AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'OUBLIEZ PAS LE RECENSEMENT MES LAPINS !!
N'OUBLIEZ PAS DE RECENSER VOTRE AVATAR DANS LE BOTTIN PLEASE.
LA 1ERE PHASE DE LA MAJ A ETE FAITE : VENEZ EN PARLER ICI.

Partagez | 
 

 Dust from Forfeiture.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HEY BABY, THIS IS
Han Andrej
I'M BORN : 13/05/1988
ÂGE : 30
I LIVE : Gangnam
WORK : PDG de Han Security, Propriétaire de l'OCTAGON Club.
HERE SINCE : 31/05/2015
MESSAGES : 50
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Sam 6 Juin - 16:45

ft. Nina B. Lee

Même après un bain moussant prolongé je ressens encore la fatigue de cette journée passée aux côtés de Nina, qui m'a fait courir dans tout Séoul. Lorsque la nuit a commencé à tomber nous avons alors dû nous séparer et rentrer respectivement chez nous, cependant c'est un éloignement de courte durée puisque je dois venir la récupérer à très exactement minuit en bas de son immeuble pour l'amener avec moi à l'inauguration de mon club, l'Octagon. Des travaux ayant forcé la fermeture du lieu pendant un bon moment j'espère que la clientèle sera toujours au rendez-vous... Sans réellement m'en préoccuper je prends mon temps et, encore nu et mouillé, je choisis avec délectation mes vêtements. En parcourant centaines de cintres surchargeant les rayons du dressing j'opte finalement pour un costume Vivienne Westwood sur-mesure que j'ai fait faire il y a trois mois. J'enfile une chemise simple, blanche et jubile presque en passant le reste du costume d'un bleu ciel difficilement discret. Je ne suis pas d'une nature excentrique mais j'ai mes jours. Toujours dans mon showroom, je monte sur le podium pour pouvoir m'admirer dans le miroir. Satisfait, j'effleure l'insigne emblématique de la créatrice le sourire aux lèvres. Cette tenue est une œuvre d'art. Seulement la sonnerie de mon téléphone m'empêche de consacrer à mon reflet plus de temps, je sais d'ores et déjà qu'il s'agit de quelque chose concernant l'ouverture... Je ne décroche pas, claquant des doigts un homme avance vers moi, je lui désigne le téléphone. "Occupez-vous de ça." Il acquiesce et sort son propre téléphone pour appelé le co-gérant de l'Octagon que je viens d'engager, j'espère qu'il fera ses preuves car je n'ai pas le temps de m'en occuper pour l'instant, si je ne pars pas vite Nina va m'attendre. Je me coiffe rapidement, glisse ma main dans le bracelet d'une montre en or blanc que je porte pour tout bijoux, et attrape les clés de ma Tesla flambant neuve. Une fois au sous-sol, j'y monte et démarre en trombe, inutilement. J'aime simplement la vitesse.
Je ne mets jamais de musique dans la voiture, j'aime le calme, être bercé par le moteur ronronnant du bolide. Rapidement, je vois l'immeuble où vis Nina se dessiner à ma vue, je m'arrête à la hauteur exacte de la porte, quitte à gêner des gens et à attendre ici un moment, le temps que Madame soit prête. D'autant plus qu'il est possible qu'elle désire se faire attendre. Je la reconnaitrais bien là.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


❝ enfer chrétien, du feu. Enfer paien, du feu.
enfer mahonétan, du feu. enfer hindou, des flammes.
a en croire les religions, dieu est né rotisseur. ❞

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t612-han-andrej-uncommited?h
HEY BABY, THIS IS
Invité
Invité
Dim 7 Juin - 14:29


