AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'OUBLIEZ PAS LE RECENSEMENT MES LAPINS !!
N'OUBLIEZ PAS DE RECENSER VOTRE AVATAR DANS LE BOTTIN PLEASE.
LA 1ERE PHASE DE LA MAJ A ETE FAITE : VENEZ EN PARLER ICI.

Partagez | 
 

 Luxure et gourmandise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HEY BABY, THIS IS
Invité
Invité
Mar 2 Juin - 22:59

Luxure et gourmandise

J’émergeais lentement de mon sommeil alors que le réveil se mettait à sonner. Avec un grognement endormi, j’appuyais sur le bouton off. Je m’étirais de tout mon long avant de tirer sur les couvertures avec mes pieds. Il devait être non loin de dix heure du matin. J’avais été couché tard à cause du boulot qui demandait de veiller jusqu’au petit matin. Tout comme Ryu d’ailleurs. Je ne l’ai pas entendu rentrer, si seulement il était rentré. Je frottais les yeux, pour finir de me réveiller. Une fois debout, je passais vite fais à la salle de bain pour me brosser les cheveux et les dents. Cette tâche accomplie, je me décidais à me rendre dans la cuisine pour faire le petit déjeuné, quand l’odeur d’œuf brouille et de pain grillé arriva jusqu’à mes narines. Un instant, je crus que Ryu était déjà debout et je me précipitais vers cette bonne odeur. « Ryu, tu t’es enfin décidé à … » Je m’arrêtais net devant le plan de travail où se trouvait un mannequin monté sur longues jambes, habillée d’une des chemises de mon protecteur. Elle me regardait un instant, surprise avant qu’un grand sourire n’éclaire son visage. Elle me comparait naïvement à la petite sœur. Je hochais la tête médusée de ce mensonge que Ryu avait bien pu raconter sur moi. Il arrivait toujours à me surprendre. Toutes les excuses étaient valables pour expliquer à ses pouffes le pourquoi du comment une autre femme qu’elles, se trouvait aussi dans l’appartement. Mais cette fois ci, je ne comptais pas me laisser faire. Je piquais un des toasts avant de lui avouer. « Le rôle de la petite sœur … je trouve cela mignon ! Si on considère que la petit sœur à libre accès au lit de son grand frère, ca me va ! »  Lançais-je joyeusement tout en croquant à pleine dents dans le pain grillé. Il n’en fallut pas plus pour que la jeune femme monte sur ses grands cheveux et abandonne la cuisine pour se rendre dans la chambre de Ryu, où celui-ci devait encore se prélasser l’air de rien. J’en connaissais un qui allait passer un mauvais quart d’heure. Je ricanais seule, assise sur mon tabouret haut, dégustant le bon petit déj qu’on venait de me préparer. Je devais bien lui reconnaitre une chose : si elle était aussi bonne cuisinière qu’elle est au lit, je pouvais peut être essayé de comprendre le choix de mon colocataire.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
HEY BABY, THIS IS
Kang So Ryu
I LIVE : Dans le bel appartement de Seodaemun-gu
WORK : Directeur adjoint du Paradise Walkerhill & 3eme main des Goldens Dragons
I'M CRAZY ABOUT : Han Hye Ri
HERE SINCE : 21/05/2015
MESSAGES : 55
avatar
CHARISMATIC & HOT MODO
Mer 3 Juin - 15:11


