AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'OUBLIEZ PAS LE RECENSEMENT MES LAPINS !!
N'OUBLIEZ PAS DE RECENSER VOTRE AVATAR DANS LE BOTTIN PLEASE.
LA 1ERE PHASE DE LA MAJ A ETE FAITE : VENEZ EN PARLER ICI.

Partagez | 
 

 You didn't steal any kisses, I trust?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HEY BABY, THIS IS
Jang Rebecca
WORK : chanteuse solo à la YW entertainment.
HERE SINCE : 25/04/2015
MESSAGES : 114
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Mar 2 Juin - 1:45

&

Choi Hana, Jang Rebecca.



« Mademoiselle Jang, vous êtes prêtes? On va commencer l'interview » La concernée hocha répétitivement la tête en guise d'acquiescement. C'était un peu bizarre pour elle de se présenter face à une caméra, dévoiler sa vie et expliquer comment on en est venue à postuler pour un programme tel que roommate. Etant de nature assez réservée, elle préférait répondre aux questions le plus simplement possible sans rentrer dans les détails. Ses fans ne savaient que l'essentiel sur elle, que ce qu'elle leur laissait savoir. Ce n'était pas un manque de respect, elle estimait juste qu'il était important de mettre une barrière entre le public et le privé dès le départ. Glissant ses mains dans ses cheveux pour les faire basculer derrière son dos, elle se redressa sur la chaise pour se mettre un peu plus à l'aise puis posa ses mains sur ses genoux, doigts liés entre eux en attendant le signal. Un signal qui ne tarda pas à venir lorsque le caméraman secoua de manière très brève son index. Un léger 'oh' glissa alors entre les lèvres de la jeune chanteuse avant qu'elle n'affiche une expression assez joviale, un sourire éclatant courbant ses lèvres. « Jang Rebecca, chanteuse à la YW entertainment, enchantée! » elle pencha légèrement sa tête en guise de salutation avant de se redresser, une courte pause s'en suivit alors le temps qu'elle réfléchisse à ce qu'elle pourrait dire ensuite. « les idols ont l'habitude de vivre ensemble. C'est comme ça qu'ils apprennent à se connaître, à créer des liens et renforcer l'unité qu'ils forment. C'est aussi par ce biais qu'ils apprennent aussi à se connaître soi-même mais, moi, étant chanteuse solo, je n'ai pas eu cette chance, et à cause de ça on a tendance à se faire une mauvaise idée de moi. J'ai entendu dire qu'on me prenait pour une personne froide et peu accueillante, mais en vérité, c'est parce que peu d'occasions m'ont été offertes que je n'ai pas pu montrer qui je suis. Je tenais vraiment à participer à roommate parce que si je ne parle pas, les gens ne verront jamais cette facette plus agréable de moi. » Rebecca se mordilla alors la lèvre inférieure, visiblement nerveuse à l'idée de se dévoiler.  En fait, hormis sa meilleure amie, très peu de personnes peuvent se vanter -ou non- d'avoir une vague idée de son identité. Elle allait à l'encontre de ses valeurs, elle allait se mettre à nue et c'était bien quelque chose qui l'effrayait. « Je suis contente d'avoir été acceptée.. Mais surtout vraiment angoissée! » Un rire cristallin se fit légèrement entendre alors qu'elle tenta tant bien que mal de le camoufler à l'aide de sa main, les yeux rivés vers la caméra avant de laisser s'étouffer un "ohmondieu" dans les airs. « On dit que vous avez cette habitude bizarre de toujours marcher dans toute la maison à chaque fois que vous faites quelque chose » Rebecca pencha la tête sur la côté, restant silencieuse sur le coup alors qu'elle réfléchissait à ce qu'il venait de dire. C'est alors qu'elle réalisa enfin ses petites manies qu'un léger rire vint répondre à sa remarque en premier temps. « Oui hm... Je peux me brosser les dents, me coiffer, me mettre du spray sur le visage pour hydrater ma peau, manger.. n'importe quoi. Je marcherai toujours le long du couloir, dans le salon et ce jusqu'à ce qu'il soit temps pour moi d'utiliser le lavabo. Je dors aussi avec un.. Un oreiller sur la tête. Il m'est impossible de dormir sans ça! » Elle cacha alors son visage avec ses mains avant de plaquer leurs palmes l'une contre l'autre, un sourire épousant parfaitement la forme de ses lèvres.

