolé du dérangement ... Mon ami m'a appelé, il va venir me chercher.  "

Alors que j'allais partir, je me retournais et lançais d'un ton qui se voulait légèrement amusé, histoire de ne pas trop perdre la face, avant de sortir de l'appartement.

" J'avoue que c'était plutôt pratique de te croiser cette fois ci .. ! Si tu veux récupérer tes vêtements tu as mon numéro .. ~ "


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t791-huang-seo-min#9706
HEY BABY, THIS IS
Park Won Ho
WORK : mannequin
I'M CRAZY ABOUT : nope
HERE SINCE : 05/07/2015
MESSAGES : 104
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Jeu 20 Aoû - 9:43

Plusieurs jours, presque deux semaines, se sont écoulé depuis le soir ou j'ai ramené Seo Min chez moi. Depuis ça nous ne nous sommes pas recroisé ailleurs que au travail. Cependant, j'ai arrêté de le chercher, ou même de le draguer, sans doute préoccuper par ma collaboration avec cette fameuse marque et refroidit par cette soirée...
D'ailleurs, à propos du boulot, je trouve ça de plus en plus stressant... Les exigences sont rudes, mais ce n'est pas encore ce qui me pose le plus de problèmes... Non en réalité, ce qui m'oppresse le plus, c'est cette nouvelle attention rivée sur moi... Des gens ordinaires, des journalistes, des patrons des différents labels... Ce matin on m'a même reconnu dans la rue, ce qui ne m'était jamais arrivé avant... Et je déteste ça ! Cette impression d'être observé, de ne plus pouvoir ce qui me tente...!
Tout ce que j'espère, c'est que ça se calmera une fois que mon contrat aura expiré.

Pour en revenir à SeoMin, je l'ai croisé ce matin. Comme d'habitude depuis cette soirée, je me contente de lui dire bonjour, sans plus. Pas de dragueries, ni d'embêtements. Je me surprend un peu sur ce coup ! Mais étrangement, je pense souvent à lui, et j'ai bien du mal à saisir pourquoi ! Je me dis que c'est parce que je le croise régulièrement, mais je ne me convainc pas beaucoup moi même, ce n'est pas la première personne de la boite avec qui je passe une soirée... Et ça n'arrive jamais que je pense comme ça aux filles avec qui je passe mes soirées...

Ce matin je l'ai encore une fois recroisé lors d'un shooting, mais vu le boulot qu'il y a eu à faire je ne lui ai pas trop parlé.
Vers 17h je peux enfin rentrer chez moi, mes pensées naviguant entre mon travail, et l'assistant...
Une fois douché et vétu uniquement d'un marcel et d'un pantalon un peu large, je finis par saisir mon portable pour lui envoyer un message : "On peut se voir ce soir pour que je récupère mes affaires ? ~"

Après tout, si je pense autant à lui, autant retenter ma chance. Sans doute n'ai je jamais eu à faire à quelqu'un avec un mauvais caractère comme ça, c'est peut être pour ça que je pense à lui comme ça. Et puis ses dernières paroles sous entendaient clairement une invitation, non ?
Elles m'avaient surprises de sa part d'ailleurs ! Surtout vu comme j'ai l'air de l'insupporter ! Peut être que ce soir ou je l'aie aidé a changé quelque chose ?

Sa réponse ne tarde pas et je suis plutôt surprit de celle ci. Il me propose de passer chez lui..! Je lui renvoie un dernier message pour lui demander l'adresse et l'heure et part de chez moi environs 15 minutes après, gardant la même tenu, trouvant qu'elle me convient plutôt bien.
Je monte dans ma voiture et prend la direction de son quartier, un peu pensif quant à ce rendez vous pour le moins étrange vu la situation...

Une fois arrivé au bon endroit, en espérant que le GPS ne se soit pas trompé, je descend et observe un peu les lieux avant de suivre ses indication pour trouver son appartement. Cette ville est tellement immense qu'après tout ce temps je ne la connais pas encore très bien...

Je vérifie une dernière fois les noms sur la boite aux lettres et gravi les marche une fois assuré d'être au bon endroit. Une fois devant la porte, je sonne, me demandant comment ça va se passer....

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

bad boys need love too

on m'a trop donné bien avant l'envie, j'ai oublié les rêves et les mercis, toutes ces choses qui avaient un prix et qui font l'envie de vivre, et le désir. Et le plaisir aussi. Qu'on me donne l'envie, l'envie d'avoir envie, qu'on rallume ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t801-park-won-ho-x-when-conf
HEY BABY, THIS IS
Huang Seo Min
I'M BORN : 12/04/1996
ÂGE : 21
I LIVE : Nowon-Gu
WORK : Assistant au Vogue Korea
HERE SINCE : 03/07/2015
MESSAGES : 139
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Jeu 20 Aoû - 14:47


Let's play
..
© crédits des gifs.
Park Won Ho & Huang Seo Min

Voilà près de deux semaines que rien ne se passait. Depuis cette nuit chez lui, son comportement avait changé. Il ne cherchait plus à me parler, ni à me draguer ou encore à se venger du café salé que je lui avais apporté. Il se contentait de me saluer d'un bonjour et partait travailler en me laissant à peine le temps de répondre. Cela me faisait bizarre, je m'étais presque habitué à ses pics.

