AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'OUBLIEZ PAS LE RECENSEMENT MES LAPINS !!
N'OUBLIEZ PAS DE RECENSER VOTRE AVATAR DANS LE BOTTIN PLEASE.
LA 1ERE PHASE DE LA MAJ A ETE FAITE : VENEZ EN PARLER ICI.

Partagez | 
 

 LET'S GET DRUNK - Bang Sun-Hi x Lee Sung Hee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HEY BABY, THIS IS
Lee Sung Hee
I'M BORN : 07/12/1990
ÂGE : 27
I LIVE : Jung-Gu
WORK : Dominatrice.
I'M CRAZY ABOUT : Han Andrej, l'inssaisissable.
HERE SINCE : 08/07/2015
MESSAGES : 42
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Ven 10 Juil - 21:07


Bang Sun-Hi x Lee Sung Hee

Quand je vois la porte du bar s'approcher de moi à vitesse grand V je m'accroche au bras de Sun-Hi comme un naufragé à sa bouée. La vache ! J'ai plus bu que je ne l'aurais cru ! Je passais ma soirée tranquillement avant que l'on ne se lève pour changer à nouveau d'endroit. Déjà le quatrième bar... Est-ce que c'est une vie ça ? "Sun... Est-ce que je suis la seule à être complètement arrachée ?" Je ne peux retenir un gloussement alors que nous franchissons la porte pour nous retrouver dehors. Aaaah... J'écarte les bras pour jouir de la légère brise et tournoie sur moi même, un peu d'air frais ça fais du bien ! Seulement la tête commence à me tourner quand je m'arrête. Oups. C'était une mauvaise idée... Titubant jusqu'à elle je m'effondre presque sur Sun-Hi en explosant de rire "Olà, il faut arrêter les bars avant que je ne fasse un coma éthylique !"
Heureusement pour moi elle accepte, j'attrape donc sa main et commence à la trainer avec moi dans ma déambulation hasardeuse. Où pourrait-on aller ? Au karaoké ? Ah non, on va finir par s'endormir sinon... Hm.... Je regarde autour de moi alors que la moitié encore valide de mon cerveau s'escrime à trouver une idée jusqu'à ce que nous passions devant un Seven Eleven où un groupe de trois jeunes hommes buvaient du soju. Ces derniers nous abordent alors à grands gestes, je me tourne vers mon amie avec un sourire à peine retenu. Je sais qu'on pense à la même chose. "Bonsoir..." Je m'adresse aux gars assis juste en face de nous en plaçant une mèche de cheveux ondulée derrière mon oreille. "Vous nous avez reconnues n'est-ce pas ? Il ne faut pas le dire à notre manager, on n'a pas le droit de sortir le soir.." J'affiche une mine déconfite et tire légèrement sur le bas de ma robe rouge qui ne cesse de remonter alors que j'ai du mal à ne pas exploser de rire une nouvelle fois en réalisant l’improbabilité que deux "soi-disant" idoles telles que nous nous retrouvions à discuter avec les quelques poivrots du coin. Mais toujours à fond dans ma comédie je continue, l'air de rien, de m'approcher de leur table et... D'un geste vif j'attrape tout ce qui est à ma portée et me met à courir sans vraiment craindre pour mes sandales à talon aiguilles qui m'ont pourtant couté une fortune. Je me retourne uniquement pour vérifier que Sun-Hi m'a suivie, au loin j’aperçois les hommes que l'on vient de voler, restés bêtas devant l'immensité de notre connerie. J'ai mal aux côtes à force de rire. "Ah..." Je soupire en essayant de reprendre mon souffle "J'ai l'impression d'avoir 15 ans hahaha" Nous nous arrêtons un peu plus loin pour détailler notre butin. Voilà quelques bouteilles qui étancheront notre soif ! Je porte une bouteille de soju, aux trois-quarts pleine, à ma bouche et avale une grande gorgée en rejetant la tête en arrière. Woah c’est vraiment dégueulasse ce truc ! Un rire manque de me faire m'étrangler, je lâche alors la bouteille qui s'écrase par terre. Oups.
Cependant ce n'est pas ce qui m'arrête puisque je continue mes conneries de plus belle jusqu'à donner une fessée à un inconnu qui me tourne le dos. Je regrette presque aussitôt ce geste. Je déglutis alors que l'inconnu se retourne, il est drôlement bien habillé, je ne sais pas d'où il sort celui-là... Et étonnement... Il se retourne tout sourire... "Salut."

