AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'OUBLIEZ PAS LE RECENSEMENT MES LAPINS !!
N'OUBLIEZ PAS DE RECENSER VOTRE AVATAR DANS LE BOTTIN PLEASE.
LA 1ERE PHASE DE LA MAJ A ETE FAITE : VENEZ EN PARLER ICI.

Partagez | 
 

 Jump to conclusion a bit too fast (Haru)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HEY BABY, THIS IS
An Eun Hee
I LIVE : Junggu
HERE SINCE : 25/04/2015
MESSAGES : 108
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Ven 17 Juil - 21:53


Jump to conclusion a bit too fast
Tenue - Les rayons du soleil caressaient son visage, parsemé, par moment d'une brise légère et rafraichissante. L'après midi commençait parfaitement dans les rues de la capitale coréenne du sud. Le monde s'ameutait déjà autour des artistes de rues, qu'ils soient musiciens, chanteurs ou encore acteurs. Tous passionné par un rêve irréaliste de percer dans leur domaine, être acclamé un jour par la foule et pourquoi pas, monter sur scène avec des costumes faits sur mesure. Tout ceci paraissait tellement injuste quand elle connaissait le processus de recrutement de l'agence qui l'employait. Pour parvenir à ses rêves, le physique de base comptait sur les critères des atouts parfaits coréens puis ensuite le talent quitte à devoir les entrainer encore et encore jusqu'à ce que leur corps ne finisse par céder sous le poids de la fatigue physique. Peu d'artistes finissaient par gagner un publique, soutenu par une fan base pour tenter de remporter la première place à une émission musicale, en évitant les monstres du genre, impossible à surpasser, incroyablement populaire, peu importait la qualité de leur musique ou des faux pas réalisés sur scène. Tout n'était que du strass et des paillettes qu'elle ajoutait sur leur visage à l'aide de pinceau et d'outils spécifiques. Mais derrière ce décors édulcoré,persistait les contrats abusifs, les close inhumaine, le sous paiement de leurs activités pour payer les employés de l'agence et l'entrainement des nouveaux venus.

Assise sur le rebord de pierre, d'une plante fleurissante, Eun Hee écoutait attentivement une artiste qui se produisait en face d'elle. Les passants continuaient souvent leur route et par moment, un visage se tournait en direction de l'artiste de rue pour lui donner quelques billets rien de plus. Le monde semblait si froid et peu avenant qu'il lui donnait le tournis. Elle n'avait pas l'intention de quitter sa place tant que la chaleur du soleil continuait de la relaxer. Au changement de morceau, deux personnes finirent par s'arrêter pour écouter attentivement la suite comme s'ils observaient un drama dont la scène devenait croustillante. Puis un groupe de cinq personnes se positionna non loin d'eux, entre deux artistes. Ils pouvaient dont profiter des deux musiques au même moment mais l'assemblage des deux n'étaient pas des plus intéressant. Un sourire glissa sur ses lèvres alors qu'elle déposait sa pochette sur le dessus de ses genoux. Ses mains, posaient sur le dessus, jouaient les chiens de garde contre les pickpocket.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t786-ahn-eun-hee-v2
HEY BABY, THIS IS
Invité
Invité
Sam 18 Juil - 18:41

Jump to conclusion a bit too fast

TENUE ◊ Quelle vie de merde. Quel métier de merde. Je secouais la tête en passant une main rageuse dans mes cheveux ébouriffés. Cet espèce d’enflure de chaebol m’avait rétrogradée au Coex Hall et j’avais une folle envie de vengeance. Encore heureux qu’il ne sache pas que je chante au Monkey Beach, sinon j’aurais l’impression de perdre mon second boulot. Je croquais dans mon donut au chocolat tout en rejetant mon sac derrière mon épaule. J’avais réussi à finir mon travail d’esclave un peu plus tôt et je comptais bien profité du soleil pour aller me dégourdir les jambes, loin de cet enfer de luxe qu’étais le plus gros centre commercial de la ville. Je m’arrêtais sur la grande place de Seodaemun, là où toutes sortes d’artistes se mettaient en scène histoire de nous offrir leur douce mélodie ou autre art urbain. J’esquivais un gamin qui courrait avec une bombe à tag dans la main puis m’arrêtais à proximité d’une tête brune plutôt bien connue. « Hey, Hyun KI ! » lâchais-je en tapant sur l’épaule d’un de mes musiciens. J’avais oublié que la plupart d’entre eux venaient se produire en extérieur. Arquant un sourcil alors qu’il me tendais la main, je pouffais de rire face à sa proposition. « On se fait une petite session la casscou ? » Me dit-il. Je levais les yeux au ciel, plutôt prise au dépourvue. Dans tous les cas, j’étais dans mon élément alors pourquoi pas, ça faisait un bail que je ne m’étais pas produite dans la rue.