La nuit dernière a encore été des plus fructueuse, un casino une nouvelle fois complet et une sublime jeune femme pour terminer la nuit à tes côtés. Qu’aurais-tu bien espérer de plus que ça ? Tu ne le sais guère. Voilà peut-être la raison de ce sommeil si profond dans lequel tu persistes à rester. Tu as pourtant bien senti ta belle se lever, et tu aurais pu certes l’accompagner mais tu n’en as pas eu le courage, d’autant plus que si la rencontre avec Kala devait arriver tu as pris tes précautions en la faisant passer pour ta très chère petite sœur. Malheureusement ton doux sommeil fut très vite perturbé par la voix criarde de ta belle, un réveil pour le moins désagréable ! Mais que quelqu’un la fasse taire, sa voix est juste insupportable… Tu viens pousser un petit ronchonnement avant de passer ton oreiller sur le visage. Elle va finir par te rendre chèvre, voilà pourquoi dans un élan de colère tu lui balances. « Ferme ta putain de gueule ! » Cette conne a réussit à ruiner ton réveil. Tu retires le coussin de ton visage avant de te lever, puis tu avances vers elle et la toises. Il y a pas dire elle est vraiment sublime, mais malgré ça tu pestes en prenant la direction de la cuisine. « Jusqu’à preuve du contraire une sœur n’a-t-elle pas le droit de dormir avec son frère ? » Tu soupires lourdement, la jeune femme prend ta suite, s’excusant à maintes et maintes reprises après l’entente de tes mots mais cette attitude à le don de t’énerver encore plus. Tu te contentes de l’ignorer, une fois dans la cuisine le visage souriant de ta protégée te l’effet d’une claque. Le regard que tu lui lance est loin d’être aussi agréable que son sourire, te rapprochant d’elle, tu te retires de sa bouche le morceau de pain grillé par encore avalé. « Je pense que ceci m’appartient n’est-ce pas petite sœur ?! » Un sourire forcé franchit la barrière de tes lèvres. Ta conquête de la nuit dernière, fait une apparition déclarant qu’elle a bien préparé ce petit déjeuné pour toi. Tu te retournes vers, allant même jusqu’à t’en approcher. « N’est-elle pas formidable ? » Tu viens l’embrasser fougueusement. Sachant pertinemment que la réaction de ta colocataire n’allait pas tarder à se faire savoir…


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Don't mess with me ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t529-kang-so-ryu-you-want-to
HEY BABY, THIS IS
Invité
Invité
Ven 5 Juin - 19:55

Luxure et gourmandise

Je mangeais tranquillement la tranche de pain grillé que la nouvelle pouffe de Ryu avait si gentiment préparé. Je m’invitais même à me servir un verre de jus d’orange fraichement pressé qui trainait sur le plan de travail. Merde ! Apres tout j’étais chez moi aussi ici, à présent. J’y faisais aussi ce que je voulais. Enfin presque.  Car si j’avais le malheur de ramener un homme à l’appartement, Ryu se mettait dans une colère folle. De retour sur mon tabouret, je repris le toast que je beurrais. Je ricanais entre mes dents quand j’entendis mon colocataire hurler à la jeune femme de se la fermer. Il ne devait plus rester bien longtemps avant qu’il ne l’éjecte de l’appartement. Mais ma fausse joie fut devancée par la déception de voir le jeune homme mener sa conquête par le bout du nez. Qui plus est Ryu n’avait pas l’air de très content de ma petite blague. Rien étonnant comme on l’avait sorti du lit, mais franchement, à cet instant, je n’en avais rien à faire. « Tu les aimes de plus en plus soumise dis-moi ! » crachais-je sans aucune gêne. Je disais cela, mais je l’étais tout autant qu’elle, à toujours obéir au doigt et à l’œil du golden dragon aveuglement, même si je râlais souvent.  Je sirotais doucement le jus d’orange vu que monsieur m’avait pris ce que j’étais entrain de manger. Je fis une grimace en l’entendant clamer des compliments sur sa compagne du moment. Puis, quand il l’embrassa, ce fut la goutte de trop. Je laissais la boisson sur le comptoir, sautant de mon tabouret. « Bravo. Tu m’as dégouté, j’ai plus faim. » Je savais qu’il faisait cela volontairement par pure provocation. C’était moi qui avais commencé après tout. Ce n’était qu’une réponse à ma propre provocation. Mais c’était plus fort que moi. Ca m’énervait et j’avais juste envie de le gifler en le traitant de goujat. Mais je n’en avais pas le droit. Qui étais-je pour l’avoir ? Du coup, je répondais également par provocation. Je savais que ca n’allait pas lui plaire, alors je le faisais exprès. Je me dirigeais vers me chambre sans un mot, pour enfiler vite fais de quoi m’habiller. J’aurais pu lutter contre elle, en minaudant devant mon protecteur, mais a quoi bon ? c’était une bataille déjà perdu d’avance. Jamais Ryu ne voudrait de moi dans son lit. Il le dit lui-même, je ne suis que sa petite sœur.  Quand je ressortis, je les voyais tous deux déjeuner. « La petite sœur ne voudrait pas vous déranger. » commençais-je avec un ton faussement mielleux. « Je vais chez Dong Wok. Avec un peu de chance, je pourrais déjeuner tranquillement chez, lui. » Lâchais-je comme une petite bombe. Je dis bien peut-être parce qu’il y a de forte chance pour que lui aussi ait une fille dans son lit en ce moment même. « Bisous mes amours. » leur lancais-je, avec un baiser sur la main avant de faire mine de leur envoyer. Je leur tournais le dos, faisait une grimace de dégout.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
HEY BABY, THIS IS
Kang So Ryu
I LIVE : Dans le bel appartement de Seodaemun-gu
WORK : Directeur adjoint du Paradise Walkerhill & 3eme main des Goldens Dragons
I'M CRAZY ABOUT : Han Hye Ri
HERE SINCE : 21/05/2015
MESSAGES : 55
avatar
CHARISMATIC & HOT MODO
Lun 8 Juin - 0:22