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


He who knows all the answers has not been asked all the questions.
MAITRESSE LILITH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t815-lee-sung-hee-chapeau-me
HEY BABY, THIS IS
Bang Sun-Hi
I'M BORN : 10/02/1991
ÂGE : 27
I LIVE : Gangnam-gu with my sweet jay.
WORK : Barmaid au Paradise Walkerhill & voleuse à temps plein.
I'M CRAZY ABOUT : Hwang Jude.
HERE SINCE : 07/07/2015
MESSAGES : 41
avatar
HOT & FUNKY FONDA
Mer 15 Juil - 16:23


let's get drunk !
sung hee & sun-hi

CLOTHES ◊ Combien de verres avions nous engloutis déjà ? Je ne saurais même pas les compter. Tout ce que j’étais en mesure d’affirmer c’était que mon taux d’alcoolémie avoisinait la température annale d’un hamster. Sérieusement, j’étais si bourrée que je voyais double et mes jambes ne semblaient pas toucher le sol. C’était comme planner à dix milles kilomètres de la terre ferme. Tout ce qui me raccrochais à celle-ci c’était ma Sung Hee qui se tenais à mon bras comme si sa vie en dépendait. « Nan Sung, j’suis toute aussi déchirée ! » M’exclamais-je en gloussant en coeur avec mon amie. Je la regardais tournoyer sur elle même, ne tentant même pas de l’imiter sinon je risquais de gerber tout ce que j’avais ingurgité dans la journée. « Yaaah Sung… » Nous titubons l’une vers l’autre tandis qu’elle s’écroule juste à temps sur moi. Je la rattrape avec le peu de force que j’ai et explose de rire alors qu’elle me signale qu’une petite pause s’imposait. Si je retournais dans un quelconque bar, j’allais finir directement à l’hosto. Je n’avais pas autant bu depuis une décennie -enfin presque, si une semaine est considérée comme une décennie. J’hochais la tête et la suivit alors que nous zigzaguons dans la vaste ruelle jusqu’à un Seven Eleven. Le regard que me lance Sung Hee en dit long sur ses intentions et je me retiens de rire en plaquant ma main sur la bouche. Je titube toujours jusqu’à la minuscule échoppe et me tiens fermement à l’une des montures du petit chapiteau. « Yoooo… » dis-je d’une voix légèrement cassée alors que mon acolyte s’approche dangereusement d’une table avec des hommes.