» Après avoir passé une après-midi relativement calme avec Andrej et finalisé notre plan d’attaque, nous nous étions mis d’accord pour aller à l’Octagon. Mon associé venait tout juste de l’acheter et elle s’avérait être la plus grosse discothèque d’Asie. Après d’innombrables travaux, j’avais enfin le privilège d’aller y trémousser mon corps, le tout dans un carré VIP. Connaissant Andrej, il ne faisait jamais les choses à moitié. C’est avec le sourire aux lèvres que nous nous étions séparés afin d’enfiler une tenue bien plus adaptée à la situation. Adieu lunettes à montures épaisses et jupe plissée, bonjour la sublime robe de soirée. Je n’allais pas faire les choses à moitié, étant aux côtés du grand Mr. Han, il fallait être la hauteur. Partir en soirée avec lui m’excitais tout autant qu’un braquage à l’ancienne et lorsque je pénétrais dans mon appartement, je me jetais littéralement dans un bain parfumé à l’eau de rose afin que cette odeur raffiné imprègne ma peau. Ceci fait, je sortais de ma baignoire dans un air de musique House histoire de me mettre dans l’ambiance. Parcourant mon immense dressing, j’optais pour une sublime robe Balmain blanche et or, j’accessoirisais le tout avec un bracelet en or et une paire de diamants sur mes lobes d’oreilles. Pas besoin de me parfumer, je sentais clairement la rose et tandis que j’attrapais mon sac à main, j’enfilais mes Jimmy Choo incrustées de diamants.

Mes longs cheveux bruns, lâchés en une cascade ondulée sur mes épaules, se soulevaient à chacun de mes pas tandis que je gagnais la grande porte d’entrée de mon immeuble. Pas besoin de chercher plus loin, la sublime Tesla d’Andrej était déjà garée quelques mètres plus loin. Il était pile poil à l’heure, chose que j’appréciais énormément chez lui, ayant une forte aversion pour les personnes en retard. Un sourire emprunt de satisfaction se dessina sur mes lèvres tandis que je marchais lentement vers lui. Même sans voir son visage à travers la lumière des fards, je savait qu’il était plus beau que jamais. J’avais une totale confiance en lui pour ça. J’entrais avec grâce dans la voiture et me penchais pour effleurer sa joue d’un baiser, préférant ne pas abîmer mon rouge à lèvres Yves Saint Laurent. « Re bonsoir mi amore. » Lui dis-je d’une voix mielleuse avant de m’enfoncer dans le siège passager, savourant le confort inné de cette voiture. Je lui lançais un regard brillant : « Je te préfère comme ça, tu es si… sexy. » Je riais clairement avant d’augmenter le volume de la musique, signalant à Andrej qu’il était temps d’aller poser nos royaux fessiers à l’Octagon.

Une fois arrivés là-bas, évidement nous fûmes accueillis comme un Roi et sa Reine et une satisfaction absolue s’empara de moi. C’était dingue à quel point ce sentiment de puissance me grisais de plaisir. Je glissais mon bras sous celui d’Andrej tandis que nous montions l’immense escalier menant à notre carré VIP. Evidement, Andrej avait tout prévu et une fois arrivés, un serveur vint à notre rencontre. Sans même lui adresser un regard, je me retournais mon associé : « Vodka mio caro. Rien de mieux pour commencer la soirée. » Je lui envoyais un petit clin d’oeil complice non sans m’attarder sur son allure si raffinée. « Très beau costume. Vivienne Westwood n’est-ce pas ? » Lui demandais-je en lui lançant un regard malicieux. « Ton sens de la mode me rendras toujours admirative, mi amore. » Sur ces vastes paroles, le Galon de Belvédère arriva et je me redressais afin d’attraper mon verre à présent plein. Je le levais en l’air vers Andrej afin de porter un toast. « À une très bonne association ! » Lui dis-je avec un grand sourire. Il était temps que la soirée démarre et je n’allais pas y aller doucement, ayant une furieuse envie de m’éclater la gueule.
Revenir en haut Aller en bas
HEY BABY, THIS IS
Han Andrej
I'M BORN : 13/05/1988
ÂGE : 30
I LIVE : Gangnam
WORK : PDG de Han Security, Propriétaire de l'OCTAGON Club.
HERE SINCE : 31/05/2015
MESSAGES : 50
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Jeu 11 Juin - 9:45