La réaction de Kala a été aussi rapide à arriver, que le baiser que tu as partagé avec ta compagne de nuit et elle fut à la hauteur de ce à quoi tu pouvais t’attendre. Tu as parfaitement conscience que la jeune femme n’apprécie guère de te voir ramener une nouvelle fille presque chaque nuit et ce qu’elle déteste par-dessus tout c’est d’être confronté à tes gestes tendres envers elles. Tu le sais et pourtant tu ne cesses d’en jouer, bien que tu sais tout autant que si la situation serait inversé tu aurais simplement envie de buter le garçon pour avoir juste franchi le seuil de ton appartement. Ta protégée disparue dans sa chambre, vous vous installez, dégustant le petit déjeuner préparé par ta belle. Lorsque ta brune de colocataire refait son apparition, tu juges sa tenue déjà beaucoup trop sexy et tu entends bien que son ton est plus qu’ironique mais quand elle ose prononcer le nom d’un garçon ta tête ne fait qu’un tour. Tu te lèves et marche rapidement vers elle. « Kala ! » brailles-tu. Tu attends qu’elle te fasse face pour reprendre. « Tu penses sérieusement que je vais te laisser sortir comme ça ? D’autant plus pour aller rejoindre un homme ? » Tu lâches un petit pouffement de rire. « Tu devrais me connaître depuis le temps non ? » A cet instant, tu oublies complètement ta conquête de la nuit. C’est vrai que tu adores taquiner Kala, mais cette fille t’es aussi précieuse que ta vie. S’il lui arrivait quelque chose tu ne serais pas capable de le supporter, elle a su te toucher à l’époque et depuis le jour où tu l’as rencontré, et fait rentrer dans ta vie, dans ton monde, tu t’es promis de toujours la protéger. Elle est une des rares femmes à avoir brisé ta carapace et à te connaître bien, très bien. Tu l’estimes et c’est pour toutes ces raisons qu’elle représente aussi ton plus gros point faible, un point faible qui ne doit pas être connu de tes plus proches ennemis, sinon dieu sait ce qu’il pourrait lui faire subir. « Je crois que le mieux pour toi est de rester ici, à petit déjeuner avec nous… » Mais le avec « nous » reste suspendu dans l’air. A dire vrai tu penses bien à mettre dehors ta conquête pour éviter de lui faire penser quoi que se soit. Tu viens jeter un regard vers elle, elle semble parfaitement à son aise et vienne même te sourire. Sourire auquel tu ne réponds pas, te contentant de soupirer. Au final tu aurais du la virer dès le début, au lieu de faire le kéké devant Kala.


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Don't mess with me ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t529-kang-so-ryu-you-want-to
HEY BABY, THIS IS
Invité
Invité
Sam 13 Juin - 3:10