La voilà qui se met à jouer une petite comédie à laquelle je me prends très vite. Je lui donne un petit coup de coude en roucoulant : « Aaaw, Sung Heeee-aaah, chuuut on va être punies si le manager l’apprend ! » Je couine de rire sans arriver à me contrôler. Depuis quand et comment avions nous pus en arriver à un tel niveau de connerie ? L’alcool bien sûr. Je secouais la tête en lançant un regard enjôleur à l’un des hommes assis en face de nous. L’air de rien, je rejette ma crinière en arrière et en même temps que Sung Hee, j’attrape tout ce que je vois sur la table et part en courant avec elle, définitivement morte de rire. Des larmes perlent aux coins de mes yeux tandis que nous nous arrêtons pour détailler notre butin. « Ahah, t’es vraiment cinglée Sung ! » Je continue à rire en secouant les bouteilles volées. Hop, j’en prends une à mon tour et suit le rythme de mon ami : j’avale goulument le liquide et esquisse une petite grimace. « Aaaaah… Putain, pas un qui pouvait commander un bon Whisky ? » Je jetais la bouteille à quelques mètres de nous. Celle-ci vint s’exploser en milles morceaux et j’explose une fois de plus de rire en enroulant mon bras gauche autour des épaules de Sung Hee. Celle-ci aussi lâche sa bouteille et je ris de plus belle en posant ma tête au creux de son cou. Alors que nous poursuivons notre quête de la bêtise intense, mon acolyte envoi une fessé magistrale à un bel inconnu. Celui-ci se retourne et nous lâche un « Salut. » dans un petit sourire narquois. Les yeux écarquillés, je renifle d’un air nonchalant puis lance un regard entendu à Sung Hee. « Vous allez quelque part mesdemoiselles ? » Nous dit-il. Je l’observe avec une attention particulière. Ses fringues en disaient long sur son statut social mais son sourire carnassier rendait les choses beaucoup plus complexes qu’elles ne l’étaient. Comme… Un chaebol accro au fouet. Instantanément, j’enroulais mes doigts autour de ceux de Sung Hee, avec une soudaine envie de jouer un petit peu. Pourquoi ne pas ridiculiser un petit bourgeois histoire d’en tirer profit ? « Là où vous allez, très cher. » Lui répondis-je doucement en souriant à mon amie. D’un rapide coup d’oeil, je voit qu’il tien des clefs de voiture dans sa main. Il semblait se diriger vers une coupée sport aussi rouge que mon gloss. Je tirais Sung Hee par la main, nous dirigeant vers la voiture décapotable. L’inconnu nous observe, légèrement amusé par deux gonzesses complètement saoules. Peut-être avait-il sa chance ? Au diable ce genre d’homme, je n’avais qu’une envie, m’éclater un peu et voir ma meilleure amie en plein travail. « Ouups ! » Lâchais-je alors que je m’adossais à la voiture. Je glissais lamentablement et m’écroulais sur le siège arrière de la voiture. Les deux jambes en l’air j’explosais de rire en balançant mes bras dans les airs. « Suuuuuuung Heeee… » couinais-je entre deux rires, cherchant un petit coup de main.
designed by teddy.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Des fois j’me dis que j’suis pas née dans le bon sens, genre j’suis sortie d’ma mère à l’envers et les mots qu’j’entends j’les entends à l’envers, les gens que j’devrais aimer j’les hais et les gens qu’je hais... Skins, Effy.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t806-bang-sun-hi-queen-b-ind
HEY BABY, THIS IS
Lee Sung Hee
I'M BORN : 07/12/1990
ÂGE : 27
I LIVE : Jung-Gu
WORK : Dominatrice.
I'M CRAZY ABOUT : Han Andrej, l'inssaisissable.
HERE SINCE : 08/07/2015
MESSAGES : 42
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Mer 15 Juil - 17:46


Bang Sun-Hi x Lee Sung Hee

Mon esprit se ballade quelque part entre ciel et terre, la profusion d'alcool dans mon sang me permet de découvrir un nouveau monde. Un monde hilarant et ridicule, un endroit où tout est permis et où aucune de nos actions n'auront de conséquences. Inconsciente, sur le moment, de la facticité de ce que je vit c'est comme un tourbillon de bonne humeur que je déboule sur les rues de Séoul. Et c'est comme ça que je me retrouve à donner la fessée à un inconnu (déformation professionnelle) qui ne semble pas réagir négativement, je suppose que c'est la partie la plus inquiétante de la scène... Soit il y est habitué, soit je suis tellement bourrée que je vois la vie en rose ! Cependant l'homme, qui ne joue pas les farouches, nous tend une invitation à peine déguisée et bien sûr... Dans l'état dans lequel nous sommes toutes les deux nous voilà en train de mettre les pieds dans le plat ! Sans avoir le temps de comprendre comment, je me retrouve avec une Sun-Hi avachie, ou devrais-je dire écroulée, dans la (sublime) voiture de ce cher monsieur dont nous ignorons tout. Quand bien même je voudrais remettre ce scénario en question, je n'en serais pas capable. Haussant donc les épaules je me jette à mon tour dans la voiture en grands éclats de rire. "J'arriiiiiiiiiiiive !" Je m'effondre sur la banquette arrière, me laissant m'étaler entre les jambes de ma meilleure amie. Je me redresse en rigolant de plus belle, ma robe remonte de plus en plus, on est à la limite de voir mes fesses mais je en m'en inquiète pas le moins du monde, je préfère glisser mes doigts entre ceux de Sun-Hi pour l'aider à s'asseoir et nous réussissons plus ou moins à adopter une position normale. Chose qui ne nous rend pas peu fières !