________
Peluche en main, Rebecca s'avança lentement vers le grand portail qu'elle poussa d'une main, laissant sa tête dépasser dans l’entrebâillement de la porte avant de se décider à rentrer, faisant en même temps signe à son chauffeur de la suivre avec ses valises. Elle monta les quelques marches qui semblaient séparer la petite terrasse de l'entrée et ouvrit la porte sans faire de bruit. « Tu.. Tu crois qu'il y a quelqu'un? » Sa question résonna comme un murmure qu'elle adressa à la personne qui la suivait de tout près avec ses divers bagages. Elle ne savait pas trop si elle était la première arrivée, la dernière.. Si elle devait attendre à l'extérieur ou commencer à s'installer. Mais ça serait sans doute bizarre si elle laissait traîner ses valises dehors en attente d'un autre résident, non? Elle finirait sans doute par ressembler à une bohémienne en quête d'argent. Poussant ses lèvres d'un côté à un autre, elle se décida finalement à entrer dans la bâtisse, laissant un petit "bonjour" briser le silence. Aucune réponse. Soit personne ne l'avait entendu -ce qui ne serait pas étonnant- soit elle était réellement la première arrivée -et ça, par contre, ça serait surprenant-. Tout en s'avançant un peu plus en profondeur dans le salon, son regard se balada à gauche et à droite, son étonnement quant à la manière dont l'intérieur était agencé se faisant visiblement ressentir. « viens à l'intérieur, regarde! c'est adorabl-- ooh! Il y a même un piano! » Elle pointa automatiquement son doigt vers le dit objet alors qu'elle se tourna vers son chauffeur, ses yeux grand ouverts et brillant d'émerveillement. Rebecca entreprit de visiter l'ensemble de l'appartement après qu'il lui ait fait signe qu'il allait monter ses valises avant de s'en aller et la laisser s'adapter à sa nouvelle vie. Il y avait une grande table avec une dizaine de chaises qui l'encadraient qui se trouvait au milieu de la cuisine, un réfrigérateur possédant déjà quelques aliments ici et là mais qui n'avait pas assez retenu l'attention de Rebecca pour qu'elle fasse un pense-bête dans sa tête, notant ainsi qu'elle devrait faire ses propres provisions. C'est finalement avec entrain que la jeune femme finit par monter les trentaines de marches menant au deuxième étage, là où se trouvait visiblement les diverses chambres qu'ils devraient se partager entre eux. Rebecca s'avança vers le fond jusqu'à voir le numéro de chambre qu'on lui avait indiqué. Avec sa main plaquée contre la surface en bois de la porte, elle la poussa légèrement mais suffisamment pour qu'elle puisse entrer avant de la refermer derrière elle, ses yeux scannant encore la pièce avec enthousiasme. La chambre était assez grande pour accueillir au moins trois personnes mais constatant le nombre de lits, elle se doutait qu'il n'y en aurait pas autant, et puis deux partageant une même chambre c'est largement suffisant, n'est-ce pas? La chanteuse ne tarda alors pas à déballer ses affaires, posant d'abord son imposante peluche sur son lit afin d'avoir les mains libres pour ranger ses vêtements dans son placard attitré. Etant seule, elle n'avait plus que ça à faire jusqu'à l'arrivée d'une deuxième personne pour lui tenir compagnie, deuxième personne qui, elle espérait, ne tarderait pas à venir.
@ pyphi(lia)

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

jang rebecca.

You show me hell in the most beautiful light, your lies disguised as alibis. You know you're hell behind your beautiful eyes, a feeling I can't fight. We're just a falling star, we're just a broken seed.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://su-mykissbaby.forumactif.org/t124-jang-rebecca-i-think-i
HEY BABY, THIS IS
Choi Ha Na
I LIVE : Seoul
WORK : actrice
I'M CRAZY ABOUT : Je le suis déja assez sans DC
HERE SINCE : 27/04/2015
MESSAGES : 320
avatar
HEY BABY, I'M A WARRIOR
Mar 2 Juin - 23:06




You didn't steal any kisses, I trust?