Luxure et gourmandise

Alors que je m’apprêtais à ouvrir la porte pour m’en aller, j’entendis Ryu brailler derrière moi. Instinctivement, je rentrais la tête entre les épaules, surprise par son cri. Je n’aimais pas quand il prenait ce ton-là avec moi. Cela indiquait qu’il était de mauvaise humeur et qu’il ne se cachait pas pour le montrer. Je me tournais lentement vers lui, prenant le temps de récupérer un peu de fierté et me tenir droite pour lui tenir tête. « Quoi ? Qu’est-ce qu’elle a ma tenue ? » Demandais-je réellement surprise. Je baissais la tête, en tirant mon haut pour le regarder avant de reporter mon attention vers lui. « C’est juste un t-shirt et un short ! » La pensée comme quoi il pourrait être passablement jaloux me traversa l’esprit. Je plissais les yeux, le scrutant, essayant de le comprendre avant d’abandonner et de jouer une nouvelle fois la provocation. « De toute façon, Dong Wok est habitué à me voir comme ca, voire pire, je ne vois pas où est le problème ! » Je dis un faux sourire ironique en coin, blasée par son interdiction de vieux papounet. Je savais que Ryu tenait à moi et qu’il faisait cela pour mon bien, mais c’était plus fort que moi de chercher à le mettre hors de lui. J’avais l’impression qu’il y avait que comme ca que j’arrivais à attirer son attention. Plus le temps passait et plus j’avais l’impression de le perdre parmi toutes ses pouffes, alors je n’avais trouvé que cette solution-là. Ce comportement le mettait souvent hors de lui et il passait la majeure partie à me gueuler dessus, mais au moins, pendant ce temps-là, son attention était dirigée toute vers moi. Je n’avais aucune idée du pourquoi du comment, je voulais tant le garder pour moi. Une chose que je me savais impossible, car je n’étais rien pour lui à part sa protégée. Pourtant, il n’hésita pas à me proposer de manger avec eux. Pas avec lui, mais avec ELLE ET LUI. Je soupirais poussant un léger bruit d’agacement. « Tu sais quoi ? je vous laisse manger tranquillement ! Je n’ai rien à faire ici ! » De rage, j’attrapais les clefs de la voiture posée sur la table basse. Je retournais vers la jeune femme assisse dans la cuisine qui observait la scène, puis je lançais un regard tueur à mon protecteur. « Je n’ai aucune envie de manger assise gentiment à côté de une de tes pouffes, ok ? si ça te fait triper ce petit idéal fictif, c’est ton problème ! Mais me mêle pas à ca ! » Je lui tournais le dos, me dirigeant vers la sortie, j’ouvris la porte, bien décidée à partir cette fois. « Bon appétit les tourtereaux ! » lançais-je de plus en plus agacée.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
HEY BABY, THIS IS
Kang So Ryu
I LIVE : Dans le bel appartement de Seodaemun-gu
WORK : Directeur adjoint du Paradise Walkerhill & 3eme main des Goldens Dragons
I'M CRAZY ABOUT : Han Hye Ri
HERE SINCE : 21/05/2015
MESSAGES : 55
avatar
CHARISMATIC & HOT MODO
Sam 27 Juin - 0:28


Tu lâches un petit pouffement. Bien sûr celui-ci n’est guère sortie de ta bouche parce que la jeune femme t’as fait rire, mais bien parce qu’à cet instant elle t’exaspère et tu sens bien la colère prendre doucement possession de ton être et le pire dans la situation c’est que la jeune femme semble prendre plaisir à faire monter cet état en toi. Alors oui tu pouffes pour tenter de calmer tes nerfs mais malheureusement pour elle, la chose ne semble pas fonctionnée du tout. Tu viens donc te saisir de son poignet, poignet que tu serres fort, très fort, alors que la brune s’apprête à quitter l’appartement. « Hors de question que tu quittes cet appartement Kala ! » Le ton que tu emploies est froid, calme, mais celui témoigne parfaitement de ta colère intérieur. Tu la toises et finit par lâcher son poignet. Tu te diriges rapidement vers ton coup de la nuit, cette fois c’est son poignet à elle dont tu te saisies. « Et toi maintenant tu te casses ! Pense pas que parce que jtai baisé cette nuit, ça fait de toi la femme de ma vie ! T’as juste été un trou pour me soulager. Alors merci pour la bouffe mais maintenant tu te barres de chez moi. » Les yeux de la brune exprime toute la surprise, colère, dégout qui l’assaille suite à tes mots. Tu lâches son poignet tandis qu’elle se presse dans ta chambre, récupérant ses affaires de la veille et avant qu’elle ne franchisse le pas de la porte de ta chambre, tu lui balances. « Tu peux garder la chemise, ça te fera un souvenir ! » La jeune femme sort de la chambre, les yeux humide, son pas vers la porte d’entrée est rapide, elle vient même porter sur Kala un regard plus que mauvais. La porte se claque et le bruit résonne dans l’immense appartement. Tu reportes ton attention sur ta brune de protégée venant prononcer avec le même ton calme que plus tôt. « Satisfaite ? » Tu t’assoies sur la chaise quittée auparavant, te déconcentrant sur ta gaufre.