L'homme ébahi assiste à la scène à l'extérieur de la voiture. Un petit sourire en coin habite son visage, tout ça a l'air de l'amuser et j'ai bon espoir de gagner une promenade en décapotable. Pour éradiquer tout doute d'emmener deux filles complètement folles avec lui je décide d’accélérer les choses. "Monsieur..." Prenant ma voix la plus suave, je tortille une mèche de cheveux autour de mon doigt l'air aguicheur "On veut danser ! Vous ne voudriez pas laisser deux filles comme nous seules dans la nuit, n'est-ce pas ? Il faut nous emmener avec vous..." Je termine ma phrase avec une moue de tentatrice, exagérant les choses au point de mordre ma mèche de cheveux d'une allure sauvage. En faisant des tonnes, il me suffit un simple regard échangé avec mon amie pour exploser littéralement de rire,  dégringolant l'une sur l'autre, je tente de garder mon souffle alors que je sens le point de côté arriver. Laisse tomber, demain on a perdu 20 kilos ! Mais malgré notre air absurde le mystérieux inconnu marche dans la combine et monte à l'avant, il fait chauffer le moteur avant de se retourner pour nous lancer avec assurance: "Je connais l'endroit parfait, mesdemoiselles. Un endroit parfait pour nous." Content de lui, il démarre en trombe nous arrachant un cri mêlé de rire "Wouuuuuuuuuuuuhouuuuuuuu !" Les bras en l'air, j’agrippe la main de Sun-Hi la plus proche. Et je fais bien.

La vitesse de la voiture ajoutée au grammage d'alcool ingéré nous projette dans un effet mental des plus spéciaux: tout tourne de plus en plus en plus en plus en plus en plus vite. Je me crois dans Alice au Pays de Merveille, en train de sombrer dans un univers lointain à la poursuite d'un lapin. La main de ma voisine est la seule chose spatio-temporellement plaçable dans mon esprit. A vrai dire je ne saurais pas dire combien de temps nous roulons mais ça n'a pas l'air très long. Je crois que nous mettons même plus longtemps à descendre de la voiture. Il faut dire que c'est complexe ces engins là ! Les sourcils froncés je cherche à ouvrir la portière pendant quelques bonnes minutes: la porte se dédouble devant moi et elle semble reculer à chaque fois que je tend ma main. "Bah !" J'essaie encore, mais ma main rate la poignée et s'écrase à côté. "Crap ! Fuck off..." Heureusement, notre accompagnateur vient finalement à notre aide et ouvre pour moi. A côté Sun-Hi était déjà en train de tenter d'escalader la voiture pour s'en extirper, une vision qui a le don de m'arracher un douloureux fou rire. Une fois de plus. Je me masse les zygomatiques en espérant soulager la souffrance que me fait subir ma mâchoire.

L'homme nous as déposés devant un club assez discret. Un simple néon rose clignote sur la devanture, ça ressemble à un truc de jeu clandestin ou je ne sais quoi ! Je me demande ce qu'on va y trouver... M’agrippant toujours à Sun-Hi je m'avance à la suite de l'Homme et ce qu'on trouve à l'intérieur ne me déçois pas ! Est-ce que ce serait une soirée échangiste ?? Autour de nous, la foule en cuir et boas de plume mixe les âges entre 20 et 50 ans. Des cages en hauteur mettent en scène des trios quasi nus se frottants les uns aux autres sur un fond de musique trance, j'écarquille les yeux avant de pointer la scène du doigt pour m'adresser à ma meilleure amie, ironiquement : "Daebak ..! Ça, c'est la vraie vie !"

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


He who knows all the answers has not been asked all the questions.
MAITRESSE LILITH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t815-lee-sung-hee-chapeau-me
HEY BABY, THIS IS
Bang Sun-Hi
I'M BORN : 10/02/1991
ÂGE : 27
I LIVE : Gangnam-gu with my sweet jay.
WORK : Barmaid au Paradise Walkerhill & voleuse à temps plein.
I'M CRAZY ABOUT : Hwang Jude.
HERE SINCE : 07/07/2015
MESSAGES : 41
avatar
HOT & FUNKY FONDA
Mer 29 Juil - 1:57