Peut-être l'avais-je vexé en partant si vite et en agissant de la sorte. Mais l'état dans lequel j'étais ne m'avait pas permis de paraître plus jovial, et puis même, ce n'était pas mon genre. Je l'avais tout de même remercié et m'étais excusé du dérangement, mais il fallait croire que cela ne suffisait pas.
Quoi qu'il en soit, j'avais tout de même pris soin de laver et plier ses affaires, les posant soigneusement dans un coin de mon dressing pour ne m'assurer de ne pas les perdre, attendant sans vraiment y prêter attention son appel pour venir les récupérer. Je n'y croyais plus, jusqu'au jour où je reçu le fameux message que je n'attendais plus.

"On peut se voir ce soir pour que je récupère mes affaires ? ~"


Il n'avait pas laissé son nom, pourtant je me doutais qu'il s'agissait de lui, qui d'autre aurait pu m'envoyer ce genre de message ? Moi qui m'étais fait à l'idée de m'en être débarrassé, je me demandais ce qu'il attendait de cette entrevue. Peut-être cherchait-il seulement et simplement à récupérer ses vêtements, et je ne savais pas si cette idée m'allait ou me décevait. D'un côté, je me sentais un peu moins oppressé de constater qu'il cessait ses avances, cela me rassurait d'un sens, moi qui ne voulait personne dans ma vie, et surtout pas un mannequin. Pourtant, durant ces dix jours où il m'avait presque ignoré, je m'étais senti comme délaissé. J'aimais attiré l'attention, et ce petit "jeu" qui s'était installé entre nous ne me déplaisait pas autant que je le laissais croire ...

Rentré chez moi depuis quelques minutes seulement, je lui répondais de passer dans une demi-heure, le temps de prendre une rapide douche pour me détendre et de savoir quel comportement adopter avec lui. Quoi que ce dernier point dépendrait plutôt de lui ...

Je finissais à peine de m'habiller que la sonnette de l'appartement retentit. C'est donc sans aucune trace de liner et la serviette pour les cheveux encore à la main que j'allais lui ouvrir, habillé seulement d'un jean clair et d'un pull bleu marine trop large qui me tombait sur l'épaule droite, ayant attrapé ce dernier à la va-vite pour aller lui ouvrir, n'ayant pas pris la peine de sécher correctement mes cheveux.

Je lui ouvris et le saluer d'un faible sourire de politesse, ne m'étant toujours pas décidé si je devais me montrer un minimum jovial ou plutôt taquin, comme je l'était souvent avec lui.

" - Salut .. Entre. "


Je m'écartais légèrement pour le laisser pénétrer dans mon appartement, un endroit totalement ouvert et éclairé grâce à la baie vitrée du coin salon qui occupait une large partie du mur. Je lui indiquais de s'asseoir sur l'un des trois tabourets qui bordaient le plan de travail central, au centre de l'espace cuisine plutôt moderne et simple à la fois, coloré par les meubles de bois clair et les murs blancs, comme le reste de l'appartement. Je lui demandais s'il désirait un café tout en commençant à le préparer, à peu près certain qu'il répondrait par la positive. Lorsque les boissons furent prêtes, je lui tendis la sienne avant de m'appuyer sur le plan de travail derrière moi, tenant ma tasse fumante entre mes mains, oubliant ma tenue peu adaptée pour recevoir quelqu'un, notamment à cause de ce pull qui dévoilait une large partie de mon épaule ainsi que ma clavicule, ne pensant plus au fait que je n'étais ni coiffé, ni habillé, mes cheveux toujours légèrement humides gouttant de temps à autres sur la laine bleue que je portais.
Je le regardais un instant et avouais finalement d'un ton plutôt neutre, m'attendant à ce qu'il soit le premier à ouvrir les hostilités, si hostilité il y avait.
" - Je ne pensais pas que tu me rappellerais. Tu avais l'air d'avoir pris tes distances. Aurais-je étais trop insupportable à ton goût ? ~ "

Je lançais cela d'un ton plaisantin, choisissant finalement de continuer ce petit "jeu" que nous avions plus ou moins instauré. Je lui lançais également un regard amusé, bien que rien de méchant n'entâche mon comportement. J'étais simplement curieux de connaître les raisons de ce soudain manque d'intérêt à mon égard.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t791-huang-seo-min#9706
HEY BABY, THIS IS
Park Won Ho
WORK : mannequin
I'M CRAZY ABOUT : nope
HERE SINCE : 05/07/2015
MESSAGES : 104
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Jeu 20 Aoû - 19:34