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Don't mess with me ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t529-kang-so-ryu-you-want-to
HEY BABY, THIS IS
Invité
Invité
Lun 29 Juin - 18:24

Luxure et gourmandise

Je sursaute imperceptiblement quand Ryu se mit à pouffer. Ce qui en général n’annonçait rien de bon, surtout pour moi. De ce fait, il me saisit le poignet si fort et si subitement que je couinais telle une souris. La surprise passée, je soutins son regard. Il se mit à resserrer son étreinte, et une douleur familière se rependit sous mon poignet. Ce n’était pas la première fois qu’il m’attrapait les poignets ainsi. A force, je m’y étais habituée au point que ca me gênait presque plus. Il y avait parfois une faible marque rouge, mais rien de bien grave. Le jeune homme ne cherchait pas à me faire mal, loin de la son attention, il voulait juste que je lui obéisse. Ce que ne faisait pas toujours. « Ca ne dépend que de toi si je compte oui ou non cette appartement. » Répondis-je sur le même ton que lui, tout en ne le quittant pas du regard. Il finit par me lâcher, immédiatement, je me frottais mon poignent de l’autre main, l’air de rien. Une scène que la pouffe n’avait guère l’air de se soucier, assise dans la cuisine entrain de manger. Elle ne comprit ce qui lui arrivait que quand mon protecteur la mit à la porte. Quand il lui cria de garder la chemise, je fis une grimace. « Dommage, je l’aimais bien cette chemise. » Le regard meurtrier à mon égard qui suivit ne me fit pas peur. J’en avais recu plus d’un, elle n’était pas la première et sans doute pas la dernière. Si je devais flipper à chaque fois qu’une de ces pouffes m’avaient lancé un tel regard, je serais en boule sous mon lit, refusant de sortir. Peut-être qu’elles avaient un pass VIP pour le lit de Ryu, mais moi j’avais sa protection. A ca valait beaucoup plus qu’un coup d’un soir. Je regardais enfin Ryu une fois que la porte avait claquée derrière la belle d’une nuit, lui accordant un grand sourire. « Plutôt oui. » Je l’observais se diriger vers son petit dej en bougonnant. Je soupirais en souriant avant de le suivre, me mettant dans son dos, me mettant à lui masser les épaules avant de me pencher vers lui, mon menton sur son épaule. « Boudes pas ! Je suis sûr que tu trouveras mieux qu’elle à la fête de ce soir à mettre dans ton lit. » Dis-je en tenant de me faire pardonner ma provocation d’un peu plus tôt. Bien qu’au fond, j’espère qu’il ne ramené pas encore une de ces pouffes qui rêvaient de trouver la couche d’un des golden dragons.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
HEY BABY, THIS IS
Kang So Ryu
I LIVE : Dans le bel appartement de Seodaemun-gu
WORK : Directeur adjoint du Paradise Walkerhill & 3eme main des Goldens Dragons
I'M CRAZY ABOUT : Han Hye Ri
HERE SINCE : 21/05/2015
MESSAGES : 55
avatar
CHARISMATIC & HOT MODO
Mar 30 Juin - 23:36


Tu soupires une nouvelle fois quand la brune vient te répondre toute guillerette qu’elle était plus que satisfaite de la situation. Mais dans le fond, tu l’a connais bien la petite et tu sais parfaitement qu’elle n’attendait que ça. Tu viens prendre la gaufre à pleine main et la fourrer dans ta bouche, tandis que Kala vient se coller à toi, commençant son petit cinéma pour se faire pardonner. Tu reposes violemment la gourmandise dans son assiette, alors que le ton que tu emploies pour lui répondre se fait plus enerver. « Dit pas des conneries que tu penses pas Kala ! Même moi je sais que si je ramène une meuf ce soir, tu vas me refaire le même cirque demain matin ! » Tu te lèves subitement, poussant par la même occasion la jeune femme, tu viens lui faire face. Tu la toise et te sens tellement impuissant. Dans le fond cela te met hors de toi. Pourquoi chaque fois qu’on en vient à elle, tu perds tous tes moyens, pourquoi a-t-elle ce pouvoir chez toi ? Tu penses avoir un semblant de réponse mais pour l’instant il est trop tôt, ou alors peut-être que tu ne veux pas l’assumer. Il est évident que tu l’apprécies, que tu tiens à elle mais ces sentiments ne sont que purement amicaux, certes une amitié plutôt tendre mais qui reste une amitié. Trop de questions, beaucoup trop de questions, tu détestes cela et mélangé avec le réveil que tu as subi, le résultat n’est pas des plus agréables. Tu pousses un cri de colère, ébouriffant tes cheveux. « Bordel Kala !  Pourquoi t’es comme ça quoi ? Pourquoi ça t’énerve tellement ? Tu devrais n’en avoir rien foutre… » Tu viens piéger ta protégé dans un recoin de la cuisine. Tu la regarde, une nouvelle fois. « Qu’est-ce que t’attends de moi ? !» Cette dernière phrase est presque émise comme un supplice. Tu espères une réponse honnête de sa part, mais au fond de ton être tu es effrayé des mots qui pourrait sortir de sa bouche. Peut-être pour ça que tu décides de rendre sa liberté à la brune, prenant la direction de ta chambre. « Laisse tomber en fait...» Ce n'est qu'une fois dans ta chambre que tu laisse ta colère s'exprimé venant brisé lampe et autre objet de décorations.