let's get drunk !
sung hee & sun-hi

CLOTHES ◊ Alors que l’ivresse monte en moi et déferle une avalanche de rires et de relans d’alcool, j’explose dans tous les sens du terme, manquant de peu de me faire pipi dessus. Sérieusement, qui avait-il de si puissant dans ces bouteilles volées pour que cela me mette dans un état pareil ? Moi qui me vante souvent d’être infaillible face à l’alcool, je viens surement de perdre toute forme de crédibilité. C’est l’effet Seung Hee, que voulez-vous, cette gonzesse à une sorte de pouvoir malsain sur nous - tout autant que ses fouets et autres jouets sexuels- ce qui fait de nous un être totalement différent du premier. Le genre de débauche si satisfaisante et ridicule qu’elle paraîtrait presque indispensable. Je me dis que parfois, j’en arrive à ma limite et que j’exploserais bien : partir avec ma meilleure amie au bout du monde, loin de toute ces conneries de mafieux en chemises hawaiienne, sauter sur tout ce qui bouge, boire des cocktails fluorescents et fumer des cigares Cubains comme si nous étions les reines du monde. Un petit sourire ivre se dessine sur mes lèvres alors que je m’imagine auprès de Sung Hee, sur une plage de luxe aux Bahamas.

Avant même que mon rêve ne m’envahisse, je sens une masse s’abattre sur moi et accueil une Sung Hee bien éméchée entre mes cuisses. Enfin, dans le sens figuratif du terme, ou presque. Sa jupe remonte tellement haut que j’aperçois son string de luxe et je manque de m’étrangler dans un énième rire. Je tire sur sa robe pour qu’elle se baisse un peu : il ne faudrait tout de même pas trop éblouir le jeune inconnu d’un seul coup, sinon le jeu ne serait absolument pas amusant. J’enroulais mes bras autour de ses épaules alors que nous arrivons enfin à établir une position approximativement correcte, à l’arrière de la voiture de luxe. Je souffle sur une mèche rebelle puis écrase mes lèvres sur la joue gauche de ma meilleure amie, synonyme d’affection pure et dure. Je retiens une avalanche de fous rires qui monte en moi alors que Sung Hee entortille une mèche autour de ses doigts et gazouille devant l’inconnu qui lui, est plutôt satisfait de la tournure de sa soirée. Je glousse un instant puis pose mon menton sur son épaule. « Huuum…. Oppaaaa, ce serait vraiment gentil de vous occupez de nous ! » dis-je à l’homme en prenant une voix tout aussi sensuelle que celle de mon acolyte. Je lui fait les yeux doux et une moue enfantine mais sexy se dessine sur le bout de mes lèvres. Mais mon regard croise celui de Sung Hee et instantanément nous explosons de rire toutes les deux, tombant dans les bras l’une de l’autre. Je l’accueille sur ma poitrine alors que je ris à gorge déployée sous le regard amusé de notre trouvaille du soir. « Je connais l'endroit parfait, mesdemoiselles. Un endroit parfait pour nous. » Alors qu’il se jette corps et âme dans notre petit jeu, un sentiment de satisfaction intense s’empare de moi au moment où il démarre la voiture, nous propulsant en arrière. Sung Hee m’attrape la main en même temps et je la serre en lui lançant un sourire remplis de sous-entendus plutôt cochons et sadiques.

Je ne saurais dire combien de temps le trajet dure, bien trop perdue dans la contemplation de ces lumières qui défilent sous mon regard ivre. Je manque de mourir de rire à chaque virage, poussant des cris en fonction de l’accélération, agrippant d’une main Sung Hee et de l’autre, la baladant sur les épaules du jeune homme. Celui-ci, aux anges, nous lance des regards séducteurs dans le rétroviseur et je lui envois des clins d’oeil fabuleux entre deux gloussements hystériques. Je sens bien que ma Sung est perdue dans l’espace temps alors je serre fort sa main pour qu’elle reste des nôtres. Une fois bien arrivés à destination, j’essais de m’extirper de la voiture, en vain, je tente d’escalader la portière quitte à la rayer avec mes talons aiguilles noirs comme la nuit. Tandis que l’inconnu va ouvrir la portière de Sung Hee, j’arrive enfin à sortir de mon côté puis tombe sur les deux en voulant me redresser. « Wtf, la terre tourne mes lapiiiiins ! » Je m’écris en agrippant férocement le bras du jeune homme. Un regard aux alentours et je vois qu’il nous à emmenées dans une sorte de club glauque à souhait, un mélange de club échangiste et une boîte gay. A vrai dire, je ne sais pas vraiment, je m’empare du bras de ma meilleure amie et nous avançons derrière l’homme jusque dans le club.