« Han, mais tu y crois toi ? » Ha Na se laissa tomber sur sa chaise et envoya sa tablette vers son frère. Ha-Neul releva la tête de ses céréales. La bouche pleine, le menton dégoulinant de lait, il s'étira de tout son long avant de saisir le petit objet blindé de technologie. Sa main se posa sur le rebord de la tablette et il la tira vers lui de son air nonchalant. Ha Na roula des yeux, qu'est-ce qu'il était lent parfois. Ha-Na attendait impatiemment la réaction de son frère, assise près de lui, les mains sous son menton, prête à se lancer avec lui dans une remarque cinglante sur la vie de débauche de Lee Dae Hyun. Dommage pour la jolie brune, Ha-Neul ne réagissait pas du tout de la manière dont elle avait prévu. Au lieu de soutenir sa sœur, il éclata de rire lui envoyant au passage des pétales de maïs imbibés de lait sur figure. « Dae Hyun , il se fait pas chier, quel tombeur, faut vraiment qu'il me fasse rencontrer les filles qu'ils côtoient... que des canons. Sauf toa bien sur !!!» Pas le temps de terminer sa phrase, Ha Na avait déjà empoigné sa tablette et s'éloignait en ronchonnant. « Vous devriez vous marier tout les deux » « On y pense !!! » Hurla son frère tandis que la demoiselle disparaissait à l'autre bout de la maison.

Pas croyable, c'était à peine croyable. « Franchement, je ne vois pas pourquoi j'ai passé tout ce temps à me ronger les sangs en pensant que je l'avais blessé ». Tournant en rond dans sa chambre, la jeune femme jeta un coup d’œil sur son lit. Sur celui-ci était allongé Pascal, une peluche rose entre les pattes, il observait sa maîtresse d'un air blasé. Sans gène, il bâilla en ouvrant bien sa gueule et étira chacune de ses pattes avant de se lancer dans une partie de catch avec sa peluche. « Rhhhaa » Très en colère, Ha Na se laissa tomber sur son lit avant de saisir son téléphone. Toujours rien, aucune réponse à aucun de ses textos. Elle avait mis ça sur  le coup de la colère et elle pouvait parfaitement comprendre la réaction de Dae. Si les rôles avaient été inversés, elle aurait sûrement agi de la même manière. La demoiselle était en colère contre elle, mais surtout contre son petit ami qui avait décidé de se rendre à la soirée Awards sans l'avertir. Petit ami qu'elle avait prévu de plaquer le lendemain de cette fameuse soirée. Tout ça pour essayer de tenter sa chance avec Dae Hyun, malgré toute la peur qui saisissait son cœur. En toute logique, elle aurait donc dû se sentir toute légère. Rien de tout ce qu'elle avait prévu ne s'était passé. Elle n'avait pas pu plaquer son mec, encore moins parler à Dada…Ha Na ne s'était pas mise en danger. Soulagée ? Loin de là ! Elle n'avait jamais été aussi déprimée de sa vie et comme si elle n'en avait pas assez à gérer,  maintenant il y avait ça. Cet article qu'elle avait tant redouté, parce que oui elle n'était pas assez idiote pour croire que le beau brun l'attendrait toute sa vie. Impossible , elle en avait la preuve flagrante. « Parfait, tu veux pas me répondre, me réponds pas, tu vas le regretter toute ta vie » .