Nous commençâmes le show lentement, lui à la guitare et moi au chant. J’entamais une musique jazzie sur le rythme de la guitare, tapant du pied au rythme de la mélodie. C’était partit, je me laissais aller, bien trop heureuse de pouvoir me détendre après une matinée aussi chiante qu’émouvante. Alors que les paroles fusaient et s’étalaient autour de nous, petit à petit des gens vinrent nous écouter. Je n’avais pas de micro et mes bras se balançaient au rythme des notes de musique. Subitement, un bruit sourd explosa derrière moi tandis que j’attaquais le refrain. Je me retournais instantanément pour voir une foule de personnes se diriger vers le petit groupe de personne autour de moi, moi y compris. Les yeux exorbités, je ne réussissais pas à aligner deux mots que des hurlements se firent entendre. « LIBERTÉ DE LA FEMME EN CORÉE, NOUS ALLONS GAGNER ! » Paf, un gang de féministes torse nus faisait barrière à trois rangées de flics en tenues de combat. Comme si ces pauvres nanas allaient être dangereuses, on aurait cru qu’ils étaient en pleine mission anti-terroriste. Je fis signe à mon guitariste de partir mais celui-ci était prit en sandwich entre deux féministes. J’esquivais de justesse un projectile venu de nul part puis mes chaussures dérapèrent sur le sol et je vins m’écrouler sur une jeune femme assise tantôt en face de moi. « Merde…. Excusez-moi ! » Lui dis-je entre deux braillements du publique. La grande place était devenue un véritable champ de bataille en moins de trois minutes et je ne retrouvais plus mon musicien. La première rangée de policiers envoyait des bombes de gaz lacrymogène et une tomba à quelques mètres de la jeune femme et moi. Je lui attrapait la main et me mise à courir comme dératée, fonçant dans tout ce qui bougeait. Pour une première rencontre, c’était plutôt mouvementé.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
HEY BABY, THIS IS
An Eun Hee
I LIVE : Junggu
HERE SINCE : 25/04/2015
MESSAGES : 108
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Mar 21 Juil - 21:59


Jump to conclusion a bit too fast
Tenue - Assise à profiter du spectacle, tout se passait pour le mieux jusqu'à ce qu'un nombre non négligeable d'inconnus ne viennent déranger le show. Des femmes, encore des femmes qui criaient pour se faire entendre et en effet, ses oreilles n'entendaient qu'elles. Le féminisme dans tous ses états. Comment griller une après midi pourtant bien partie ? Une dose de cris strident, des femmes déchaînées et pour clôturer le tout, l'apparition des forces de l'ordre dans le paysage. Des hommes armés commençaient déjà à s'immiscer dans la foule, matraque en mains et sans rien y comprendre, elle sentit le poids d'une autre personne sur elle. La surprise se lisait facilement sur son visage qui se décomposait à vu d'oeil.  "Ah ce n'est rien." par politesse plus que par vérité. Les microbes se multipliaient et la voilà en contact avec une peau inconnue, une personne dont elle ne connaissait pas l'origine et cette peur d'être attaquée par des micro organismes la rappelait à l'ordre. Elle glissa ses doigts à l'intérieur de son sac pour en dégoter deux lingettes alcoolisées de peur de ne pas avoir assez d'une seule mais alors qu'elle l'appliquait sur ses mains pour les désinfecter, un nuage de gaz piquant augmentait autour des deux jeunes femmes. Son corps semblait se faire tirer hors de cette zone dangereuse. Ses pas suivaient le rythme de ceux de sa sauveuse, bien que ses chaussures limitaient la vitesse de ses déplacements.