Alors qu’elle s’exclame fortement en pointant un droit sur l’endroit, mes yeux manquent de sortir de leur orbite. « Heeeol… C’est vraiment un club échangiste. » je lâche cette expression puis la fait durer jusqu’à ce qu’un serveur en tenue de latex, portant un plateau de coupes de champagne, s’approche pour nous en proposer. J’en prends une que je bois cul sec puis une seconde que je garde en main. « Suivez-moi mesdemoiselles, il y a une salle bien plus tranquille…. » Nous dis l’homme. J’échange un regard excité avec Sung Hee, mettant déjà un plan en place dans mon crâne. Pourquoi pas des photos de lui à poil avec des boules Geisha dans le cul ? J’hausse les épaules et entrelace mes doigts dans ceux de Sung avant de suivre le jeune homme. Nous montons un immense escalier centrale qui mène jusqu’à un couloir de plusieurs salles privées. D’extérieur elles semblaient toutes très fermées mais une fois à l’intérieur de l’une d’elle, je me rend compte que ce ne sont que des vitres teintées. La salle principale du club est sous nos pieds et les murs nous offres une vue impressionnante sur des centaines de gens entrain de se lécher divers endroits du corps ou même danser presque entièrement nu. Un gloussement amusé s’échappe de ma gorge alors que je me retourne. Sung et moi tombons nez à nez avec deux hommes entièrement nus, allongés sur des canapés Grecques, mangeant des raisins à même la grappe. J’arque un sourcil alors que l’inconnue vient se présenter. « Au fait mesdemoiselles. Je m’appel Dave. Dave Kim. Et eux, ce sont les jumeaux Ling et Ping. Des expatriés Taïwanais très…. agiles. » Le Dave en question dit cela l’air de rien, en dégrafant sa chemise. Alors qu’il s’approche de Seung Hee pour lui faire signe de l’aider à terminer le travail, l’un des jumeaux s’approche de moi et me fourre un raisin dans la bouche. Je mâche lentement sans contenir un petit cri de stupéfaction : qui aurait cru que les taïwanais étaient aussi bien gaulés ?
designed by teddy.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Des fois j’me dis que j’suis pas née dans le bon sens, genre j’suis sortie d’ma mère à l’envers et les mots qu’j’entends j’les entends à l’envers, les gens que j’devrais aimer j’les hais et les gens qu’je hais... Skins, Effy.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t806-bang-sun-hi-queen-b-ind
HEY BABY, THIS IS
Lee Sung Hee
I'M BORN : 07/12/1990
ÂGE : 27
I LIVE : Jung-Gu
WORK : Dominatrice.
I'M CRAZY ABOUT : Han Andrej, l'inssaisissable.
HERE SINCE : 08/07/2015
MESSAGES : 42
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Mer 29 Juil - 16:06


Bang Sun-Hi x Lee Sung Hee

A l’intérieur tout est bien plus grand que je n'aurais pu l'imaginer. Un serveur apparaît d'un couloir sombre pour nous proposer des flûtes de champagne. Sun-Hi et moi-même n'hésitons pas une seconde avant de s'en emparer, jugeant qu'on n'a jamais trop bu et comme je dis souvent... Il y a toujours de la place pour le champagne ! Le regard de notre accompagnateur nous guettant il semble content de voir qu'il ne nous a pas encore effrayées et décide de nous emmener dans un endroit plus tranquille. Nous le suivons à l'étage où des salles privées sont disposées tout au tour de l'espace, le tout mélange subtilement l'intimité et le voyeurisme. Ce n'est pas sans me rappeler de très célèbres soirées londoniennes où Luxure est le maître mot. On y trouve des lits ronds nimbés de voiles flottants qui troublent la lumière des lustres en cristal. La débauche de gens nus et masqués fêtant la légèreté d'une prestance Olympienne.