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Don't mess with me ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t529-kang-so-ryu-you-want-to
HEY BABY, THIS IS
Invité
Invité
Jeu 2 Juil - 2:06

Luxure et gourmandise

Je pensais sincèrement que mon massage improvisé lui ferait passer le gout amer de ma provocation de bon matin. Des clous ! Le voilà plus énervé que jamais. Je reculais d’un pas quand il se releva subitement. Ce qu’il disait n’était pas faux. Cela ne m’enchantait guère de le voir revenir avec une nouvelle femme dans son lit ce soir, mais il n’était pas dit que je lui fasse le même cinéma. J’essayais de varier tout de même. Jouer tout le temps la même scène n’avait rien de drôle. Je ne le quittais pas du regard alors qu’il me faisait face. Il me dépassait facilement de deux têtes et demie. Je paraissais bien petite à ses côtés. Heureusement pour moi, je n’avais pas de problème d’infériorité par rapport à ma taille. Pour autre chose, c’était une autre histoire. Il paraissait pensif. Je plissais les yeux, essayant de décrypter ses pensées, sans aucun succès. Pas étonnant. Je n’avais rien d’une voyante, médium ou toute autre chose du même genre. Je sursautais malgré moi quand il poussa un cri. Je reculais d’un pas quand il se mit à me hurler dessus. Cette boule que j’avais toujours au ventre quand il faisait cela apparue, me laissant un gout amer sur la langue. Le gout amer qu’il puisse en avoir un jour marre de moi et qu’il décide du jour au lendemain de me mettre à la porte de chez lui. Je pense que j’arriverais à survivre à la rue, mais loin de lui ? J’en doutais. Je lui devais tout. Et avec le temps, j’avais développé une espèce de dépendance malsaine envers lui, dans laquelle je me noyais parfois moi-même ne sachant plus où se trouvaient les limites établies. Plus il avançait, plus je reculais jusqu’à l’instant où je me retrouvais callé dans un coin de la cuisine, n’ayant plus aucun échappatoire. Je restais quelques secondes interdites et surprises, le fixant de mes grands yeux de chats. Que voulait-il dire ? Où voulait-il en venir ? Il était vrai que toutes ces femmes qu’il ramenait pour les mettre dans son lit et les voir au petit matin, se pavaner dans notre appartement me mettait hors de moi. Mais ca avait toujours été le cas aussi loin que je me souvienne. Je ne m’étais jamais demandé le comment du pourquoi. C’était ainsi, c’était tout. Je sortis de ma torpeur quand j’entendis des objets se briser sur le sol. Je me rendis compte que Ryu n’était plus là, mais qu’il se trouvait dans sa chambre, passant sa colère sur autre chose que moi. Je m’avançais doucement vers sa chambre, toquant pour l’avertir de ma présence. Je m’arrêtais un instant vers les débris jaugeant le sol avant de me diriger vers lui. Je m’accroupis face à lui, le prenant tendrement les mains. « Je ne voulais pas que tu te mettes dans un état pareil Ryu. » J’ouvris la paume de sa main où coulait un peu de sang. Probablement s’était-il coupé avec un morceau de la lampe. « Laisses-moi désinfecter ca… » Je revins quelques secondes plus tard avec la trousse de premier secours. Je m’assis sur le lit, tout en sortant le désinfectant que j’appliquais doucement sur sa peau. « Désolé, ca pique un peu. » J’y ajoutais ensuite un pansement pour cacher la coupure. « Je ne sais pas pourquoi je suis comme ca Ryu … ce me met hors de moi tout comme tu te mets en colère quand d’autres hommes s’approchent trop près de moi. » expliquais-je sur un ton qui se voulait calme et doux, pour essayer d’apaiser quelque peu sa colère.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
HEY BABY, THIS IS
Kang So Ryu
I LIVE : Dans le bel appartement de Seodaemun-gu
WORK : Directeur adjoint du Paradise Walkerhill & 3eme main des Goldens Dragons
I'M CRAZY ABOUT : Han Hye Ri
HERE SINCE : 21/05/2015
MESSAGES : 55
avatar
CHARISMATIC & HOT MODO
Jeu 2 Juil - 23:52