Les hurlements, la peur, l'absence de visibilités étaient autant de paramètres qui augmentaient son rythme cardiaque sans lui laisser d'autre choix que de prendre une grande inspiration. Une partie du gaz fut avalé dans ses poumons qui lui firent regretter amèrement ce geste. En moins de deux secondes, les quintes de toux se multipliaient la laissant au milieu de la foule dont les cris incessants devenaient usants jusqu'à ce que des silhouettes en uniforme et casque ne s'approchent des deux jeunes filles. Eun Hee fut rapidement plaquée au sol et sommée de rester tranquille le temps de lui passer les menottes. Son visage était tourné sur le côté à la recherche de la chanteuse qui l'avait aidé à fuir un peu plus tôt et fut peu surprise de voir les même bijoux autour de ses poignets. "Nooon mais lâchez moi. Vous faites erreur, je ne fais pas partie de ce groupe d'activiste. Mais enfin bas les pattes grosse brute." Son ton n'aidait pas sa situation sans parler de l'absence de réponse qui ne lui disait rien qui vaille. Tirée par ses nouvelles chaînes, la blondinette se remit debout, poussé un peu plus loin dans la rue jusqu'à une voiture banalisée où attendait deux de ses collègues en pause donuts. " Ces deux là c'est pour vous, ramenez les au poste tout de suite." Non mais il n'était pas question de se retrouver dans un poste de police alors qu'elle n'avait rien fait du tout. Eun Hee tentait de se débattre mais au lieu de pouvoir fuir, elle fut poussée sans élégance, à l'arrière du véhicule.  
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t786-ahn-eun-hee-v2
HEY BABY, THIS IS
Invité
Invité
Mer 29 Juil - 2:16

Jump to conclusion a bit too fast

TENUE ◊ La fumée me pique tellement les yeux que je les sens se gonfler. La multitude de veines qui les parcourent semblent s’épaissirent alors que je tente, en vain, de cligner plusieurs fois des yeux pour faire passer cette sensation purement désagréable. Je renifle d’un air nonchalant, c’était comme si un flacon entier de poivre avait été versé sur le sommet de mon crâne, attaquant mes yeux, mon nez, me raclant la gorge à un point où j’aurais volontié vomis. Alors que je tire sans aucune gêne la jeune inconnue par la main, histoire d’aider au moins une personne innocente à se sortir de ce bordel. Parmi toute cette masse de corps hurlants, criants, se révoltants ou tentants juste de fuir, je ne retrouve pas mon musicien puis j’abandonne. A quoi bon chercher, ce serait peine perdue avec toutes ces personnes présentes. Alors que je tente de courir à travers la foule, je sens deux mains m’attraper par les épaules et me tirer en arrière. Wtf ? je pousse un cri qui reste coincé dans ma gorge, bien trop endolorie - et poivrée- pour qu’un son trop fort de sorte. « YAH ! » Ah si, j’arrive à sortir une onomatopée alors qu’un flic en tenue de guerrier me plaque au sol sans ménagement. A croire que je suis une poupée de chiffon, il tire mes bras dans mon dos et me passe les menottes. Alors que je tourne la tête en direction de la jeune fille que j’avais emmenée avec moi, je vois qu’elle aussi est entrain de mordre la poussière.

« YAH ! Mais lâchez moi ! Mais vous êtes con ou quoi ? J’ai rien fait putain ! » Je jure dans tous les sens, me débattant sans grâce, tentant d’envoyer mes pieds dans les tibias du policier. Peu importe son statut, c’est une grosse injustice que je compte à tout prix régler. Un deuxième flic vient porter de l’aide à son coéquipier qui galère avec moi. Ils me soulèvent à deux et je vois la jeune fille se faire embarquée à l’arrière du véhicule de police tandis que les flics disent à leur collègues de nous emmener au poste de police. « Nan mais ça va pas ! » Je m’écris en balançant les jambes en avant, tentant de fuir l’emprise des deux flics. Ils me tiennent fermement et m’engouffre dans la voiture. Ma tête vient taper le toit du véhicule et je pousse une multitude de jurons sous le regard exaspéré du policier au volant. Le trajet dure bien une dizaine de minutes : laps de temps dans lequel je jure et donne des coups de pieds dans le siège avant, clamant notre innocence. Je lance quelques regard désemparés à la jeune fille. « Yah, aide moi toi aussi ! On a rien fait ! » Alors que la voiture se gare sur le parking du poste de police, nous nous retrouvons toutes deux enfermées dans une cage face à tous les bureaux pleins de flics entrain de courir de partout. En colère, j’agrippe les barreaux et colle ma tête entre eux. « Monsieeeeeeeeur….. Sérieusement là ….. »
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
HEY BABY, THIS IS
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 

Jump to conclusion a bit too fast (Haru)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Savage Jump picco .28 de Fabsavage [V.2009] Modif tours amortos
» [Resolu] fast lane machine -- Ou commander ?
» [JEU] FAST AND FURIOUS - ADRENALINE HD: Jeu de course de rue [Payant]
» [ROM 2.2][09.09.2010] RoufianosV7 30FPS|A2SD|DALVIK|ROOT|FAST|NO-BUGS| [FRF91]
» Fast Five (Fast and Furious 5)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SUCK MY KISS. :: #nawakorium. :: #ADIEU, MONDE SANS COEUR ✖ ARCHIVES. :: #LA FIN DES RPS ✖ RPS ENDING.-