Ha Na laissa échapper un long soupire, malgré la colère et la jalousie qui régnaient en maître en ce début de matinée, elle ne pouvait pas ne pas être en colère contre elle et c'était bien ce qui l'énervait le plus. Reprenant la tablette, elle se mit à relire l'article. Ce n’était peut-être rien de sérieux, mais son espoir s’amenuisa au fur et à mesure de la lecture des commentaires. Jang Rebecca ? C'était qui cette fille ? Elle en avait déjà entendu parler, mais elle n'était pas vraiment capable d'en dire plus à son sujet. Son manager n'arrêtait pas de la tanner pour qu'elle s'intéresse à ce qui se passait autour d'elle, pour qu'elle en apprenne plus sur le monde gravitant autour de sa sphère, mais Ha Na demeurait toujours dans sa bulle, le seul endroit ou elle se sentait parfaitement en sécurité. Elle était peut-être une grande star, mais souvent, elle se sentait comme une enfant ignorante.

xxxxxxxxxxxxxxxx

« Quoi ? » Assise dans le bureau de son manager, Ha Na se redressa en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. L'homme âgé d'une cinquantaine d'années laissa échapper un long soupir. Ha Na avait beau être sa meilleure actrice, sa poule aux oeufs d'or, elle lui posait pas mal de soucis, surtout depuis qu'elle avait décidé de prendre un peu plus le contrôle sur sa vie. Parallèlement, Ha Na réfléchissait pour quitter son agence et  en trouver une autre, mais elle savait que cela risquait d'être compliqué et pour le moment elle n'en avait tout simplement pas le courage. « Ha Na, tu participeras à cette émission ! ». Il était devenu complètement fou, c'était sûrement la seule explication possible pour qu'il puisse l'obliger à apparaître dans ce genre d'émission télévisée. Depuis ses débuts, jamais elle n'avait accepté ce genre de tournage. La télé-réalité faisait partie du genre qu'elle détestait le plus. Autant elle acceptait de participer dans des émissions pour un court laps de temps, comme elle l'avait fait pour Running Man. D'ailleurs si on le lui redemandait la jeune femme n'hésiterait pas et accepterait sur le champ. Elle avait adoré y participer ! « Hors de questions que je participe à Roommate ». La jeune femme croisa les bras devant sa poitrine tout en toisant son manager du regard. Légèrement fatigué, il se massa les tempes avant de prendre son temps pour ne pas la balancer par la fenêtre. « Ha Na, tu as besoin de ça pour redorer ton image, tu perds des fans » Oué ça elle avait compris, elle perdait des fans : 1- Parce qu'elle était fiancée 2-parce qu'elle se montrait particulièrement distante avec eux depuis quelque temps et 3- parce qu'on arrivait toujours à la faire passer pour la méchante de service. « Roommate te permettra de leur montrer qu'il y a un cœur qui bat derrière tes airs froids ». La belle brune ravala sa salive. Qu'est-ce qu'elle en avait marre d'entendre ce genre de discours. Elle ? Froide… N'importe quoi, personne ne la connaissait vraiment. Elle n'était pas le genre de personne possédant les capacités pour apprécier tout le monde. Ha Na était réservée et cette réserve était prise pour ce qu'elle n'était pas. Oui, Ha Na pouvait sembler hautaine et vaniteuse sur les plateaux télé. Pourquoi ? Parce qu'elle refusait de répondre à des questions et que parfois elle n'hésitait pas à rentrer dans les plumes de certains journalistes beaucoup trop piquants, sans conter qui lui était aussi arrivé de ne pas adresser la parole à certaines personnes dans  des soirées, ce qui avait été évidemment mal perçu, mais la jolie brune préférait ça. Au moins, elle n'allait pas contre elle-même. « Tu n'as aucun projet pour le moment, ça permettra aux gens de te voir sous un autre angle, ça les surprendra » Ha Na faillit ajouter que ça ferait aussi rentrer de l'argent dans la caisse. Elle ne servait qu'à ça de toute manière, ce qu'elle souhaitait aimait, tout le monde s'en foutait. Elle était une star, une image et si elle voulait continuer comme ça, elle devait de plier aux demandes de son manager. Après de longues minutes de silence, la jeune femme reprit la parole. « Je vais le faire, mais la prochaine fois que tu fais quelques choses sans me prévenir, Attends toi à avoir ma démission sur ton bureau» Sans attendre que l'homme réponde, la jeune femme sortit du bureau et claqua la porte. Roommate, filmer quasiment toute la journée, elle allait devenir complètement folle.