Je guettais la grande porte d'entrée de son immeuble pour ne pas rater Nina. Je suppose que je suis plutôt chanceux d'être venu chez elle une ou deux fois. Il ne me semble pas qu'elle invite beaucoup de monde, en même temps voilà ce qu'on risque à afficher chez soi tout ses trophées... Pas toujours légalement acquis. Sur ces pensées, Nina apparait dans l'encadrement, elle est bien évidemment sublime. Sa robe révèle son teint doré et met l'accent sur la forme mince et courbée de ses hanches, ses cheveux, en toute simplicité, volent autour d'elle comme l'aura d'une déesse. Et cette déesse est mienne ce soir. Je suis ravi de l'avoir choisi, il est temps de lier notre association par le sang..  hm, l'alcool pardon.
Je déverrouille les poignées de la voiture, pour qu'elle puisse entrer. "Re-bonsoir, mia cara." Elle dépose un léger baiser sur ma joue avant de me complimenter. "Si je le suis alors, qu'est-ce que tu es ?" J’attrape furtivement sa main et lui vole un baise-main qui ne l'empêche pas, en grande impératrice, de s'occuper de monter le volume de la musique de l'autre. Je déteste quand elle fait ça. C'est donc bruyants que nous poursuivons notre route. Une fois devant je m'arrête simplement devant l'entrée éclairant tout le quartier de ses néons. Un tapis rouge a été déployé pour l’occasion, j'hésite à le laisser, c'est vrai que c'est agréable d'être accueillis comme il se doit. Je ne me gare pas et jette simplement mes clés à un videur qui ira me la garer, il n'a pas vraiment le choix, je suis son boss et je suis déjà entré avant qu'il ne réalise. A l'intérieur c'est déjà l'effusion, les clients commencent à affluer et le nouveau personnel doit être à la hauteur. Je vérifie en deux trois coups d’œil que tout est bien à sa place et heureusement tout se passe à merveille. Un sourire de satisfaction pointe sur mon visage. Je dirige ma compagne vers le carré VIP, et l'entraine vers la dernière alcôve. Nous passons au dessus du DJ qui chauffe la salle en attendant l'entrée en scène de DJ Snake que j'ai engagé pour l'occasion, les gens sont fous de ce gars. Un serveur rapplique dès notre arrivée pour nous demander ce qu'on veut boire, je laisse ma délicieuse Nina en décider. Sans intervenir de quelconque manière je suis souris calmement l'air de dire "Tu es la Reine." Elle choisi la vodka. Une eau de source plus pure que l'eau de la source la plus pure qui soit. Nina me regarde ensuite des pieds à la tête, comme si elle avait attendu d'être bien installée pour me regarder. "Vivienne Westwood est ma favorite, tu le sais bien !" Je ris, c'est surtout d'autant plus reconnaissable que son logo s'étale en fils d'argent sur tout le côté gauche de ma poitrine. Je la gratifie d'une courbette ironique lorsqu'elle me complimente une fois de plus. "Sa majesté est trop bonne." Je me relève en souriant de toutes mes dents et dépose mes lèvres sur son front. Comme l'application de mon sceau, disant "celle-ci m'appartient." Le magnum arrive, ce serveur est un bon élément, il est rapide. C'est tout aussi urgemment qu'il nous sert un verre, puis, attrapant délicatement les coupes en cristal déjà disposées sur la table, il nous sert également du champagne. Il s'échappe ensuite discrètement et, sur mon ordre, ferme la porte derrière lui. Nous nous retrouvons alors coupés du monde, comme seuls dans notre propre monde le vacarme du reste de l'établissement ne parviens pas à se glisser sous la porte. L'écran LCD qui nous fait fasse dans la cabine diffuse de la musique, je vérifie que la télécommande soit du côté de Nina, elle pourra décider de qu'il lui fait plaisir d'écouter. Je lève mon verre à Nina, avec un sourire séduisant. Je plante mes yeux dans les siens "A nous." dis-je simplement avant d'embrasser mon verre et laisser le flot brulant de l'alcool se glisser en moi. A la regarder avaler une grand gorgée de vodka, je devine que Nina ne compte pas y aller de main morte ce soir, tant mieux. Que les jeux commencent ! Adossé contre la banquette, les jambes croisées, je clap des mains pour signifier au serveur que nous allons passer aux choses sérieuses. Aidé de deux autres collègues il nous apporte une multitude d'alcool, certains que je crois encore n'avoir jamais vu de ma vie, et deux plateaux surchargés de shooters. Le carré grand pour accueillir une quinzaine de personnes, dont la table est digne d'une salle de réunion est noyée d'alcools. En plus de tout ça ils nous apportent de quoi grignoter. Manie propre aux coréens ça aussi... Je me tourne vers Nina "Il y a autre chose que tu désirerais ?"