Seul dans ta chambre, la moitié des choses pouvant se briser sont à présent sur le sol. Toi simplement assis sur ton lit, ta façon de gérer ta colère n’est pas des plus communes mais elle reste plus saine que frapper la personne se trouvant sur ton chemin. Assis, seul, silencieux, un petit cognement contre ta porte, te sorts de ta torpeur. Tu prononces un simple « hmm », pour permettre à la brune d’entrer. Tu ne lui jettes aucun regard, soupirant même quand elle vient s’accroupir face à toi. Tu ne dis rien, ne la regarde pas, tu la laisse simplement faire ce qu’elle souhaite. Elle quitte d’ailleurs la chambre pour revenir quelques petites minutes plus tard, trousse de pharmacie à la main. Une main dont elle vient se saisir, commençant à appliquer la solution désinfectante sur ta petite plaie. Un petit sourire vient quand même franchir la barrière de tes lèvres quand celle-ci mentionne le fait que ça pourrait piquer. Tu viens même sortir de ton mutisme. « Tu me prends pour qui ? Je suis un dur à cuire moi. » Elle vient penser ton bobo d’un petit pansement, puis réponds à tes interrogations… « Mais tu sais bien que dans ton cas, les choses sont différentes, que je ne suis pas jaloux ou autre. Mais je me dis que ces hommes pourraient t’utiliser afin de m’atteindre ! » Tu daignes la regarder, essayant de garder au maximum ton calme. « Et tu sais tout aussi bien que s’il t’arrivait quelque chose, je ne pourrais jamais me le pardonner. » Ta main récemment soigner, vient passer sur son visage en un geste tendre. « De part ma position, je dois me méfier de tout, de tout le monde, de tout les étrangers qui peuvent rentrer chez nous et forcément cela passe aussi part tes fréquentations… » Ta main remonte vers ses cheveux, puis descends jusqu’à ses pointes, que tu viens serrer doucement. Ce que tu lui dis est la vérité, mais tu omets certains petits détails. Il est certain que tu n’es pas jaloux, mais possessif bien plus, alors il est vrai que la simple idée qu’un homme puisse toucher Kala, ou même ressentir une simple attirance pour elle, te met hors de toi. Mais malheureusement, la brune est une femme aux charmes plus que certains et tu ne peux tenir tous les hommes en laisse.


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Don't mess with me ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t529-kang-so-ryu-you-want-to
HEY BABY, THIS IS
Invité
Invité
Sam 4 Juil - 1:46

Luxure et gourmandise

Je n’avais jamais compris les crises de colère de Ryu, ni pourquoi elles étaient plus violentes quand la cause me concernait directement. Je ne comprenais pas pourquoi il se mettait dans un état pareil par ma faute. Il avait un tempérament de feu, mais à ce point. Lors de ses premières crises, je me souvins avoir eu peur qu’il ne me frappe. J’avais tremblé telle une feuille. Aujourd’hui, je savais que jamais il ne le ferait et si ca devait arriver, ce serait un accident. Au grand jamais il ne voudrait me faire du mal volontairement. J’essayais de le calmer comme je le pouvais, en essayant de l’apaiser en lui passant du baume, faisant attention à mon trop franc parlé. Mission réussie quand il décida enfin de sortir de son mutisme. Je sourire sans même le regarder. Bien sûr que c’était un dur à cuir. C’était même son héros, mais elle se retiendra bien de lui dire. Il ne faudrait pas qu’il prenne la grosse tête non plus. J’eus un petit pincement au cœur quand il m’annonçait qu’il n’était en rien jaloux des autres hommes, qu’ils pouvaient juste être des manipulateurs qui feraient tout pour l’atteindre lui à travers moi. Je sourire tristement. Sourire qu’il ne remarquera sans doute pas, vu que je prends grand soin d’éviter de le regarder. Je daigne lui jeter un coup d’œil quand il vint me caresser tendrement les cheveux. Je savais que Ryu tenait à moi comme une petite sœur, qu’il me considérait comme de sa famille. Ce qui était aussi mon cas, mais pourtant, ce qu’il me disait me faisait mal, me blessant sans que j’en comprenne la véritable raison. Je l’écoutais attentivement, en silence, recevant le moindre de ses mots comme un poignard qui me traversait le cœur. Je repris la parole quand il se mit à jouer avec les bouts de mes cheveux. Je repoussais doucement sa main d’ailleurs, lui faisant savoir que je n’étais pas d’humeur pour recevoir un geste tendre juste après ce genre de monologue. Je plantais mon regard dans le sien, avec une lueur de tristesse. « Pourquoi tu me gardes auprès de toi, alors Ryu ? Si tu as si peur que mes fréquentations, comme tu dis, t’atteignent, il ne serait pas plus facile que je parte d’ici ? Que je prenne un peu de distance avec toi ? … » J’avais l’impression d’être le boulet de sa vie, que par ma faute, il s’interdisait beaucoup de choses. Dire ces mots me coutaient chers, ma voix tremblant et je retins une larme de couler. Il était hors de questions qu’il me voit pleurer. J’avais encore ma fierté. Je me redressais, m’éloignant du lit pour me rapprocher de la fenêtre. « T’aurais moins de soucis à te faire, sans moi dans les pattes. » je regardais le paysage de Seoul, le toit des immeubles et les lumières qui en émanaient me semblait si beau d’où je me trouvais. J’aurais tout faire pour pouvoir être un oiseau à cet instant et prendre mon envol pour fuir cette conversation.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
HEY BABY, THIS IS
Kang So Ryu
I LIVE : Dans le bel appartement de Seodaemun-gu
WORK : Directeur adjoint du Paradise Walkerhill & 3eme main des Goldens Dragons
I'M CRAZY ABOUT : Han Hye Ri
HERE SINCE : 21/05/2015
MESSAGES : 55
avatar
CHARISMATIC & HOT MODO
Mer 15 Juil - 0:22