« C'est bon, je peux me débrouiller » Arrivée devant l'énorme portail, la jeune femme congédia son chauffeur et son assistante. Elle n'avait besoin de personne, elle se sentait déjà assez seule de toute manière et aucune présence ne changerait ça. Ha Na n'était pas nouille au point de ne pas pouvoir porter sa valise, c'était encore le genre de choses qu'elle arrivait à faire. Toujours en colère contre cette participation qu'elle n'avait pas souhaitée, Ha Na essaya de mettre ça derrière elle pour afficher son plus beau sourire. Elle allait tenter de voir cette émission comme si elle participait à une colonie de vacances, sauf qu'elle avait toujours détesté ça. En tout cas, c'était décidé, dès qu'elle rentrerait chez elle, elle allait se plonger à fond dans la lecture des scripts, parce que si elle continuait à traîner, elle risquait de se voir forcée à faire un truc pire que cette émission.

Ha Na fut assez surprise du décor, elle s'était attendue à quelque chose de plus scolaire, mais l'ambiance était finalement assez conviviale. Pour le moment, personnes d'autres à l'horizon. Parfait, elle préférait qu'on vienne la saluer qu'arriver comme un cheveu sur la soupe alors que tout le monde a déjà eu le temps de faire connaissance. Pour commencer, elle allait faire simple, trouver sa chambre, s'installer, cacher ses petites culottes, envoyer un sms à sa mère pour lui dire que c'était génial, en envoyer un autre à son frère pour se plaindre de toutes les misères de ce monde ! Tout un programme !

Point positif dans toute cette histoire, l'émission allait l'obliger à ne pas trop penser à Dae Hyun. Ha Na allait devoir faire attention à ne pas se trahir pour ne pas montrer à tous les Coréens qu'elle était bien loin de ressembler à l'image qu'on avait faite d'elle. Pendant toute l'émission elle allait devoir être la femme parfaite et ça la fatiguait déjà. Autant dire qu'elle n'aurait sûrement pas trop le temps pour se remuer encore et toujours le couteau dans la plaie. Sans vraiment prendre de précautions, Ha Na poussa la porte de sa chambre et remarqua que sa colocataire était déjà arrivée. Pour le moment, elle était encore de dos. « Salut, je... » Elle s’arrêta en pleine présentation quand son regard croisa celui de la jeune femme. Pas possible, mais elle était maudite. Sur le nombre de personnalités que connaissait la Corée, pourquoi fallait-il qu'elle tombe avec la fille qui n'avait pas cessé de relooker la braguette de Dae Hyun durant plusieurs minutes pendant la cérémonie.  Ha Na avala sa salive de travers ce qui lui provoqua une bonne crise de toux. « Pardon ! » laissa t'elle échapper avant de tirer sa valise vers l'autre lit disponible. Elle balança celle-ci dessus dans prendre de gants avant de se retourner de nouveau vers la jeune femme. « Tu es Rebecca c'est ça ? » Depuis qu'elle l'avait vu près de son Dada, Ha Na avait fait des recherches et comble de la malchance, elle aimait ses chansons, elle avait vraiment pas de chance ! « Ha Na » dit-elle tout en se présentant le plus poliment possible. « C'est la première fois que j'ai une colocataire » Faire bonne figure, c'est ce qu'elle essayait de faire, mais intérieurement elle bouillonnait. Ha Na avait un tas de questions qui lui brûlait la langue, dont la plus importante : Qu'avait-elle fait avec son Dada ?????
coded by NeverSky

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


J’ai vu cent paires d’yeux aujourd’hui, mais ma journée ne commence vraiment qu’en regardant dans les tiens…
© caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

You didn't steal any kisses, I trust?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vampire Kisses
» ¤ Partenariat n°130 : VAMPIRE KISSES (TOME 1) offert par Castelmore
» VAMPIRE KISSES (Tome 1) de Ellen Schreiber
» Vente terminée [VDS] tablette graphique A4 Trust
» VAMPIRE KISSES (Tome 2) CERCUEIL BLUES d'Ellen Schreiber

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SUCK MY KISS. :: #seoul city. :: #SEODAEMUN-GU ✖ OUEST.-