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


❝ enfer chrétien, du feu. Enfer paien, du feu.
enfer mahonétan, du feu. enfer hindou, des flammes.
a en croire les religions, dieu est né rotisseur. ❞

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t612-han-andrej-uncommited?h
HEY BABY, THIS IS
Invité
Invité
Jeu 11 Juin - 15:12


» Un dernier sourire avant de laisser le liquide brûlant de la vodka me carboniser le gosier. Dieu que c’était bon, enfin relâcher cette pression quotidienne. Non pas que la vie d’une riche contrebandière d’armes et d’oeuvres d’art soit emprunt d’un stresse intense, néanmoins j’avais besoin de ce genre de petits moments de folies afin de me détendre complètement. De plus, me retrouver aux côtés du sublime Andrej ne faisait qu’accroitre ce sentiment de satisfaction pure et dure qui me parcourais l’échine. Je reposais mon verre, fermant les yeux pour savourer ce goût si subtile sur le bout de ma langue. Rien de mieux qu’une bonne vodka hors de prix pour vous rafraichir les idées. Je jetais un coup d’oeil intéressé vers la télécommande qu’Andrej avait prit soin de laisser vers moi. Quel gentleman, quelle femme ne serait pas comblée en sa présence ? Sa seule aura suffit à satisfaire le plus compliqué des esprits. Je souris d’un air semi-malicieux en m’en emparant avidement, choisissant au passage la dernière musique de Dj Snake, Get Low. Une musique enivrante qui rendrait dingue un enfant de coeur. « Autant rester dans le thème, mio caro. » Dis-je d’une voix mielleuse en laissant les premières notes envahir notre espace privé.

J’avais toujours adoré ce sentiment de puissance que procurait un simple carré VIP à quelques millers de won. Pour ça, les Coréens savaient s’y prendre, faire la fiesta jusqu’au bout de la nuit dans des endroits sublimes qui incitaient à la débauche. Alors que je me perdais dans des pensées profondes, Andrej tapait dans ses mains et un serveur se matérialisa instantanément devant nous, prenant l’énorme commande de Monsieur. Un large sourire se dessine sur mes lèvres pleines tandis que je me love au creux des bras de mon associé, posant une main possessive sur son torse. Ce soir il était entièrement miens et je comptais bien en profiter un maximum. « Hé bien, tu ne fais jamais les choses à moitié. » Dis-je à celui-ci alors qu’une multitude d’alcools apparaissaient sur l’immense table qui trônait au centre de notre salle privée. Absorbée par la contemplation du plateau de shooters, je fus prise d’une folle envie d’en boire une longue rangée, cependant ce ne serait pas drôle de le faire seule. D’un geste souple de main, je remercie le serveur qui dépose des apéritifs sur la table. Je m’emparais d’une minuscule cacahuète que je glissais sur le bout de ma langue. Croquant lentement dedans, je plongeais mon regard dans celui d’Andrej qui me demandais si il y avait autre chose que je désirais. Je me retins de rire en lui répondant du tac au tac : « Juste toi et ça ira, mi amore. » Sur ces vastes paroles, j’effleurais son visage du bout des doigts en me redressant, quittant à contrecoeur la chaleur de son corps pour favoriser mes fameux petits shooters. « Tu viens tout juste de faire mon bonheur. » Lui dis-je en approchant le plateau de shooters. Soigneusement, sans en renverser une goutte, j’en alignais six face à Andrej et six face à moi. « A la salud bellissimo ! » dis-je en en prenant un pour l’avaler cul sec, la tête rejetée en arrière. Je le reposais bruyamment sur la table sans quitter le regard de mon associé. Une chose était sûre, ce soir j’allais définitivement me saouler jusqu’au coma.