Lorsqu’elle vient repousser ta main, tu viens hausser un sourcil. Tu n’as guère l’habitude que la jeune brune, repousse les rares gestes tendres que tu puisses avoir envers elle. D’autant plus quand elle sait qu’ils interviennent après l’une de tes crises de colère. Mais à travers le regard qu’elle te lance et les mots qu’elle emploie, tu en comprends bien vite la raison. Elle marque pour sur un point, tu ne caches non plus t’être posé la question, mais à la simple pensée de la savoir dieu sait où dehors, tu en frisonnes. « Kalaya, te savoir loin de moi m’est d’autant plus insoutenable… » finis-tu par lâcher. Tu l’admets, tu as besoin de sa présence à tes côtés, tu as besoin d’elle, de sa joie de vivre, de son optimiste, de son sourire, de son contact à tes côtés. Sans ça, tu le sais, tu ne serais plus celui que tu es aujourd’hui. Elle t’est devenu essentielle, un peu comme si elle avait réussit à remplacer l’un de tes membres, alors forcément tu ne reste pas insensible à l’entente de sa voix chevrotante, qui ne laisse planer aucun doute sur son envie de pleurer. Malgré tout, tu l’as laisse te quitter, s’éloigner de toi alors que ton envie première à été de vouloir la prendre dans tes bras, pour lui dire de pleurer, que tu es là pour elle… Ton regard suit ses déplacements, tu la regardes ainsi dos à toi et face à cette immense ville. Elle vient à nouveau ouvrir sa bouche afin de prononcer des mots qui sonnent à tes oreilles comme des inepties. Tu viens à ton tour te lever afin de t’approcher d’elle, tes pas se font silencieux afin de la surprendre lorsque tu viens passer tes bras doucement autour de son cou, posant ta tête sur le haut de la sienne, venant à ton tour regarder le jour se lever sur l’immense ville que représente Séoul. « J’aime les petits soucis que tu m’apportes Kala… Alors ne pense pas à ça. Continue de vivre ta vie comme tu le fais déjà. » Les conversations comme celle-ci sont plutôt rare, et à dire vrai sont souvent source d’angoisse, parce c’est durant l’une d’elle que des choses irréversibles peuvent être dite. Il est vrai que tu réfléchis à tes mots, tu ne veux pas la blesser mais tu ne peux te permettre de lui cacher la vérité non plus.


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Don't mess with me ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t529-kang-so-ryu-you-want-to
HEY BABY, THIS IS
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 

Luxure et gourmandise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Swap gourmandise
» [Terminé] Défis Décembre La gourmandise
» Luxure (série Péchés Capitaux)
» Gourmandise
» gourmandise et bouton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SUCK MY KISS. :: #nawakorium. :: #ADIEU, MONDE SANS COEUR ✖ ARCHIVES. :: #LA FIN DES RPS ✖ RPS ENDING.-