You want to play this stupid
little game ?
..
© crédits des gifs.
Park Won Ho & Huang Seo Min


Lorsque la porte s'ouvre pour le laisser apparaître, je le détail quelques secondes, un peu surpris par sa tenue pour le moi... aguicheuse ? C'est vrai que jusqu'ici je ne l'ai vu que tout apprêté alors que la, il est juste vêtu simplement, sans maquillage ni coiffure parfaite. Et je dois avouer qu'il est plutôt pas mal ainsi. L'absence de tout ses accessoires et accoutrement lui enlève son air arrogant pour le montrer plus enfantin, plus mignon. J'irais même à dire que je le préfère ainsi au naturel, de toute façon j'apprécie plus les personnes naturelles que celle d'apparence superficielle. Et malgré tout il conserve ce côté efféminé avec son pull trop large dévoilant toute son épaule jusqu'à sa clavicule. Ce côté qui me plaît et que je trouve attirant chez lui. D'ailleurs cette vue plongeante qu'il m'offre me distrait un peu...
Il m'invite à entrer et je ne perd pas plus de temps sur le seuil, entrant dans son appartement, observant les lieux. L'endroit un plutôt pas mal, joliment décoré et éclairé. Il me fait signe de m'asseoir au bar, ce que je fais, puis il me demande si je veux boire un café...
J'hésite un peu avant d'accepter, manquant d'ajouter :

« Pourquoi pas, tant que tu n'ajoutes rien dedans. »
mais m'abstenant au dernier moment.

Bon tant que je peux surveiller la préparation ça va. Je ne détache pas mon regard de lui pendant qu'il prépare les boissons, le trouvant vraiment sexy dans cette tenu.
Même si j'avais prit sa dernière phrase pour une invitation, j'avais tout de même eu un doute quant à ses attention, mais je suis satisfait de voir qu'il ne compte pas seulement me rendre mes affaires. D'ailleurs en parlant de ça, c'est un peu un prétexte pour venir le voir. Sinon, la disparition d'une tenu dans mon dressing ne m'affecte pas le moins du monde. Je n'ai jamais vraiment eu d'attention pour les vêtements, ayant souvent eu d'autre priorité. Sauf quand j'étais plus jeune pour une question de mode, si importante pour les jeunes. Mais depuis que j'ai emménagé ici, cela est vraiment passé à la fin de mes priorités par manque de moyen. Il n'y a plus que maintenant que ma paye est en conséquence que je commence à m'en acheter un peu plus dans des boutiques que je n'osais même pas regarder avant.

Il me sert mon café et je le remercie avant de porter ma tasse à mes lèvres, complètement accro à cette boisson tonifiante.

" - Je ne pensais pas que tu me rappellerais. Tu avais l'air d'avoir pris tes distances. Aurais-je étais trop insupportable à ton goût ? ~ "

Je souris légèrement, ayant vraiment cru pendant deux secondes qu'il allait cesser de se donner un genre pour être un peu plus lui même avec moi . C'est pour ça que j'avais ravaler ma remarque. Mais il faut croire que je le met trop sur la défensive. En même temps avec quelqu'un comme moi c'est compréhensif...

« Pourquoi ça t'a manqué ? ~ » je réplique en premier lieux, avant de finalement ajouté, n'ayant pas envie d'en rester la : « A vrai dire je me suis dit que je devais arrêter de te saouler. ~ Et puis je suis beaucoup prit par mon boulot en ce moment, j'avais la tête ailleurs. »

Même si je le dis d'un ton un peu plaisantin, je suis sincère sur ce coup la... C'est vrai qu'il a tellement cherché à me faire comprendre qu'il ne m'appréciait pas que j'ai un peu laissé tomber, et puis mon travail m'a vraiment distrait. Jusqu'à ce fameux soir ou je l'ai ramené chez moi...



. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

bad boys need love too

on m'a trop donné bien avant l'envie, j'ai oublié les rêves et les mercis, toutes ces choses qui avaient un prix et qui font l'envie de vivre, et le désir. Et le plaisir aussi. Qu'on me donne l'envie, l'envie d'avoir envie, qu'on rallume ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t801-park-won-ho-x-when-conf
HEY BABY, THIS IS
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 

take a cup of coffee.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Green Coffee Buying Club
» Bodum Antigua Coffee Grinder
» [REQUETE]pocket coffee sur Android
» Participatif: Black Cat Classic d'Intelligentsia Coffee
» Vanessa & Bambou au Ed's Coffee Shop

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SUCK MY KISS. :: #seoul city. :: #JUNG-GU ✖ SUD. :: #VOGUE KOREA. :: #STUDIO PHOTO.-