J’enchainais les cinq autres shooters l’air toujours aussi sérieux avant qu’un infime sourire d’excitation apparaisse sur mes traits. Me redressant lentement, j’ondulais des hanches au rythme endiablé de la musique de Dj Snake, attrapant la main d’Andrej comme pour l’entraîner dans ma danse. « Aurais-tu besoin de plus de compagnie ou seule la mienne te suffis ? » Lui demandais-je sans le quitter des yeux alors que j’entamais un dangereux rapprochement.
Revenir en haut Aller en bas
HEY BABY, THIS IS
Han Andrej
I'M BORN : 13/05/1988
ÂGE : 30
I LIVE : Gangnam
WORK : PDG de Han Security, Propriétaire de l'OCTAGON Club.
HERE SINCE : 31/05/2015
MESSAGES : 50
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Ven 12 Juin - 14:15

Je n'en attendais pas moins de mon invitée que d'être émerveillée par un paradis de vices pareil. Mais je compris très vite que je ne m'en tirerais pas si facilement lorsque je la vois aligner devant moi six shooters. Décidément, elle veut me tester. OK. Je pose la main sur le premier en la regardant boire le sien avec un air de défi. Nos regards se croisent et nous savons très bien ce qu'il nous reste à faire : Je me redresse légèrement, prêt à me lancer, et après un soupir je ré-aligne les shooters l'un après l'autre, vides. Les gouts se mélangent dans ma bouche, je prends une grande bouffée d'air et essuie une petite goutte d'alcool qui coule de la commissure de mes lèvre de mon doigt en riant. En cadence, Nina a elle aussi terminés les siens et est déjà debout en train de se déhancher furieusement, mais quand elle attrape ma main pour m'entrainer avec elle je commence à me faire du souci. Je n'ai certainement pas encore assez bu pour danser. Moi. Andrej Han. Danser. Quand je la vois se rapprocher dangereusement j'esquive habilement son invitation en me laissant me faire lever et me tourner aussitôt vers la table pour me servir un verre. Je me garde bien de lui répondre et change, aussi naturellement que je puisse, de sujet "Tu as soif ?" Je fais mine de savoir ce que je fais et de chercher quelque chose parmi les bouteilles. J'ai intérêt à y aller fort parce qu'elle ne me laissera pas échapper à ça très longtemps. Je décide de me créer un petit coktail maison, je prends un peu au hasard tout ce qui me semble bon. Je renifle un peu mon verre avant de gouter, hm. Habitué à faire toute sorte d'expériences dans ma vie, je goute plutôt confiant. Et je dois avouer que c'est vraiment dégueulasse. L'air de rien j'avale une grande gorgée devant Nina en souriant. "Hmm." Prête à me sauter dessus dès la moindre occasion je me retourne à nouveau face à la table pour boire et lui servir quelque chose de plus décent. Je grimace en tirant la langue. Pouah. Je me suis détruit le palais. "Attends une seconde." J'enchaine quelques shooters pour m'aider à réfléchir. Trop de choix tue le choix. J'opte finalement pour les coupes de champagnes que le serveur nous avait déjà servi au préalable. J'en tend une à Nina. "Prends ça mon amour." Je trinque avec elle et sirote une première gorgée. Un sourire flotte sur mon visage malgré moi, je capture sa main dans la mienne lorsqu'elle passe près de moi et la fait tourner comme une ballerine. Je ris encore et entame un final digne de danse avec les stars, je laisse mon verre s'écraser sur le sol pour l'attraper à deux mains et la laisser partir en arrière.En rigolant je l'aide galamment à se redresser et la laisse s'échapper. J'en profite pour me rassoir un instant pendant qu'elle continue de danser avec une grâce encore contrôlée. J'avale encore un ou deux shooters. Je sais que mon habitude à boire de l'alcool ne fait pas de moi le compagnon idéal de boite de nuits ou de fêtes déjantées, je ne suis pas si facilement éméché. En plus de ça mon naturel calme fait qu'il est rare que je me lâche. Cependant il m'arrive je glisser deux-trois petits "suppléments" dans mon verre. J'avoue tout de même qu'il est plus fréquent que se soit dans le verre des autres. Cela étant dit ma bonne humeur exacerbée me pousse à tâter mes poches. A travers le tissu je sens une petite fiole dans la poche intérieure de ma veste. C'est un nouveau produit que je viens de mettre au point, il n'est pas encore en vente. Je sors le petit flacon et l'observe un moment avec un sourire des plus vicieux et l'ouvre. Le flacon penché délivre une larme sur mon doigt. Je lève les yeux vers Nina, qui me regarde aussi. Je plonge l’extrémité de mon doigt dans ma bouche avec provocation. Je le retire ensuite lentement et le laisse effleurer ma lèvre inférieure, l'air de rien. "Mais j'y pense... Tu voudrais rencontrer DJ Snake ?"