Nous suivons donc docilement notre nouvel ami dans l'une de ces pièces où deux hommes jouent les Jules César, allongés nonchalamment sur des divans de velours, tout en se délectant de raisins. Voilà une image que je ne risque pas d'oublier ! J'échange un regard avec Sun-Hi, on sent que l'on ne va pas s'ennuyer ce soir... L'inconnu fini par se présenter sous le nom de Dave Kim avant de nous introduire auprès des jumeaux Taïwanais. Ling et Ping. Eh ben... Y en a qui ont trop squatté Mulan ! Cela n'a d'effet que de m'amuser plus encore. Je lui réponds, exagérant mon accent anglais, maîtrisé à la perfection, lui donnant la tonalité la plus aristocratique qui soit. "Daaave." Je lui tend gracieusement mon bras, exigeant un baisemain, me moquant de lui à la limite de l'impolitesse. Mais le beau ne se formalise pas, il a bien compris notre état mais ne se doute pas à quel point nous pouvons être dangereuses pour lui. Il voit là deux jeunes femmes ayant bu à en perdre la tête, seules et  inconscientes de ce qui peut se pratiquer dans ce genre d'endroit. Il est pourtant bien loin de la réalité et ne se doute pas que se tient face à lui le célèbre duo infernal, Sun-Hi&SungHee. Ça pourrait presque être un nom déposé. Une organisation secrète de plans fous et débauches en tout genre. Partout sur le globe existe une trace de notre passage, entre les scandales, les arnaques et les soirées débridées. Je ne sais pas si c'est sa présence qui me rend comme ça mais il semble que nous nous influencions mutuellement. Et voilà le résultat ! J'aime à dire que nous sommes en quelque sorte des Bonnie & Clyde modernes. Je nous imagine bien, bottes aux pieds, mini shorts en jean, à la conquête de l'ouest baby !

Alors que Sun-Hi se retrouve gavée de raisin en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, Dave se colle à moi, la chemise à moitié ouverte. Mes doigts remontent lentement le long de sa cuisse jusque sur son torse, avançant innocemment jusqu'au bas de sa chemise que j'arrache en un tour de main. Les boutons volent sur le sol et j'explose de rire. Face à moi il reste très sérieux, il y a comme une flamme allumée au fond de ses yeux. Ouh... Aurais-je réveillé la bête qui someillait au fond de lui ? Je suppose que l'idée de nous voir toutes les deux nues, le corps simplement habillé de grains de raisins, n'est pas loin de l'esprit de nos compagnons qui, petit à petit, laissent leur étau se refermer sur nous alors qu'ils nous poussent à nous retrouver dos l'une contre l'autre.

L'autre jumeau, que se soit Ping, Ling ou même Ying je ne sais plus, qui se sent un peu en reste se lève à son tour pour rejoindre l'amas corporel un peu bizarre que nous formons. Il dépose sur nos bras, nos épaules et nos cous de brefs baisers. Effleurant mon point sensible je frissonne en éclatant de rire, la tête rejetée en arrière qui vient se coucher sur l'épaule de ma meilleure amie. Il est temps de leur montrer qui commande ici, ma main gauche vient se glisser dans celle de Sun-Hi, signe qu'il est l'heure d'entrer dans le jeu. Nous repoussons les envahisseurs de nos corps, j'en profite pour ne plus tourner le dos à mon amie, et déposer un baiser sur ses lèvres avec un clin d’œil. Nous pouffons de rire en cœur. Derrière nous des cris de plaisir nous parviennent, y en a qui n'ont pas perdu de temps en tout cas ! Je prends quelques minutes pour observer les trois hommes devant nous, corps musclés et bien entretenus je me demande bien quelle vie ils mènent en dehors. Je pourrais peut-être bien me trouver pas mal de clients ici... Des gens riches et obsédés. Finalement mon quotidien ne diffère pas tellement de mes expériences nocturnes.

Un nouveau serveur entre, uniquement vêtu d'un feuille de vigne il nous propose à boire, nous versant directement l'alcool dans la bouche. J'accepte l'offrande sans pouvoir empêcher quelques gouttes de venir s'écraser sur la dentelle de mon décolleté.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


He who knows all the answers has not been asked all the questions.
MAITRESSE LILITH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t815-lee-sung-hee-chapeau-me
HEY BABY, THIS IS
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 

LET'S GET DRUNK - Bang Sun-Hi x Lee Sung Hee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hublot: Bullet Bang Cermet
» [Série] The Big Bang Theory
» The Big Bang Theory
» ★ BIG BANG ★
» (Clip) WHAT CAN I DO - Seung Ri (Big Bang).

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SUCK MY KISS. :: #seoul city. :: #GANGNAM-GU ✖ CENTRE. :: #RUES & AVENUES.-