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


❝ enfer chrétien, du feu. Enfer paien, du feu.
enfer mahonétan, du feu. enfer hindou, des flammes.
a en croire les religions, dieu est né rotisseur. ❞

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t612-han-andrej-uncommited?h
HEY BABY, THIS IS
Invité
Invité
Sam 13 Juin - 15:50


» Un sourire malicieux se dessine sur mes lèvres tandis qu’Andrej esquive avec grâce mon invitation. Je ne le connaissais que trop bien, il n’avait pas encore assez ingurgité d’alcool pour se laisser aller avec moi sur la piste. Je tournoie sur moi-même, laissant ma crinière fouetter mes épaules au rythme de la musique, un infime sourire sur le bord des lèvres. Je n’avais de cesse de sourire en la présence d’Andrej, il était mon mystère personnel, me faisant ressentir ce sentiment insatiable de satisfaction pure d’être spéciale. Je savais pertinemment qu’il donnait ce sentiment à la plupart des femmes autour de lui, ou du moins jusqu’à qu’il les envoient ailleurs le lendemain. Néanmoins c’était différent pour moi, car nous étions presque pareils. J’avais ce besoin constant de séduire et dominer tout ce qui se trouvait autour de moi, m’amuser de tout et de rien, me délectant de la naiveté humaine. La vie n’était qu’un énorme jeu et étant une joueuse professionnelle, je me plaisais à faire tomber les cartes de certains châteaux.

Andrej me demanda si j’avais soif, hochant la tête vivement je lui répondis, sûre de moi : « Evidemment, quelle question mi amore ! » Riant aux éclats, je continuais à onduler des hanches sur les notes de la musique, perchée sur mes dix huit centimètres de talons aiguilles, je maîtrisais encore un maximum mon centre de gravité mais je n’allais pas tarder à perdre la main à force d’ingurgiter tout cet alcool. Du coin de l’oeil, j’observe Andrej nous préparer un cocktail en freestyle. Je me retenais de rire voyant son mélange qui avait l’air particulièrement répugnant. Il le goûtait et comme si c’était le met le plus délicieux de la terre, il me regarde en souriant, avalant sa gorgée. Je plisse l’extrémité de mon nez en faisant une moue de dégoût avec ma tête. « Je ne crois pas, non. » Lui répondis-je alors qu’il proclame le bon goût de son cocktail maison. Je pose une main sur ma hanche et m’avance lentement vers lui, comme une lionne prête à sauter sur sa proie. Je le vois enchainer quelques shooters pour faire passer le goût surement infecte de son second effet. « Hé bien, je te pensais plus doué que ça mio caro. » Lui dis-je dans un rire cristallin avant de me pencher au-dessus de son épaule pour attraper un shooter de tequila que j’engloutis tout aussi vite que les précédents. A peine l’eus-je terminé qu’Andrej me tendait une coupe de champagne, rien de mieux pour avoir le cerveau en bouillit le lendemain. Avec tous ces mélanges je n’osais même pas penser au déroulement de notre petite soirée. Cependant, j’acceptais la coupe sans broncher avant de la lever pour trinquer. « Grazie mille, amore. » lui répondis-je en la buvant cul-sec, laissant les infimes petites bulles pétiller dans mon gosier. Dieu que c’était bon et rafraîchissant, je me sentais pousser des ailes tandis qu’Andrej me prend la main et me fait tournoyer comme une ballerine.

Eclatant de rire, je tente de garder un minimum d’équilibre en plongeant mon regard dans le siens, me collant à son torse après le dernier tour. Nous entamons alors une véritable danse endiablée , renversant les pauvres dernières gouttes de mon verre parterre, je finis par le lâcher en même temps qu’Andrej. Je me colle à lui, enroulant mes bras autour de son cou, mes pieds ne touchaient plus terre et l’alcool commençait doucement à faire son effet sur mon organisme. Alors que je pars en arrière, me laissant aller dans les bras de mon associé, je ris de plus belle en poussant un petit cri surpris, de peur qu’il me lâche. Je me redressais rapidement en effectuant petit tour sur moi-même alors qu’Andrej va se rasseoir. Passant mes mains dans ma chevelure, je lui lance un regard de défit, me remettant à onduler des hanche entamant une descente suivie d’une montée le plus sexy possible. Je l’observe d’un oeil intéressé rajouter une touche de folie dans son verre, ne préférant pas lui en demander pour moi. Dieu seul savait à quel point la drogue ne me réussissais pas et je risquais de très vite partir dans un état de folie pure et dure. Attrapant la bouteille de tequila et oubliant toutes mes manières, je la portait à mes lèvres pour la boire pure et au goulot. Le liquide embrasa ma bouche tandis qu’un sentiment électrique monta en moi. J’avais tellement eu besoin de faire la fête que j’en étais euphorique. J’envoie un baisé dans l’air à un Andrej qui se lèche le doigt d’une façon provocatrice. Etre aussi beau est un véritable crime, gosh. Détournant le regard dans un petit sourire, je buvais une énième gorgée de tequila, dansant avec la bouteille en main. La voix d’Andrej me sort de mon nuage d’ivresse alors qu’il me propose de rencontrer ce fameux Dj que j’aimais tant. Je m’arrête net puis m’avance lentement vers lui comme un félin. « Tu ferais ça pour moi…? Mio caro. » Lui susurrais-je d’une petite voix en m’installant confortablement sur ses genoux de mon poids plume. Effleurant son menton du bout de mon indexe, je finis par me relever, prête à rencontrer ce musicien de talent. Un serveur se matérialisa en face de nous pour la énième fois, suivit de près par un agent de sécurité.  M’accrochant au bras d’Andrej comme si ma vie en dépendait, je pris un shooter au passage pour l’avaler goulument avant de suivre ces hommes. « Je te suis, amore della mia vita. » Alors que nous longions l’immense couloir du premier étage ouvert sur la salle, un jeune homme ivre me rentrait dedans en manquant de me faire tomber. Laissant échapper un juron de colère, je lui lançait un regard tellement noir que mes yeux faillirent jaillir de leurs orbites. Au moindre faux pas l’alcool me rendais terriblement nerveuse.

Revenir en haut Aller en bas
HEY BABY, THIS IS
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 

Dust from Forfeiture.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DUST Tactics
» Episode 6: Dust to Dust
» Bleach - the diamant dust rebellion /film/
» DUST Tactics
» From Dust

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SUCK MY KISS. :: #seoul city. :: #GANGNAM-GU ✖ CENTRE. :: #OCTAGON NIGHTCLUB.-